MySphair: l’analyse pour mieux respirer chez vous

4b26f8978b9d44cdb7c7eb97d38eeb40_crbwi0

Nous en avons déjà parlé à plusieurs reprises, et ce n’est donc plus une surprise: notre air intérieur est pollué, 5 fois plus encore que l’air extérieur. Quand on sait qu’on passe 70% de notre temps en intérieur, cela peut être inquiétant. Du coup, de plus en plus de produits sortent, avec une fonction d’analyse de la qualité de l’air. C’est le cas de la station météo connectée Netatmo, ou encore de la caméra Withings Home par exemple. Seulement, l’analyse est souvent succincte, un indicateur nous disant juste si l’air est sain ou non, sans plus de précisions. MySphair, elle, vous en dira beaucoup plus sur l’air que vous respirez…

La pollution de l’air peut avoir de graves conséquences sur la santé, comme le montre cette petite infographie réalisée par l’AFP:

Clc5cIDUkAEBxBb

Nos maisons étant de plus en plus hermétiques pour répondre aux soucis d’économies d’énergie, elles sont également moins bien ventilées et donc plus polluées, d’autant plus que de nombreux meubles en composites, produits d’entretien, etc… viennent s’ajouter à la pollution « naturelle ». La qualité de l’air est malheureusement quelque chose de difficile à analyser sans outils de mesure, si bien qu’on peut vivre ainsi sans s’en apercevoir, alors que certains problèmes de santé peuvent venir de là. MySphair propose donc d’analyser en détail la qualité de votre air intérieur:

  • la température: Veillez sur la température ambiante de votre logement pour mieux dormir et faire le plein d’énergie.
  • l’humidité: Un air humide favorise les moisissures, un air sec provoque des irritations respiratoires. Maîtrisez votre environnement pour mieux respirer.
  • le CO2: Ce gaz est un bon indice de l’efficacité de votre ventilation. De plus, il a un effet sur vos capacités de concentration. Mysphair vous donne des astuces pour vous sentir mieux chez vous.
  • Les COV: Les composés organiques volatils sont causes d’irritations multiples notamment respiratoires. Mysphair les détecte et vous conseille pour créer un environnement sain.
  • Les particules fines: Mysphair vous alerte si le taux de particules fines dépasse les niveaux recommandés afin de minimiser les risques sur votre santé.

MySphair apporte notamment plus de précisions sur ces deux derniers éléments, de nombreux appareils se contentant de l’analyse de la température et du CO2. Ceci se fait à l’aide d’un petit boitier, qui pour ne rien gâcher est plutôt design:

4b26f8978b9d44cdb7c7eb97d38eeb40_crbwi0Ce « capteur » est bien sûr assorti d’une application mobile qui affiche l’état des différents relevés dans une interface claire et conviviale:c20746279692414b80e80c2bca9ef417_zs93kkBien sûr les données sont historisées et peuvent être consultées sous forme de graphiques:deb0a19687f84e1baffa9e2838e809f6_pkgg0pMais MySphair aide également à se sensibiliser sur la qualité de l’air et les produits ayant un impact. Ceci se fait sous forme de petites missions à réaliser, où l’utilisateur apprend à déterminer les produits polluants dans son intérieur, ceci de façon ludique, comme on peut le voir sur cet exemple:db546a25d28749dfa6a052fad946c609_mq8txmSon format de « distribution », lui, est pour le moins original, puisque pour le moment la société propose un diagnostic interactif d’une semaine. Pour 39€, la société fournit le détecteur connecté et l’application. L’appareil effectue des mesures durant toute la semaine, et à la fin du diagnostic, l’utilisateur reçoit son bilan mysphair personnalisé avec des analyses et des recommandations pour surveiller, améliorer et conserver toujours une qualité de l’air optimale chez lui. Une technique qui n’est pas bête, puisqu’une fois bien sensibilisé, l’utilisateur pourra effectuer les bons gestes, et cesser d’utiliser certains produits polluants pour conserver un air sain, sans avoir obligatoirement besoin d’avoir un appareil pour le lui rappeler, et surtout sans devoir investir dans un matériel couteux qu’on risque d’oublier dans le décor après quelques semaines. 39€ pour analyser la qualité de l’air chez soi, pourquoi pas, après tout ?

MySphair sera disponible d’ici le mois de novembre.

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestDigg thisBuffer this pageEmail this to someone

4 commentaires sur “MySphair: l’analyse pour mieux respirer chez vous

  1. Christophe dit :

    Est-il prévu / Existe-t-il justement des systèmes permettant de relever ces mesures de qualité de l’air mais à conserver (et non pas de la loc et sûrement sans les recommandations) ? Et bien sûr, le tout connecté pour l’intégrer dans des scénarios ?

  2. Cédric dit :

    Pas de système aussi détaillé comme celui ci à ma connaissance. Après il faut utiliser des capteurs et se monter sa propre solution, à base de raspberry par exemple.

  3. mysphair dit :

    Bonjour Christophe,
    Nous avons également prévu qu’il sera possible d’acheter le détecteur pour faire du monitoring dans la durée. Plus d’infos bientôt sur notre site, pour l’instant nous sommes en plein développement de l’app et du détecteur 🙂

  4. MASOYE dit :

    Bonjour,
    J’essaie de joindre quelqu’un chez MYSPHAIR mais pas de réponse…..
    Est ce que quelqu’un de la société ou aillant des contacts sur cette société peux me contacter …

    Yann MASOYE
    0684153045
    yannn@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *