La gestion d’éclairage automatique permet d’améliorer le confort ainsi que la sécurité des utilisateurs dans différents contextes, en fonction, par exemple, d’un mouvement ou d’une ouverture de porte.

Quels accessoires sont nécessaires pour créer une gestion d’éclairage automatique ?

Il existe différents besoins selon votre profil. Si vous êtes un particulier, vous avez peut-être envie d’avoir une gestion d’éclairage automatique lorsque vous accédez à une cave, un couloir ou encore un grenier. Si vous êtes un professionnel, vous pouvez avoir besoin de cette gestion pour des toilettes, des hôtels ou encore des salles de réunion.

Découvrez SmartHome Europe !

Pour cette activation/désactivation automatique de l’éclairage, il est donc nécessaire de disposer d’un capteur qui permettra de signaler un événement.

Nous pouvons opter pour un détecteur d’ouverture de porte qui enverra une information lorsque la porte est ouverte et lorsqu’elle est fermée.

Détecteur d'ouverture Nodon

Un détecteur de mouvement pourra également être exploité pour une gestion automatique de l’éclairage.  Les informations transmises seront : un mouvement ou aucun mouvement.

Détecteur de mouvement Nodon

Enfin, pour pouvoir activer/désactiver notre source lumineuse, il sera nécessaire de disposer d’un micromodule qui recevra les informations de notre détecteur d’ouverture de porte ou détecteur de mouvement.

Micromodule commutateur Nodon

Comment configurer cette solution ?

La configuration est très simple et aucune box domotique n’est nécessaire puisque nous procédons à une association directe entre des dispositifs Nodon utilisant la technologie EnOcean. Dans notre exemple, il suffira d’alimenter le micromodule Nodon EnOcean et d’appuyer 3 fois sur le bouton situé sur la face avant.

Attention, le câblage du micromodule doit être effectuée avec précaution pour éviter tout risque d’électrocution. En cas de doute, contactez un professionnel.

Association du micromodule commutateur Nodon pour une gestion d'éclairage automatique

Une fois le triple appui effectué, le micromodule est désormais en mode « association ». Il faudra donc associer un détecteur pour valider cette association.

Pour notre détecteur d’ouverture de porte Nodon, pas besoin de l’alimenter si celui-ci a emmagasiné suffisamment d’énergie solaire. Il suffira d’appuyer une fois sur le bouton d’appairage situé à l’intérieur.

Association du détecteur d'ouverture de porte Nodon pour une gestion d'éclairage automatique

Pour le détecteur de mouvement Nodon, une pile doit être insérée et il faudra également appuyer une fois sur le bouton d’appairage situé sur la face arrière. Pour information, il sera possible d’ajuster directement sur le produit la sensibilité d’une détection de mouvement et transmission de l’information en fonction de  la luminosité ambiante.

Association du détecteur de mouvement Nodon pour une gestion d'éclairage automatique

Une fois cette association effectuée, vous pourrez désormais profiter de cette gestion d’éclairage automatique.

Comme vous constatez, la configuration est simple et permettra à tout type d’entreprise ainsi qu’un logement particulier, de mettre en place cette solution sans devoir réaliser de travaux lourds.

Partagez cet article !

A propos de l'auteur

Titulaire d'un BTS domotique ainsi que d'une Licence professionnelle en web marketing et communication, mon objectif est de vous partager mon expérience au sujet du logement connecté et ainsi, vous accompagner au mieux dans vos recherches.

Commencer une discussion community.domadoo.com