#MWC2016 : Rencontre avec l’Open Connectivity Foundation

Open-Connectivity-Foundation-MWC2016-une

Avec la croissance rapide du nombre d’objets connectés, un problème principal se pose : comment les faire communiquer ensemble ? Si certains fabricants proposent des API pour intégrer leurs produits avec d’autres, et certains services comme IFTTT ou Hubs comme Jeedom permettent de faire interagir des produits ensemble, l’Open Connectivity Foundation propose d’aller plus loin et plus facilement avec son framework logiciel IoTivity.

Avec AllJoyn porté par Microsoft et Qualcomm au sein de la AllSeen AllianceGoogle (Nest) avec Thread ou encore Apple et son écosystème HomeKit, plusieurs sociétés se sont déjà penchées sur la question. Mais là ou Apple se la joue solo, l’Open Connectivity Foundation se veut ouvert à tous, Thread et AllJoyn compris.

C’est à Barcelone lors du Mobile World Congress que nous avons découvert l’Open Connectivity Foundation. Cette organisation regroupe plusieurs fabricants tels que Intel, Cisco, Honeywell, Dell, AwoX ou encore SmartThings, et oeuvre pour développer un standard pour la communication entre les objets connectés.

Anciennement appelé Open Internet Consortium, l’Open Connectivity Foundation (OCF) a vu le jour peu de temps avant le Mobile World Congress suite à l’entrée de Microsoft et Qualcomm dans la fondation, qui a nécessité un renommage. Cette arrivée est une aubaine pour l’OCF car ces deux poids lourds sont également des membres fondateurs de la AllSeen Alliance, promoteur du standard AllJoyn.

Open-Connectivity-Foundation-Members

Le nom change mais l’objectif reste le même : faire communiquer ensemble des milliards d’objets connectés. En effet, la vision d’OCF est que des milliards de terminaux connectés communiquent entre eux indépendamment du fabricant, du système d’exploitation ou du chipset.

Pour arriver à cette fin, OCF défini les spécifications et les certifications de son standard pour offrir une interopérabilité fiable. Ce standard ouvert permet à quiconque de le mettre en œuvre et il est facile d’utilisation pour les développeurs. Ce standard est implémenté dans le projet Open Source IoTivity qui est conçu pour permettre aux développeurs d’applications et les fabricants d’appareils de livrer des produits interopérables à travers Android, iOS, Windows, Linux, Tizen, et plus encore.

L’Open Connectivity Foundation collabore également avec de nombreux partenaires de l’industrie tels que DLNA, EnOcean, Thread ou encore ULE Alliance. Ainsi tout type de produits communicants, quelque soit son protocole est potentiellement intégrable avec IoTivity.

Open-Connectivity-Foundation-Partners

D’ailleurs la maquette de démonstration lors du MWC présentait tous ces protocoles dont le Z-Wave et le ZigBee.

Open-Connectivity-Foundation-MWC2016-demo

Ainsi, contrairement aux principaux autres consortiums concurrents, OCF ne s’intéresse pas uniquement aux appareils IP ou Wi-Fi. Par contre il faudra utiliser une passerelle IP pour interconnecter les appareils non IP, et celle-ci pourra les faire apparaitre comme des appareils IP sur le réseau !

Par exemple, les ampoules Philips Hue peuvent intégrer cet écosystème en communicant en Wi-Fi via le pont Hue ou directement en ZigBee via une passerelle IP

Open-Connectivity-Foundation-MWC2016-Philips-Hue

Le thermostat connecté Lyric d’Honeywell peut s’intégrer aussi par Wi-Fi.

Open-Connectivity-Foundation-MWC2016-Honeywell-Lyric

Le capteur d’ouverture SmartThings communique en ZigBee et aura donc besoin d’une passerelle IP.

Open-Connectivity-Foundation-MWC2016-SmartThings-ZigBee

Pour les ampoules AwoX, certaines communiquent directement en Wi-Fi, mais celles qui communiquent en Bluetooth auront besoin d’une passerelle IP.

Open-Connectivity-Foundation-MWC2016-AwoX

IoTvity étant une couche logicielle, une simple mise à jour du firmware des appareils existants sur le marché peut les rendre compatible. Bien sûr cela dépendra aussi du matériel ou du bon vouloir des fabricants.

Sur le papier Open Connectivity Foundation et son framework logiciel IoTvity semblent avoir un avenir prometteur. En tout cas c’est un projet à suivre et la plus grande difficulté sera de convaincre les industriels d’intégrer IoTvity dans leurs produits.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestDigg thisBuffer this pageEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *