Lancey: le radiateur intelligent équipé d’une batterie présenté au #CES2017

lancey_titre_1

En ces jours particulièrement froids, nous sommes bien heureux d’être au chaud grâce à nos radiateurs. Seulement, le chauffage est un confort qui coute très cher, puisque c’est le premier poste de dépense énergétique d’une habitation. Les deux tiers de la facture sur l’année complète ! C’est pourquoi de nombreuses solutions visant à optimiser la consommation d’énergie du chauffage ont vu le jour ces dernières années. Lancey est une solution de plus, mais qui a son originalité…

La première chose, pour économiser sur sa consommation d’énergie, après le fait d’avoir une bonne isolation, bien sûr, est de disposer de radiateurs performants. On estime à 30 millions le nombre de convecteurs équipant encore les logements sociaux aujourd’hui. Ces fameux radiateurs énergivores souvent appelés « grilles pains », et pour une bonne raison: en plus d’être énormément consommateurs d’énergie, la chaleur dégagée est de mauvaise qualité et assèche l’air (souvent mauvais en plus pour les personnes allergiques). Lancey, c’est donc avant tout un radiateur de qualité, un chauffage « infra-rouge lointain ». Ce système est appelé ainsi car il émet des infrarouges lointains ou infrarouges longs. L’infrarouge lointain est une onde qui donne une sensation de chaleur interne dès sa mise en route. Tout comme les rayons du soleil, la chaleur rayonnante ainsi créée chauffe harmonieusement l’ensemble de la surface des murs, sols et plafonds. En plus de cette chaleur agréable, le chauffage infra rouge lointain a plusieurs autres avantages: il est silencieux, invisible, inodore, dispose d’une consommation réduite, et ne nécessite aucun entretien.

lancey_ces2017_1En soit, rien de nouveau, c’est une technologie qui existait. En plus de cela, le radiateur est intelligent: il est équipé de capteurs qui lui permettent de détecter une présence ou encore l’ouverture d’une fenêtre. Ainsi le chauffage peut passer automatiquement en mode éco si une fenêtre est ouverte, ou si la pièce n’est plus occupée. Là encore plusieurs modèles de radiateurs modernes sont déjà équipés de ce type de technologie.

Mais la grosse innovation de ce modèle de radiateur est qu’il est équipé d’une batterie Lithium LFP.

« Notre objectif est d’utiliser la batterie pour stocker de l’énergie en heure creuse et de la délivrer pendant les heures de pointe, quand l’énergie est plus chère et plus polluante surtout quand on doit relancer les centrales thermiques en hiver », explique Raphaël Meyer, l’un des trois fondateurs.

En effet, nombre de ménages disposent d’un abonnement heures creuses / heures pleines. Les heures creuses permettent de payer l’énergie moins chère. Seulement, ces heures sont durant la nuit, là où le chauffage tourne en général moins fort, puisque nous dormons. Le radiateur Lancey propose donc d’engranger l’énergie sur sa batterie durant les heures creuses, pour la restituer la journée sous forme de chaleur quand cela est nécessaire. Une économie est donc permise en consommant des watts moins chers.

Mais ce système permet également de générer des économies sur l’abonnement électrique. En communiquant avec le compteur électrique, le radiateur est en effet capable de gérer efficacement la consommation d’énergie, de façon à abaisser la puissance nécessaire au compteur. L’abonnement pour un compteur de 6kVA ou 15kVA peut ainsi passer du simple au double.

tarifs

Bien sûr, comme nous sommes à l’ère du tout connecté, ce radiateur ne fait pas exception: il est pilotable par smartphone via une application, qui permet également de suivre sa consommation d’énergie.

