Installation de l’interface PLCBUS PLC1141

2. Installer le pilote sur votre ordinateur.

3. Connecter l’interface PLCBUS‐1141 à un port USB disponible de votre ordinateur. Celle‐ci sera reconnue automatiquement.

4. Faites un clic droit sur « Poste de travail » et sélectionner « Propriétés », puis cliquer sur l’onglet « Matériel » et enfin sur « Gestionnaire de périphérique ».

5. Vérifier quel numéro de port COM a été attribué à l’interface en cliquant sur « Ports (COM et LPT) ». Vous pouvez le changer si vous le souhaiter (port COM5 par exemple ci‐dessous).

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestDigg thisBuffer this pageEmail this to someone

Commander son portail motorisé en X10

Motorisation de portail à battants, coulissant, porte de garage, … la très grande majorité de ces automatismes peut être contrôlée depuis votre installation domotique X10.

En effet, toutes ces motorisations sont en général équipées d’un bornier de type contact  sec, pour recevoir un ordre d’ouverture ou de fermeture, depuis un autre appareil (Interphone, …).

Le module X10 nécessaire est le récepteur universel X10 référence UM7206.

 

 

Positionnez le commutateur de gauche sur MOMENTARY (le module UM7206 est alors configurer pour envoyer un contact sec sur réception d’un ordre X10 ON)

Positionner le commutateur de droite sur la position RELAY ONLY (seul le relais est fonctionnel. Vous pouvez aussi positionner le commutateur sur SOUNDER & RELAY, le module UM7206 émettra alors un son en même temps).

Reliez le bornier du module UM7206 au bornier contact sec de votre motorisation.

 

 

Règler le code Maison et et le code Unité X10 (Exemple B1)

A partir de maintenant, lorsque vous envoyez le code B1 ON depuis votre logiciel domotique (Homeseer, mControl, …) ou une commande X10, votre portail s’ouvrira ou se fermera en fonction de sa position.

 

 

Exemples de connexion:

Se connecter sur le bornier OPEN en parallèle des connexions existantes (contacteur à clé, interphonne, …)

 

Se connecter sur les bornes 2 et 7 en parallèle des connexions existantes (contacteur à clé, interphonne, …)

 

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestDigg thisBuffer this pageEmail this to someone

Regarder la TNT avec XBMC (Optimisation)

Afin d’optimiser l’utilisation du tuner TNT HDHOMERUN avec XBMC, nous allons améliorer l’ergonomie en corrigeant les points suivants:

  • Présentation double des tuner de chaque canal TNT.
  • Pas d’affichage du logo des chaines.

Simplification de la navigation

En effet, vous constatez que la navigation dans les chaines nécessite de cliquer une première fois sur le nom de la chaine, puis de choisir entre le Tuner 0 ou 1.

Choix du canal

Choix du Tuner

 Nous allons considérer que seul le TUNER0 sera utilisé par XBMC. Il faut alors corriger les fichier *.strm de flux vidéo qui sont dans le dossier HDHomeRun XBMC TV.

Editez les fichiers avec un éditeur de texte

 Le fichier doit contenir 2 lignes (1 ligne par Tuner)

hdhomerun://12108B15-0/tuner0?channel=t8qam64:682000000&program=1538
hdhomerun://12108B15-1/tuner1?channel=t8qam64:682000000&program=1538

Il faut alors supprimer le deuxième ligne pour ne garder que le lien du flux vidéo du premier tuner et enregistrer le fichier.

hdhomerun://12108B15-0/tuner0?channel=t8qam64:682000000&program=1538

Renouveler la modification pour toutes les chaines.

De retour sous XBMC, le flux vidéo doit se lancer directement sans demander d’autre choix.

 

Affichage du logo des chaines

Par défaut, il n’y a pas de vignettes associées aux fichiers de flux vidéo qui ont été ajoutés.

 

Il faut créer un fichier image au format JPG pour chaque fichier *.strm

Avec un logiciel de retouche d’images et en téléchargeant sur Internet le logo des chaines, il faut créer une image que vous enregistrerez au format JPG avec exactement le même nom que le fichier STRM dans le même dossier.

