Netatmo dit « Welcome » aux Awards du #CES2015

netatmo01

Netatmo est une société francaise maintenant bien connue pour sa station météo connectée et son thermostat. Et ce n’est pas pour rien: depuis ses débuts au CES il y a deux ans, la « petite » société francaise a fait l’exploit d’être récompensée de plusieurs Awards chaque année. Elle revient cette année en force avec un nouveau produit, lui encore récompensé aux CES Awards.

netatmo04

Mais qu’est ce que ce nouveau cylindre en aluminium ? Un nouveau capteur pour la station météo ? Que nenni ! Il s’agit en réalité d’une caméra de surveillance. Mais d’un genre nouveau, puisqu’elle est capable d’identifier les individus filmés et de prévenir son propriétaire des personnes présentes à la maison, connues ou inconnues. Un concept qui a séduit le jury des CES Awards, puisque Netatmo s’est vu attribuer 4 récompenses dans les catégories SmartHome, Home Appliances, Tech for a Better World et Digital Imaging !

« Netatmo est fier de présenter Welcome. Sa technologie remarquable contribue à rendre la maison toujours plus intelligente. Welcome répond à deux attentes majeures des consommateurs : savoir si leurs proches sont bien rentrés à la maison et savoir si un inconnu s’est introduit chez eux. Welcome offre une tranquillité d’esprit immédiate à tous les membres de la famille et rassure sans surveiller. » explique Fred Potter, président et fondateur de Netatmo

En rupture totale avec ce qui existe déjà dans le monde des caméras, Welcome se présente donc comme une caméra intelligente: grâce à sa technologie unique de reconnaissance des visages, elle désigne par leur nom les personnes qu’elle voit. Elle apprend ainsi à reconnaître chaque membre de la famille. L’utilisateur peut alors recevoir sur son smartphone ou sa smartwatch le nom des personnes que la caméra vient d’identifier. Mais il est également averti lorsqu’un visage inconnu apparaît, ce qui permet d’identifier une intrusion non voulue dans son domicile. Bref, la caméra Welcome permet de savoir en un instant qui est à la maison: les parents sont par exemple informés du retour des enfants de l’école par une notification précise : « Lily est à la maison ». La caméra rassure également les personnes qui souhaitent veiller sur un parent âgé.

netatmo02

Pour réussir cet exploit dans toutes les conditions, cette caméra haute définition dispose d’une LED infrarouge puissante afin de garantir une excellente vision de nuit et offrir ainsi des images de qualité quelle que soit la luminosité. Elle dispose en outre d’un objectif grand angle de 130 degrés assurant une couverture panoramique, afin de détecter la moindre personne présente.

Ce type de pratique existait déjà, mais nécessitait le port d’un « traqueur » sur la personne pour l’identifier, que ce soit un bracelet, un porte clé, ou même via son smartphone. Avec Welcome, pas besoin de tout cela, c’est la caméra qui fait le travail, et c’est cela qui est vraiment novateur.

netatmo03

Toutefois, certaines personnes sont encore sensibles au fait d’avoir une caméra chez soi, d’autant plus quand on voit aux actualités qu’un hackeur a réussi à pirater des milliers de caméras connectées et ainsi voir ce qui se passe chez les gens. C’est pourquoi Welcome a été conçue dans le plus grand respect de la vie privée: les paramètres de confidentialité sont entièrement personnalisables. Pour chaque membre de la famille, l’utilisateur définit si Welcome envoie une notification et enregistre une vidéo (ou non). Les parents respectent donc le degré d’autonomie souhaité pour leurs enfants.

Autre aspect important: les vidéos et les données d’identification individuelles sont enregistrées sur une carte SD et non dans le cloud. Sans celle-ci, la caméra ne peut archiver aucune donnée. En plus de la sécurité des données, cela permet de plus d’éviter de devoir à payer un abonnement ou des frais supplémentaires de stockage. Enfin, pour sécuriser la transmission des événements vers le smartphone de l’utilisateur, Welcome utilise un algorithme de chiffrement de niveau bancaire assurant le plus haut niveau de protection.

Enfin, il faut savoir que la configuration d’une caméra est le plus souvent compliquée pour le néophyte. Netatmo a donc pensé à une installation simple et rapide : il suffit de brancher la caméra et de télécharger l’App, disponible gratuitement sur l’App Store ou Google Play. L’utilisateur accède à l’App Welcome depuis son smartphone, sa tablette ou son PC/Mac. Il y voit qui est présent à la maison, accède à la vidéo en direct, et consulte l’historique des événements et personnes détectés par la caméra.

Ce système de surveillance pourra de plus recevoir des capteurs à fixer sur les portes et les fenêtres, ce qui permettra d’identifier la moindre intrusion en plus de la caméra. Le système sera donc relativement complet.

On n’en sait pas encore plus sur les possibilités d’interaction de cette solution. Etant donné les produits déjà disponibles de la marque, on pourrait imaginer par exemple une coupure automatique du chauffage (thermostat Netatmo) en cas d’ouverture d’une fenêtre, la remise en marche du chauffage en fonction de la personne détectée, ou encore la diffusion de la playlist préférée de la personne détectée, via des interactions avec IFTTT par exemple, puisque Netatmo est déjà supporté par ce service. Ce ne sont par contre ici que des possibilités imaginées, rien n’ayant encore été confirmé à ce niveau. Mais il faut avouer que la reconnaissance de visage dans un système domotique ouvrirait quelques possibilités très sympa. Croisons les doigts !

