Au salon Batimat la semaine dernière, nous avons eu l’occasion de découvrir la solution domotique Dooz, créée par la société Ozeo. L’originalité de cette solution fonctionnant en bluetooth ? Elle a été créée par des installateurs domotique, pour des installateurs domotique.

Qui mieux placé pour se rendre compte des contraintes d’un projet domotique, qu’un installateur domotique ? Peut être deux installateurs domotiques 🙂 C’est ainsi que les deux fondateurs de Ozeo, installateurs domotique depuis une dizaine d’années, ont décidé d’élaborer un cahier des charges pour mettre au point une solution domotique répondant aux besoins et aux contraintes des installateurs domotiques. Un micro module bluetooth est né de ce cahier des charges, entièrement pensé et fabriqué en France.

De prime abord, on pourrait penser qu’il s’agit d’un énième micro module, simplement en bluetooth, pour changer un peu. Mais la différence se fait dans les détails, qui sont nombreux. Tout d’abord, ce module se veut être le plus petit du marché, pour faciliter son insertion dans les boites d’encastrement et ainsi éviter de perdre un temps précieux. Ensuite, il intègre directement un Wago, ce connecteur rapide, qui pourra accueillir aussi bien des cables rigides que souples, sans avoir besoin d’aucun outil. Là encore, un gain de temps non négligeable. Le boitier dispose d’un QR code: il suffira de le flasher avec son smartphone pour que le module soit ajouté à la configuration domotique du logement. Pas d’appairage, pas besoin de connexion internet, tout fonctionne en local. Enfin, un même module peut être utilisé pour de nombreuses fonctions, ce qui permet de ne pas multiplier les références à acheter: éclairage (on / off et variation, sans nécessiter le neutre, avec possibilité de contrôler deux circuits), appareils, volets, et même chauffage. Il suffit en effet de sélectionner sa fonction lors de l’ajout dans l’application mobile, pour que le module soit configuré correctement.

Découvrez SmartHome Europe !

Cette petite vidéo sur le montage explique parfaitement la mise en place et la configuration: en moins d’1min30, le module est installé et configuré. Et c’est tout ce que vous aurez besoin de savoir pour faire fonctionner le système, donc pas de formation nécessaire.

Il faut avouer que ce tout petit module a été très bien pensé. Le but était de gagner du temps à l’installation, et donc rendre le système plus abordable au client final, la main d’oeuvre étant souvent beaucoup plus importante que le matériel en lui même. Au lieu de passer une semaine à l’installation, celle ci peut maintenant se faire en une seule journée.

Généralement, l’installation de modules de ce type nécessite des travaux complémentaires car ils ne peuvent pas s’insérer dans un boîtier électrique classique. Les nôtres, oui. L’avantage est immense pour un installateur. Là où il fallait parfois une semaine pour réaliser un chantier complet, notre solution permet de tout réaliser dans la même journée. Et puis, avantage de taille, la maîtrise de cette technologie est tellement intuitive qu’elle se passe de formation. Une simple démonstration de quelques minutes proposée par un de nos conseillers suffit pour rendre l’installateur autonome.

Olivier Darnault

Le système a été voulu également très simple à installer.

Le système se configure depuis ou un smartphone. C’est très important car beaucoup de ces professionnels refusaient des chantiers domotiques car ils estimaient cela trop compliqué. Notre innovation va contribuer à la démocratisation de la domotique en participant activement au développement de la Smart Home

Ozkan OK

Tout a été pensé jusque dans les moindres détails, comme la passation de l’installation au client final. Une fois l’installation correctement configurée, la configuration est envoyée au client via l’application mobile. A partir de ce moment là l’installateur n’a plus accès. Toute demande ultérieure du client fera donc l’objet d’une intervention, avec ouverture d’un accès, une prestation qui pourra être facturée à sa juste valeur, alors qu’aujourd’hui ce type de « service » est généralement difficilement facturable, et constitue donc un vrai manque à gagner pour l’installateur.

Côté technologie, ce micro module utilise donc le nouveau Bluetooth 5 Mesh: comme pour le Zwave ou le ZigBee, les modules créent un réseau sans fil à travers toute la maison pour dialoguer entre eux, ce qui permet de réaliser des installations sur de grandes superficies sans problème. N’importe quel smartphone ou tablette équipé du Wifi peut ainsi se connecter à l’installation.

La solution fonctionne en local, sans aucun cloud. Pour un pilotage depuis l’extérieur, il faut simplement ajouter une passerelle, qui fera la liaison entre le smartphone de l’utilisateur et son installation domotique, toujours sans aucun cloud.

Il faudra compter environ 150€ pour cette passerelle, et 85€ pour le micro module (prix client final). Une passerelle plus élaborée sera proposée par la suite, pour ajouter de l’intelligence et du service à la solution. Il sera alors possible de détecter si une personne âgée est victime d’un malaise, si le frigo n’a pas été ouvert durant un délai trop long (manque d’alimentation de la personne), etc. D’autres périphériques viendront bien sûr compléter la solution, pour ajouter du comptage énergétique, piloter du chauffage à fil pilote, etc.

La solution Dooz devrait être disponible début 2020.

Partagez cet article !

A propos de l'auteur

Geek dans l'âme, j'ai découvert la domotique il y a une quinzaine d'années avec les premiers modules X10 et le logiciel Homeseer. Puis arrivèrent les box domotiques, le Z-Wave, et ma construction où j'ai pu installer un système domotique complet moi même: depuis ce domaine est devenu une véritable passion, que je partage chaque jour dans ma vie professionnelle comme dans ma vie personnelle.

Commencer une discussion community.domadoo.com