L’extension du fichier image doit être .TBN pour qu’XBMC l’utilise comme vignette. Il faut donc soit enregistrer vos fichiers en JPG et changer ensuite l’extension en remplaçant le .jpg par .tbn; soit le faire dirrectement lors de l’enregistrement.

Votre dossier doit maintenant contenir les fichiers suivants:

M6.strm
M6.tbn
TF1.strm
TF1.tbn

XBMC affichealors les vignettes des chaines.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestDigg thisBuffer this pageEmail this to someone

Regarder la TNT avec XBMC Media Center Mac et AppleTV

L’un des intérêts du tuner TNT réseau HDHOMERUN est de pourvoir être intégré sur de nombreuses plateformes et de pourvoir regarder les chaines de télévision de la TNT  sur des appareils qui ne peuvent pas le faire nativement comme l’Apple TV par exemple.

Ilo est donc possible d’utiliser l’HDHOMERUN avec XBMC Medi Center pour Mac et Apple TV.

Il est impossible de générer depuis un Mac la liste des flux du Tunet HDHOMERUN. Il faut donc passer par un système Windows (PC ou machine virtuelle avec VMware Fusion ou Parallels Desktop) Lire l’article Regarder la TNT avec XBMC Media Center Windows).

Sous Mac, copier le dossier HDHomeRun XBMC TV sur votre disque dur et ajoutez cette source vidéo depuis XBMC.

Sous Apple TV, connectez vous en FTP à votre ATV (avec Cyberduck par exemple.

Transférez le dossier HDHomeRun XBMC TV sur votre ATV et ajoutez cette source vidéo depuis XBMC.

Vous pouvez maintenant regarder la TNT du votre Mac et votre Apple TV.

REMARQUE: Attention, les performances de l’Apple TV ne sont pas sufisantes pour regarder les flux TNT en Haute Définition.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestDigg thisBuffer this pageEmail this to someone

Regarder la TNT avec XBMC Media Center (Windows)

Le nouveau Tuner TNT HD réseau, HDHOMERUN de la société SiliconDust, en plus de ces nombreux avantages fonctionnels, ouvre de nouvelles perspectives. En effet, son mode de fonctionnement « full IP » permet une intégration sur de nombreuses plateforme dont le logiciel libre XBMC (Windows, Linux, Mac, Apple TV, Xbox).

Nous allons présenter comment utiliser les chaines TNT du HDHOMERUN sur XBMC (version Windows)

Installer la dernière version des drivers du HDHOMERUN (dernière version 20090806 en téléchargement ici).

Le firmeware est mis à jour et l’interface de configuration s’exécute.

Dans l’onglet Applications choisissez comme Main Application, XBMC Media Center.

Cliquer sur Apply puis OK.

Un dossier est automatiquement créé contenant les raccourcis vers les flux de chaque chaine dans le dossier:

C:Documents and Settings<nom_utilisateurHDHomeRun XBMC TV (Windows XP)

C:Utilisateurs<nom_utilisateurs>HDHomeRun XBMC TV (Windows VISTA)

 

Lancer ensuite XBMC, aller dans vidéo

et ajoutez une source.

Choisissez le dossier où a été installé les raccourcis vers les flux  vidéo:

C:Documents and Settings<nom_utilisateurHDHomeRun XBMC TV (Windows XP)

C:Utilisateurs<nom_utilisateurs>HDHomeRun XBMC TV (Windows VISTA)

 

Vous disposez maintenant d’une nouvelle source permettant de regarder les chaines TNT sur votre Media Center XBMC.

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestDigg thisBuffer this pageEmail this to someone

Centrale d’alarme SC9100 et ligne ADSL dégroupée

Le transmetteur d’alarme de la centrale SC9100 est compatible avec le réseau RTC classique (type France Telecom) et avec une ligne dégroupée ; lors de l’utilisation sur une ligne dégroupée, les envois de messages vocaux vers les numéros de téléphone (fixe ou mobile) suite à une effraction ou tout autre événement (agression, incendie, etc.) sont assurés.

