Tout a commencé lors du CES 2019. Les média et le grand public ont pu découvrir à cette occasion que les écrans flexibles n’étaient plus cantonnés dans les laboratoires de R&D en tant que simple idée farfelue issue des fantasmes futuristes des ingénieurs. Le smartphone à écran flexible était maintenant devenu réalité. 2019 allait pouvoir devenir l’année de l’écran flexible. Les smartphones seront leur support le plus médiatique. Les enceintes connectées telles que le Royole Smart Speaker pourront également les employer.

Découvrez SmartHome Europe !

L’entreprise Royole, fondée en 2012 et basée en Californie, à Hong Kong et à Shenzhen a fait parlé d’elle début janvier au CES. Elle a fait sensation en présentant son smartphone a écran pliable dénommé FlexPai. Elle a ouvert la voie à d’autres modèles fabriqués par Samsung ou Huawei qui arriveront sur le marché bien avant le modèle de Royole qui, si il sort, est attendu pour la fin de l’année.

En effet Royole n’a rien d’un fabricant de smartphones. Cette entreprise s’illustre avec une spécialité tout particulière. Elle conçoit et développe de l’électronique « pliable » ou « incurvable ». L’entreprise n’en est pas a ses débuts. Elle est présente depuis de nombreuses années au CES en présentant des écrans incurvés pour les tableaux de bord de voitures, pour les intérieurs des yachts ou des avions, pour les intérieurs des maisons ou encore pour les mobiliers urbains. Au CES 2019, sur le stand de Royole il y avait le smartphone pliable bien sur. Il y avait également des produits forts intéressants tels que l’enceinte connectée Royole Smart Speaker utilisant la technologie maison Flexible +.

Le haut-parleur présenté par Royole est une enceinte connectée qui ressemble à s’y méprendre à tout autre haut-parleur connecté. Elle emprunte la forme de tube noir qui est la marque de reconnaissance originelle de l’Echo d’Amazon… jusqu’à ce que vous l’allumiez. Ensuite, vous réalisez que tout le cylindre n’est qu’un seul écran.

Ce corps est recouvert d’une peau un peu spéciale: un écran. Il est utilisé pour rendre l’enceinte un peu plus vivante et interactive. Et au fur et à mesure que vous prononcez des commandes et posez des questions, tout le corps de cette enceinte vous répond avec des informations permettant d’améliorer l’expérience utilisateur. L’écran de ce modèle enveloppe la plupart du cylindre, offrant un angle de vision de 300 degrés.

Ce prototype utilise un écran AMOLED qui offre une résolution de pixels assez élevée de 1 920 sur 1 440. Le haut-parleur intelligent est également équipé du système d’exploitation Android. L’intérêt à cela est grand : il peut exécuter toutes sortes d’applications disponible pour cet OS. Ah oui, j’ai oublié de vous dire, cet écran est tactile. Ce détail permet de mieux percevoir l’intérêt d’un tel dispositif.

Ce dispositif reste essentiellement qu’un concept, un « proof of concept » et n’est pas un produit final. Si comme je vous l’indiquais en vous parlant du FlexPai, Royole n’est pas un fabricant de Smartphones, l’entreprise n’est pas non plus un fabricant d’enceintes connectées. L’objectif de Royole est de vendre la technologie à écran incurvé à des tiers. Ils pourront alors fabriquer ensuite les enceintes connectée pour le grand public et y intégrer au choix Alexa ou Google Assistant.

En attendant que les partenaires industriels se manifestent, l’idée a déjà conquis le jury des CES 2019 Innovation Awards qui lui a attribué un prix Honoree dans la catégorie Smart Home.

Combien coûtera un tel objet enveloppé dans un écran tactile courbée? Royole a refusé de spéculer.

Partagez cet article !

A propos de l'auteur

Ingénieur de formation et blogueur par passion. En quête d’innovations, de concepts, de technologies, de systèmes, d’objets ou de services qui peuvent apporter des solutions concrètes pour résoudre tous ces “petits” tracas de la vie quotidienne…

Commencer une discussion community.domadoo.com