La société est toute récente, puisqu’elle a été créée en juin 2016. Le produit a toutefois rapidement su séduire, si bien qu’il a déjà été récompensé au salon Pollutec, et que de grands acteurs se sont montrés intéressés par lui, comme Bouygues Immobilier par exemple. A ce jour une centaine de radiateurs ont déjà été vendus et installés, qui vont permettre de rôder le projet. Si tout se passe bien la production devrait démarrer au second trimestre en France, le produit se voulant français. Il faudra compter environ 750€ pour un radiateur, ce qui n’est pas exorbitant comparé aux grandes marques du domaine. Concernant l’installation, celle-ci est relativement simple, puisqu’il vient simplement se monter et se brancher à la place du radiateur existant.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestDigg thisBuffer this pageEmail this to someone

Les derniers commentaires sur la communauté à ce sujet

  1. Pan says:

    Il n'y a que moi qui tique sur la présence d'une batterie dans ce radiateur ?

    Quid du risque de vieillissement ou même de simple mal-fonction, qui au mieux apportera un gonflement de la batterie (et la destruction du radiateur) et au pire un incendie par combustion ? On doit changer le radiateur tous les 2 ans ?

    Une batterie de la taille d'un smartphone fait déjà pas mal de dégât, j'imagine pas ce que cela donnerait en 20 fois plus grand !

  2. A priori le sujet a été bien étudié par le fabricant, qui a déposé plusieurs brevets à ce sujet. Mais on va voir s'il peut venir nous en dire plus :wink:

  3. Oui c'est sur la batterie est un risque mais ce radiateur répond aussi à une question qui est celle des pics d'énergie et apporte surtout une réponse sur l'économie d'énergie, et donc sur la facture, que nous (utilisateur de community domadoo) cherchons tous (ou presque).

  4. EnR37 says:

    je vais encore faire le polémiste. d'une part les radiateurs électriques (autre que PAC) sont une hérésie des années 70,80 donc quitte a investir, autant changer de systeme. Ensuite, pour essayer d'apporter une pierre au débat quand même, je crois beaucoup plus, si on veut garder ce type de chauffage, aux batteries/wall fabriquées par tesla ou autres industriels européens comme mercedes ou encore nissan . Ce serait plus efficient, plus économique et surtout plus sécurité puisqu'elles se placent dans le garage. mais c'est vrai que du coup se poserait un problème encore plus grand : la gestion du parc par ENEDIS (ex ErDF) et des offres associées.

  5. ylo says:

    Je suid également dubitatif sur le concept. OK, ce mode de chauffe devrait limiter... celui de la batterie intégrée, mais ces chauffages IR sont déjà à utliser à bon escient: Une fenêtre dans l'axe et vos IR passent à travers le verre et chauffent... dehors... par exemple.

    Ensuite, c'est assez directif: Dans l'axe ils vous chauffent (mais pas seulement, les murs/objets en tout premier lieu), en dehors, non. Effet chaud/froid pas forcément plus fameux qu'un grille pain tout ou rien (certes pour d'autres raisons).

    En réalité, le chauffage IR a toujours été l'apanage des salles de bain: Ca passe à travers le verre de la cabine de douche pour vous chauffer (et ou on ne peut rien mettre d’électrique dans le périmètre immédiat pour d'évidentes raisons), monte vite en température... et l'espace limité s'y prête.

    La betterie ensuite: Je doute que les pertes liées au rendement de charge/décharge soient tout simplement rentables vs la différence de tarif HP/HC.

    A ce sujet, il y a 20 ans les HC ce n'étais que du bonus au prix d'un léger surcoût d'abonnement (et de tirer un fil du compteur + ajouter un relais au tableau). Désormais, c'est aussi du malus en HP. La rentabilité de l'affaire s'est nettement déplacée et désormais, si on n'atteint pas 50% de sa conso sur le tiers d'HC, autant revenir à l'abonnement fixe.

    Au final, un mode de chauffage tout sauf généraliste exploitant une tarification qui a perdu de son intérêt... et encore plus en prenant en compte le rendement lié a la batterie: Pour moi ce concept n'a aucun sens.

    Mieux vaut un radiateur à inertie contrôlé par une domotique classique, avec une planification de chauffage avec mise en route un peu anticipée vs ses horaires de présence. Si on a encore des HC, pousser un peu plus sur ces heures, le radiateur restituera encore 1 à 2h00 derrière. Sans batterie ni complexité douteuse.

Continuer une discussion community.domadoo.com

1 en voir plus répondre

Participants