Le protocole Z-Wave obtient l’approbation de la norme UL pour la sécurité domestique

zwave_ul_compliant_security

Les solutions domotique ou de sécurité sans fil facilitent grandement l’installation contrairement à des systèmes filaires. Cependant, quand on parle de système sans fil, on se pose la question de la fiabilité et de la sécurité des communications. A ce niveau là le Z-Wave vient de faire un grand pas en avant avec l’approbation de l’organisme de sécurité reconnu UL.

UL est une société indépendante spécialisé dans la sécurité, qui dispose de plus d’un siècle d’expertise des solutions innovantes pour la sécurité. UL aide ainsi à protéger les personnes, les produits et les lieux au travers de nombreuses normes établies en fonction de chaque besoin.

UL-MWC2016

Les puces Z-Wave ZM5101, ZM5202 et ZM5304 avec la version 6.60 du SDK du protocole ont été évaluées conforme aux normes UL pour la sécurité de la maison, permettant de nouvelles applications pour les capteurs de sécurité professionnels et d’autres dispositifs dans le domaine de la sécurité de la maison.

Les capteurs de sécurité professionnels tels que les capteurs de portes et fenêtres et capteurs de mouvement constituent la majorité des dispositifs de sécurité pour la maison. Le problème numéro un rencontré le plus souvent est les fausses alarmes. Comme le Z-Wave est une technologie de réseau bidirectionnelle, il peut identifier les capteurs et lui demander de re-vérifier les conditions plusieurs fois pour réduire ces fausses alarmes.

Deuxièmement, les systèmes sans fil peuvent être perturbé par « brouillage », la transmission intentionnelle ou involontaire de signaux radio à la même fréquence. Les capteurs fonctionnant dans la bande des 2,4GHz peuvent être involontairement brouillé en raison de la surpopulation des signaux Wi-Fi, Bluetooth, et d’autres appareils (qui utilisent donc cette même fréquence), donnant lieu soit à une violation de la sécurité ou un autre type de fausse alarme. Les capteurs Z-Wave bidirectionnels disposent d’une détection de brouillage (Jamming Detect), un mécanisme qui a été ajouté pour répondre aux exigences de protection de l’interférence strictes d’UL. En outre, en opérant dans la bande des 900 MHz, les dispositifs Z-Wave sont à l’abri du bruit de la bande de fréquence 2,4 GHz surpeuplée.

Z-Wave-Alliance-MWC2016-02

« Ceci est une grande victoire pour l’industrie, car il sera plus facile pour les fabricants de système de sécurité et de dispositifs de déployer la technologie Z-Wave dans leurs produits lorsqu’on cherche à obtenir la certification UL », a déclaré Neil Lakomiak, directeur du développement de la divisionBuilding and Life Safety Technologies chez UL.

« Chaque appareil, du capteur de porte/fenêtre à la serrure de porte, fera partie de l’environnement sécurisé. L’utilisateur n’a pas à se soucier de quoi que ce soit », précise Avi Rosenthal, Vice Président de Nortek et membre du conseil de la Z-Wave Alliance.

Les produits Z-Wave conformes à la norme UL ne seront probablement pas disponibles sur le marché avant le 4e trimestre de cette année, mais les produits Z-Wave qui utilisent déjà le plus récent chipset Series 500 existant devraient pouvoir être mis à jour pour entre en conformité avec la norme UL.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestDigg thisBuffer this pageEmail this to someone

3 commentaires sur “Le protocole Z-Wave obtient l’approbation de la norme UL pour la sécurité domestique

  1. Pierre-Etienne NOBLE dit :

    ca fait bizarre de dire qu’on a un siecle d’expertise dans les solutions innovantes pour la sécurité… Ils font de la sécurité informatique depuis 1916 ? 😀 Ou alors ils sécurisaient les bouliers avant ? 😀

  2. Lazer dit :

    Je savais que la série 500 apportait le chiffrement AES, en revanche c’est la première fois que j’entends parler de détection de brouillage.
    En dehors de ce communiqué officiel (qu’on retrouve ici : http://www.sigmadesigns.com/news/sigma-designs-announces-break-through-z-waver-ul-component-recognition/ ) je n’ai trouvé aucune information technique.

    J’attends avec impatience de voir comment les fabricants implémenteront cette nouvelle fonctionnalité majeure dans les modules et contrôleurs. On va peut être enfin avoir des sirènes capables de sonner seules en cas de brouillage, comme sur toute bonne alarme NFA2P.

    La prochaine étape, c’est le bi-fréquence ? (on peut rêver…)

  3. pinse57 dit :

    UL fait de la conformité de produit, cela va du textile, chaussures, jouets etc, c’est plus ou moins l’équivalent de la norme NF ou CE je ne vois pas trop le rapport avec une norme de sécurité comme l’est la norme nfa2p ou EN 50131.
    Là c’est juste l’ouverture d’une autre bande de fréquence afin « d’en alléger » une autre. Ça n’a strictement rien a voir avec l’attribution d’une plage de fréquence sécurisée.
    Les équipements de sécurité opèrent dans la bande comprise entre 446.05 et 870 MHz et seulement celles-là
    Seul l’ANFR en collaboration avec l’ARCEP et le CSA ont autorité pour attribuer les fréquences.
    ils veulent « libérer » une bande surpeuplée mais en utilisant la bande des 900 qui elle est utilisé pour la téléphonie mobile……..pas sur de la plus value…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *