Bien que les modules de la marque étaient visibles un peu partout à l’IFA, Fibaro n’était pas présente à Berlin cette année. Et pour cause: un salon bien plus important pour le secteur de la domotique se tenait en parallèle à Denver, où la société polonaise a présenté quatre nouveaux périphériques.

Fibaro a commencé par un petit teasing sur leur page Facebook, comme ils aiment si bien le faire. On pouvait en effet apercevoir des périphériques inconnus sur cette photo prise au CEDIA:

10675773_900691506626962_2047885433438861926_n

La pomme Fibaro était omniprésente, pour souligner la « fraicheur » des produits présentés. Et ce fut le cas, puisque trois des produits présentés nous étaient totalement inconnus.

Le premier périphérique, connu sous le nom tout simple de « button », ressemble … à un bouton, en effet ! Une sorte de petit buzzer, qui fera en fait office de télécommande pour déclencher jusqu’à trois actions différentes (simple clic, double clic, et pression maintenue sur le bouton). Fonctionnant sur pile (autonomie de 3 ans), il pourra être placé n’importe où pour déclencher rapidement une action. Il sera disponible dans 7 à 10 couleurs, et une fonction de groupe permettra des usages intéressants, comme par exemple appuyer deux fois sur le vert et une fois sur le rouge pour désactiver son alarme. Connaissant la difficulté à faire fonctionner une télécommande Z-Wave habituellement, ce petit périphérique pourrait bien vite devenir incontournable !

ButtonColors

Le second périphérique, « Player », va tout simplement devenir les oreilles et la bouche du système domotique.

Ce périphérique en forme d’oeuf est en réalité une enceinte intégrant un micro: par son intermédiaire il sera possible de dialoguer avec son système domotique, de lui donner des instructions, ou encore de répondre à une annonce de son système ! Cette interaction se fera via l’assistant Lily, déjà présent sur les applications mobiles Fibaro.

En utilisant plusieurs Players, le système pourra même vous localiser dans le bâtiment et exécuter des actions en conséquence. D’ailleurs, il sera intéressant d’en posséder plusieurs également pour la diffusion de musique, puisque le Player fera aussi office de système Multiroom, en diffusant la musique de divers services (comme par exemple Spotify), ou vos morceaux locaux.

Pour le moment, voici les fonctionnalités annoncées:

  • Streaming audio (diffusion) depuis des services de musique réputés.
  • Si le Player ne localise pas la chanson souhaitée en local, il cherchera automatiquement dans les bases de données de ces services pour trouver la chanson ou l’album approprié.
  • Interprêtation des commandes vocales pour collaborer avec la Home Center
  • Retour vocal de la Home Center et du Player
  • Identification de la position spatiale de l’utilisateur à la voix (requiert au moins 2 unités de Player)
  • Application mobile dédiée
  • Chargement par induction
  • Autonomie de la batterie d’au moins 8 heures
  • Possibilité de fixer l’élément au mur ou au plafond

Là encore, ce périphérique pourrait bien révolutionner l’utilisation que nous faisons habituellement de la domotique, pour nous rapprocher encore d’un cran de ce que nous pouvions voir dans les films de science fiction il y a quelques années…

16375_901216523241127_5038718624545440288_n

Le troisième périphérique présenté est un appareil qui manque encore cruellement sur le marché: un intercom fonctionnant simplement avec un système domotique. Fibaro a en effet présenté un système d’interphone complet avec caméra, haut-parleur, micro, bouton et même un petit affichage intégré.

Les fonctionnalités sont pour le moins très complètes:

  • Identification visuelle et sonore de la position de l’utilisateur dans l’espace
  • Image haute définition, captation sur un angle de 180 degrés.
  • Interfaces Wi-Fi, BLE (Bluetooth Low Energy), GSM et Ethernet
  • Batterie de secours de 12h
  • 2 sorties relais contrôlables à distance (contrôle possible de portail et portillon)
  • 2 entrées NO/NC pouvant être interrogées (possibilité de lancer une action depuis n’importe quelle source filaire liée à l’intercom)
  • Communication sonore et visuelle avec l’utilisateur (via un affichage intégré)
  • Coopération individuelle avec des services dans le Cloud pour une utilisation sans Home Center
  • Flux vidéo additionnels pour les besoins spécifiques d’utilisation avec le réseau GSM
  • Fonctionnement en coopération avec un autre Intercom, en mode maître et esclave
  • Fonctionnement possible en interne avec de multiples appareils (communication en local avec d’autres intercom et appareils mobiles)
  • Et dans le futur : implémentation d’un système de reconnaissance faciale et de fonctionnement personnalisé selon la personne reconnue

10606407_901718429857603_960003737283273556_n

Enfin, le dernier périphérique, lui, n’est pas totalement inconnu, mais malheureusement pas destiné au marché européen pour le moment. Il s’agit d’un module type Wall Plug, mais disposant de deux prises pilotables individuellement, de deux ports USB, d’un axe de rotation de 90° par rapport à la prise, et deux deux cercles leds s’illuminant en fonction de la consommation d’énergie mesurée. Une prise que nous aimerions bien voir arriver en France !

10689944_901066843256095_740264172057969012_n

Bien sûr, de nombreuses interrogations restent en suspend sur ces nouveaux périphériques, comme leur disponibilité, leur prix, leur taille exacte, et certaines possibilités… Nous vous tiendrons bien sûr informé dès que nous avons de nouvelles informations, mais il y a fort à parier que nous les reverrons lors de notre visite au CES en janvier prochain…

Pour finir, dernière annonce mais pas des moindres: l’arrivée de l’interface V4 que nous attendons tous si impatiemment. La version proposée était encore en beta, mais estampillée 4.017 à l’occasion du CEDIA. Cette version est d’ailleurs disponible pour ceux qui veulent mettre à jour leur Home Center 2. Attention toutefois, il s’agit encore d’une beta, avec ses risques de bugs. La principale nouveauté de cette interface est l’arrivée des plugins, qui vont permettre le support de nouveaux périphériques, comme le pilotage de sa TV, de son ampli Home Cinéma, ampoules Philips HUE, intégration d’un portier Mobotix, etc…

interfacefibaro

Les plugins proposés actuellement ont tous la mention « gratuit », ce qui laisse présager l’arrivée de plugin payants, plus évolués, comme nous pouvons trouver par exemple dans Homeseer. C’est une bonne nouvelle pour les développeurs, car le développement des plugins est ouvert à tous. Tous les explications sont données sur la page http://www.developer.fibaro.com

10687145_900618113300968_5812077711745938698_n

Enfin, une API Rest complètement documentée a été mise à disposition, permettant d’interconnecter la Home Center avec d’autres équipements. Pour y accéder, une fois la box mise à jour, il suffit de taper l’adresse IP de la box Fibaro suivie de /docs

pirest

Bref, Fibaro a encore une fois surpris beaucoup de monde avec la présentation de ces nouveaux périphériques. Nous avons hâte d’en apprendre plus.

Pour finir, une petite vidéo tournée au CEDIA, expliquant l’intégration de la sécurité dans la box Fibaro, grâce notamment aux plugins:

Partagez cet article !

A propos de l'auteur

Geek dans l'âme, j'ai découvert la domotique il y a une quinzaine d'années avec les premiers modules X10 et le logiciel Homeseer. Puis arrivèrent les box domotiques, le Z-Wave, et ma construction où j'ai pu installer un système domotique complet moi même: depuis ce domaine est devenu une véritable passion, que je partage chaque jour dans ma vie professionnelle comme dans ma vie personnelle.

Laisser une réponse