Il y a quelques jours nous vous avons fait découvrir la sirène extérieure solaire Z-Wave+ de Popp. Le constructeur Allemand dispose d’un autre produit dans son catalogue qui utilise aussi l’énergie solaire pour s’auto-alimenter. Ce produit unique sur le marché est une station météo Z-Wave+, dénommée Z-Weather.

L’energy harvesting, ou récupération d’énergie en français, était jusqu’à présent utilisée principalement par la technologie EnOcean. A la fois peu consommatrice d’énergie et faible émettrice de signal, cette technologie s’y prêtait parfaitement. Avec l’évolution de la technologie Z-Wave vers le Z-Wave+, moins consommateur d’énergie et plus rapide dans ses transmissions de données, les constructeurs se sont donc lancés dans la conception d’appareils Z-Wave+ auto-alimentés.

Popp est donc le premier à commercialiser des appareils Z-Wave+ alimentés grâce à l’énergie solaire. Plus besoin de piles, ils sont auto-alimentés !

Autant pour la sirène extérieure, l’ajout de la gestion de l’alimentation par cellule photovoltaïque est plutôt simple car peu d’informations transitent avec le contrôleur, pour la station météo c’est plus compliqué car de nombreuses données (température, humidité, luminosité, vitesse du vent, pression de l’air et point de rosée) doivent être envoyées au contrôleur.

Z-Weather-Popp-solar-sensor

La cellule photovoltaïque de la station météo Z-Weather

Popp a alors décidé de gérer dynamiquement et automatiquement l’intervalle de réveil (wake up) et donc l’envoi des différentes données collectées. Ainsi, cet intervalle pourra être de 5 minutes les jours ensoleillés ou de 1 à 2 heures ou au début de la journée, les jours nuageux.

La station météo Z-Weather est livrée démontée pour faciliter le transport et éviter d’abîmer les pales. Le colis comprend donc la station Z-Weather, son manuel (en Anglais et Allemand), ses accessoires de montage et les 4 pales.

Z-Weather-Popp-unboxing

Les différents éléments fournis avec la Z-Weather

Une fois les 4 pales assemblées avec les 8 vis et écrous fournis, la station météo Z-Weather est prête. Il faut juste la laisser se recharger une bonne journée avant de pouvoir l’intégrer dans un réseau Z-Wave.

Z-Weather-Popp-mounted

La Station météo Z-Weather assemblée.

Actuellement la station météo Z-Weather est supportée à 100% par la box domotique eedomus, et en partie par la Fibaro HC2. Elle est en cours d’intégration par l’équipe Jeedom, et sans doute que les autres fabricants de contrôleur Z-Wave en feront autant dans les prochaines semaines.

Z-Weather est parfaitement reconnue.

zweather-eedomus-inclusion

On retrouve toutes les différentes valeurs.

zweather-eedomus-dashboard

Certaines valeurs sont bien remontées comme la température, l’humidité ou la luminosité, mais d’autres sont manquantes.

zweather-fibaro-hc2

Avec Z-Weather, Popp apporte à la fois une solution originale dans l’écosystème Z-Wave, qui est d’ailleurs très dépourvu de produit pour l’extérieur, et un produit sans fil et sans pile qui se gère tout seul.

Retrouvez dès à présent la station météo Z-Weather à 199,95€ sur notre boutique !

 

Partagez cet article !

A propos de l'auteur

Passionné par les nouvelles technologies, et après plusieurs années à travailler dans l’industrie, j’ai eut la chance d’intégrer l’équipe Domadoo en 2008 en tant que Responsable Technique. Depuis 2009 je suis également Rédacteur en chef du Blog Domadoo. Toujours à l’affût de nouveaux produits qui pourront améliorer notre quotidien, j’aime partager mes trouvailles avec vous.

Un commentaire

  1. Bonjour,
    C’est surement un super produit mais avec la HC2 c’est inutilisable à part la luminosité, l’humidité et la température du point de rosée. L’anémomètre est reconnu comme un thermomètre et le thermomètre affiche un temps une température correcte puis une valeur qui approche les 100°! A ma demande à Mister Fibaro si ce module serait intégré la réponse a été c’est prévu, Leur fameux visiophone était pour bientôt cela fait un an qu’on l’attend, c’est sûr chaque jour qui passe nous rapproche de l’échéance…

Laisser une réponse