Il faudra par contre patienter jusqu’au second trimestre pour pouvoir découvrir le produit, dont le prix est encore inconnu.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestDigg thisBuffer this pageEmail this to someone

4 commentaires sur “Netatmo dit « Welcome » aux Awards du #CES2015

  1. akka29 dit :

    Bonjour,
    très intéressante caméra, à voir pour le prix. Au cours de l’année dernière je me suis laissé tenté et j’ai acheté une caméra IP Foscam (wifi). J’ai plutôt déchanté par la suite, non pas à cause du produit mais à cause du moyen de connection. Je m’explique: pour pouvoir interroger la caméra et voir un éventuel intru, si on n’est pas chez soi, on se connecte à sa Box par l’adresse IP de celle ci. Pour moi c’est une LiveBox de chez Orange. Le problème vient que l’IP de la Box est renouvelé automatiquement et donc ne possède jamais la même adresse. On doit donc passer par un « Tiers » pour connaitre l’IP de sa Box. Ce « Tiers » à donc les moyens de se connecter à ma caméra via ma Box sans mon autorisation et ceci même avec un mot de passe… J’ai donc abandonné cette solution en attendant que les adresses IP des Box de chez Orange puissent êtres fixent.

    Pour Netatmo, comment cela va fonctionner ? Je vous le dis tout net, si c’est dans le même principe, je passerais mon chemin.

    Merci aux journalistes de votre Site pour leur travail tout au long de l’année.

    Amicalement, Philippe

  2. cyberdam dit :

    Bonjour
    Je vais te contredir un peu, tu peux utiliser le service dyndns par ex qui te donnera un nom dns par rapport avec ton ip (meme si elle change).
    Et dyndns ne peut pas ce connecter chez toi.
    Ca n’empeche que tu dois changer les codes d’accès de ta livebox (ceux par défault).

    Pour netnamo, d’apres ce que j’ai vu, les images serait stocker soit en local chez toi (carte SD, ou sur un nas) ou à distance (stockage en ligne).
    Et non sur leur datacenter.
    ++

  3. Ouest dit :

    Bonjour,
    J’ai acheté cette caméra de surveillance pour mon entrée.
    Rien à dire sur la qualité du matériel et avec la HD on y voit quelque chose de jour comme de nuit.

    1) A l’installation, il faut tâtonner en cliquant un peu partout pour comprendre le fonctionnement du logiciel tant sur ordinateur que sur smartphone : la page d’aide est à découvrir dans les FAQ au lieu d’être accessible directement et sur une seule page.

    2) Reconnaissance des visages : cette fonction marche très bien, mais il est dans mon cas impossible de la mettre en oeuvre. Pas de meuble de 1,50 m de haut dans mon entrée et contre jour épouvantable avec ma porte d’entrée vitrée. N’ayant pas vu au préalable ces problèmes, mon projet d’installation dans l’entrée tombe à l’eau.

    3) Positionnement : la forme de cette caméra la destine à être rangée dans une bibliothèque. Il manque un support mural et aussi une semelle permettant d’incliner la Welcome vers l’arrière. Il faudrait au minimum un pas de vis à la base et un autre au sommet de la caméra. Pour faire des test d’autonomie, je n’ai rien trouvé de mieux que glisser la Welcome dans une vieille chambre à air, pour pouvoir la suspendre !

    A suivre…

  4. Ouest dit :

    Suite…

    4) Alimentation : la Welcome n’est pas PoE (alimentation par le câble Ethernet) et c’est bien dommage. Espérons pour une prochaine version.

    5) Transfert des données : pas de souci pour passer d’un mode WiFi à un mode câble Ethernet. La caméra retrouve automatiquement son chemin.

    6) Autonomie : la caméra enregistre une séquence, de durée variable, à chaque détection de mouvement (sauf si un visage familier est reconnu).
    Un test en quasi continu (circulation de voitures dans une rue) donne des séquences d’environ 2 minutes. Une fois la capacité de la carte microSD atteinte (8 Go fournie) l’écrasement des données anciennes s’effectue sans problème. La carte de 8 Go m’a permis d’accéder à 95 séquences mémorisées de ce type.
    Avec une carte 32 Go, on peut donc tabler sur 90 x 4 = 360 enregistrements chiffre que l’on peut arrondir à 300 par sécurité.
    C’est ensuite avec surprise que j’ai constaté que les entrées-sorties de notre petite famille de 4 personnes dépassent les 30 par jour, et donc que l’autonomie de cette caméra est de 10 jours dans notre entrée.
    Afin de permettre une surveillance sur une durée plus longue, j’envisage donc de la placer en observation devant notre porte de garage.

    7) Panne de courant ou vol : une contrainte à connaître : les enregistrements ne sont plus accessibles si la Welcome est éteinte ou débranchée (mais le sont à nouveau en rallumant la caméra).
    Il faut donc bien planquer l’instrument mais son design n’aide pas. Peut-être faudrait-il un caisson métallique/plexiglas rectangulaire et aéré en option ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *