Vous avez sans doute déjà vu dans certains manuels d’utilisation de produits Z-Wave, la liste des classes de commandes Z-Wave supportées par cet appareil. C’est le cas notamment pour les produits BeneXt, Everspring, NodOn, Philio, Qubino ou encore Zipato. Que sont les classes de commandes Z-Wave et à quoi servent t’elles ? C’est ce que nous allons tenter d’expliquer dans cet article.

La technologie Z-Wave se repose sur un standard utilisé par plusieurs fabricants. Chaque fabricant étant spécialiste dans son domaine (Danfoss pour les vannes thermostatiques, Fakro pour les fenêtres de toit, …), ceci permet d’avoir un écosystème très complet avec des produits de qualité.

Les avantages de cette interopérabilité entre produits est indéniable. L’utilisateur final en est surtout le grand bénéficiaire car en plus d’avoir un très large choix de produits (près de 1500) provenant de plus de 350 fabricants, il sait que s’il investit dans la technologie Z-Wave en basant son installation sur un contrôleur ou une box domotique qui ne lui convient plus au bout d’un certains temps, il pourra facilement en changer sans remplacer toute son installation.

z-wave-interoperability

1. Les Device Classes

Afin de garantir une interopérabilité entre des produits de différentes marques, chaque périphérique Z-Wave utilise des Classes. Celles-ci sont gérées par la couche applicative Z-Wave.

Chaque périphérique est défini par des « Device Classes ». Il en existe 3 types :

  • Basic Device Class : Définit le rôle du périphérique dans le réseau Z-Wave, généralement SLAVE ou ROUTING SLAVE (fait office de répéteur pour les périphériques les plus éloignés) pour les capteurs et actionneurs. Pour les contrôleurs secondaires : STATIC CONTROLLER ou PORTABLE CONTROLLER.

z-wave-basic-device-class

  • Generic Device Class : Décrit le type et la fonctionnalité du périphérique. Exemple : BINARY_SWITCH pour un actionneur ON/OFF, MULTILEVEL_SWITCH pour un variateur, …

z-wave-generic-device-class

  • Specific Device Class : Certains périphériques plus complexes et disposant de fonctionnalités supplémentaires utilisent cette classe. Exemple : MULTILEVEL_POWER_SWITCH pour un variateur avec mesure d’énergie.

Lors de l’inclusion d’un périphérique, le contrôleur obtient les différentes informations dont il a besoin pour l’intégrer au sein du réseau Z-Wave, et ainsi interagir avec lui.

2. Les Command Classes

Chaque message échangé entre périphériques Z-Wave est appelé une commande. Les classes de commandes (Command Classes) sont une collection de fonctionnalités pour permettre de commander les périphériques.

Les principales commandes sont SET, GET et REPORT.

  • SET : Permet au contrôleur de demander d’exécuter un ordre (ON, OFF ou DIM par exemple)
  • GET : Permet au contrôleur de demander l’état du module
  • REPORT : Réponse du module à une commande GET

z-wave-command-class

Chaque Device Classes dispose donc d’un certain nombre de Command Classes associées. Par exemple, un variateur aura comme commande SET « Multilevel Switch Set ». Alors qu’un commutateur aura «  Binary Switch Set ».

Le standard Z-Wave est en perpétuelle évolution, ainsi de nouvelles Classes sont développées régulièrement pour répondre aux besoins des fabricants.

C’est bien évidemment une explication assez succincte des Classes de commandes Z-Wave, car dans la réalité c’est un peu plus complexe. Mais au moins vous avez un aperçu du fonctionnement !

Partagez cet article !

A propos de l'auteur

Passionné par les nouvelles technologies, et après plusieurs années à travailler dans l’industrie, j’ai eut la chance d’intégrer l’équipe Domadoo en 2008 en tant que Responsable Technique. Depuis 2009 je suis également Rédacteur en chef du Blog Domadoo. Toujours à l’affût de nouveaux produits qui pourront améliorer notre quotidien, j’aime partager mes trouvailles avec vous.

Laisser une réponse