Problèmes et inconvénients des lignes dégroupées :

Les « coupures » de ligne suite à une intervention technique ou à une désynchronisation peuvent être « interprétées » comme une coupure volontaire de la ligne téléphonique et peuvent générer des alarmes.

Les centrales SC9100 ne gèrent pas les coupures de ligne téléphoniques donc celles-ci ne déclencheront pas de fausses alarmes. Autre problème, en cas de coupure secteur, la « Box » n’est plus alimentée et la ligne téléphonique est alors considérée comme « coupée ».

La SC9100 (et son transmetteur), est équipée de sa propre batterie de secours ; elle pourra déclencher l’alarme sonore en cas d’intrusion mais elle ne pourra pas émettre d’appel vers les numéros programmés.

Raccordement de la centrale d’alarme SC9100 sur une ligne dégroupée :

1ère solution : la connexion de la centrale d’alarme sur la « Box » se fait grâce à un prise gigogne ; ce raccordement est recommandé car il permet au transmetteur d’être prioritaire en cas de déclenchement d’une alarme.

2ème solution : la connexion de la centrale d’alarme sur la « Box » se fait grâce à un prise « T » ; ce raccordement est recommandé lorsque vous voulez utiliser le câble téléphonique livré avec la centrale SC9100.

 
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestDigg thisBuffer this pageEmail this to someone

Coupler les phases d’une installation électrique triphasée

Pour faire fonctionner un système X10 sur une installation électrique triphasée, il est nécessaire d’installer des modules Filtre/Coupleur FD10. Ce module permet de filtrer les ordres et en plus de coupler les trois phases de l’installation électrique pour installer « un pont » qui va faire transiter les ordres courant porteur d’une phase sur les deux autres.

Voici le principe de connexion : Mettre le circuit hors tension en déconnectant le fusible de la ligne ou son disjoncteur différentiel. Raccordez les FD10 en utilisant le schéma ci-dessous.
Pour repérer l’entrée et la sortie sur le FD10 pour la phase, il suffit de suivre la flèche indiquée sur le module. L’entrée est en bas, et la sortie en haut.

 

Dans une installation triphasée avec micro-modules ou dans une installation très large, il est recommandé d’utiliser un répéteur actif CAT6272 ou FKX40.

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestDigg thisBuffer this pageEmail this to someone

Guide d’achat Ampoules

Vous trouverez dans ce guide les indicateurs clés pour comparer les performances et qualités d’éclairage des différentes ampoules, et ainsi faire votre choix en fonction de l’utilisation voulue.

La bonne quantité de lumière

Le flux lumineux : C’est la quantité totale de lumière émise par une source lumineuse dans toutes les directions. Il est exprimé en lumens.

L’efficacité lumineuse : C’est le rapport entre le flux lumineux d’une source et sa puissance consommée. L’unité de l’efficacité lumineuse est le lumen/watt (lm/W).

Créer des ambiances

La température de couleur : Evaluée en Kelvin (K), elle caractérise la couleur apparente de la lumière émise par une source. Elle permet de créer une ambiance et personnalise des zones en fonction des activités ou en fonction des activités ou des produits à éclairer. (Sachant que 2700K correspondent à la lumière du jour).

L’indice de rendu des couleurs (IRC) : Indique la capacité d’une source lumineuse à restituer les couleurs telles que nous les percevons à la lumière naturelle du jour. L’IRC se mesure de 1 à 100. La valeur 100 signifie une restitution parfaite des couleurs.

Durée de vie

La durée de vie moyenne mesure le temps au bout duquel 50% des lampes fonctionnent encore. Mais elle passe sous silence certains critères de performance. C’est pourquoi, il est préférable d’utiliser la durée de vie utile qui est le temps pendant lequel au moins 70% à 80% du flux lumineux est conservé.

Classes énergétiques

L’efficacité énergétique des lampes est définie de A à G sur la base de 7 classes de rendement.
Classe A :
rendement « très performant »
Classe G :
rendement « le moins performant »

1. Les ampoules Fluocompactes

  • Consomment 5 fois moins qu’une lampe standard
  • Durée de vie de 6000 à 15000 heures
  • Température de couleur : blanc chaud, blanc neutre et lumière du jour
  • Bon rendu des couleurs (IRC=85)
  • Allumage rapide
  • Remplacent immédiatement toutes les lampes standard
  • Nombreuses formes décoratives : ball, globe, twist, réflecteur
  • Existent en tailles similaires à l’incandescence
  • Culots : E14, E27, B22, GU10
  • Doivent être recyclées

2. Les ampoules Halogènes Energy Saver

 

  • Consomment 1,5 fois moins qu’une ampoule standard
  • Durée de vie de 2000 à 5000 heures
  • Température de couleur : lumière chaude et brillante
  • Excellent rendu de couleurs (IRC=100)
  • Remplacent immédiatement toutes les ampoules standard
  • Nombreuses formes et culots : E14, E27, B22, G4, GY6.35, G53, GU10, GU5.3, R7s…

3. Les ampoules LEDs

 

 

  • Consomment jusqu’à 7 fois moins qu’une ampoule standard
  • Durée de vie jusqu’à 25 000 heures
  • Température de couleur : du blanc chaud au blanc froid
  • Grande stabilité de la teinte de couleur
  • Existe en blanc, en couleur et en RVB (couleurs changeantes)
  • Rendu des couleurs correct (IRC=80)
  • Insensibles aux chocs et aux vibrations
  • Pas de rayonnement ultra-violet, ni infrarouge
  • Efficacité à basse température
  • Produits substituables, culot standard : E14, E27, GU10, GU5.3

Tableau Récapitulatif :

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestDigg thisBuffer this pageEmail this to someone

Nettoyage de la soupape de sortie

Si votre Scooba ne laisse plus passer d’eau (solution de nettoyage), il se peut que la soupape de sortie soit obstruée.

  • Retirez le câble de charge du Scooba
  • Prenez une paille ou un objet similaire et enfilez-la sur la soupape
  • Soufflez fortement dans la paille. Vous devriez entendre sortir l’air de l’autre côté du Scooba
  • Procédez à un nouveau démarrage et vérifiez si de l’eau sort

Si le Scooba ne libère toujours pas d’eau (solution de nettoyage) après cette intervention, veuillez vous adresser à votre revendeur.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestDigg thisBuffer this pageEmail this to someone

Guide de Nettoyage du Scooba

L’entretien du Scooba est très important pour qu’il garde la même efficacité et prévenir des pannes. Il est recommandé d’effectuer après chaque utilisation de votre Scooba les opérations décrites ci-après.
Aucun outil n’est nécessaire. Il suffit d’environ 5 minutes.

Déposer le réservoir, retirer l’accumulateur, le filtre, le tuyau, la roue directrice avant et l’ensemble des brosses.

Nettoyer alors la face inférieure du Scooba avec un chiffon humide. Essuyer les lèvres en caoutchouc et les redresser si nécessaire. Eliminer les saletés de tous les orifices.

Vérifier si les buses sont propres et non obstruées.

Essuyer également le logement de la roue directrice.

Nettoyer ensuite l’ensemble des brosses qui peut se démonter. Enlever les cheveux etc. de la brosse et nettoyer les lèvres en caoutchouc.

Retirer les saletés des roues et de la roue directrice.

 

Vider le réservoir et le laver à fond à l’eau chaude. Rincer plusieurs fois le réservoir d’eau sale afin d’éliminer sable ou autres déchets similaires.

Eliminer tout encrassement au niveau de tous les orifices.

 

Faire sécher le Scooba sur le socle de rangement ou dans le caddy.

Si le Scooba est amené à stationner sur les roues d’entraînement pendant un temps prolongé, il se peut que les roues présentent des zones aplaties. C’est normal. Les roues reprendront leur forme arrondie en cours de fonctionnement. Ce n’est pas un défaut !

 

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestDigg thisBuffer this pageEmail this to someone