Lors de la Game Developers Conference de San Francisco, Sony Computer Entertainment (SCE) a annoncé la sortie mondiale fin 2010 de la manette de détection de mouvements PlayStation Move pour PlayStation 3. Ce nouveau périphérique pour la PlayStation®3 de Sony avait fait parler de lui ces derniers temps, étant la seule nouveauté annoncée par le constructeur pour concurrencer Microsoft et son projet Natal : la caméra 3D de reconnaissance de mouvement.

 

ps3 move01

Découvrez SmartHome Europe !

Ce périphérique à la forme particulière dispose des quatre boutons habituels des manettes PlayStation, en version réduite, autour d’un bouton plus gros qui tombe sous le pouce, la touche ‘Move’. De l’autre côté, on retrouve une gâchette, le tout étant assez ergonomique lorsque le PlayStation®Move est incliné vers l’écran TV. Des boutons Start et Select, situés sur les côtés, sont néanmoins moins facile d’accès.

 playstationmove03

Si le corps noir du périphérique est de longueur similaire à la Wiimote de Nintendo, une grande sphère est située à son extrémité. Elle est souple, vide, contrairement à ce que les premières images pouvaient laisser penser : tant mieux, le feeling est plus agréable, et pas de casse à prévoir. Elle peut s’illuminer de nombreuses couleurs différentes (presque tout le spectre RGB y passe), ceci aidant principalement à la reconnaissance de la position de celle-ci par le PlayStation®Eye, dans les différentes configurations d’éclairage de l’environnement du joueur. La couleur de celle-ci pourra par contre changer dynamiquement dans les jeux, pour apporter un retour supplémentaire visuel aux joueurs.

Le PlayStation Move dispose d’un accéléromètre ainsi que d’un gyroscope très précis, permettant de capter à la fois les mouvements rapides ainsi que les rotations du périphérique. Le PlayStation®Move fonctionne obligatoirement avec le PlayStation®Eye, profitant de la puissance de la PS3 pour analyser les images en haute résolution capturées par celle-ci pour interpréter la position et le mouvement de la sphère. On obtient donc non seulement la position de celle-ci sur le plan parallèle au téléviseur, mais également l’information de profondeur (taille de la sphère), bien plus exploitable que celle de la Wiimote et son récepteur infrarouge.

Ces informations combinées (accéléromètre, gyroscope, et position 3D de la sphère par rapport à la caméra) permettront donc aux jeux d’avoir une information très précise sur la position dans l’espace et les mouvements (déplacement, rotation) du PlayStation®Move dans les mains de l’utilisateur. On peut d’ailleurs déjà constater qu’il est efficace pour interpréter un mouvement réel de la main dans un univers 3D, pour manipuler des objets, ou de se substituer aux mains de l’avatar du joueur dans un jeu en vue à la première personne, lorsque celui-ci tient un PlayStation®Move dans chaque main !

Il y a donc différentes configurations possible : un dans chaque main, ou bien utiliser un nouveau périphérique, dévoilé lors de cette conférence : le « subcontroller », sorte de Nunchuk légèrement plus haut (de 2-3cm) : un stick analogique (légèrement plus petit que ceux des Dual Shock, mais identique au toucher), 2 boutons pour l’index et le majeur, mais surtout une croix directionnelle, plus agréable que celle de la Wiimote de Nintendo, ainsi que d’un bouton ‘circle’ et ‘cross’ miniatures autour de celle-ci. Ce périphérique sera sans-fil bluetooth, comme le PlayStation®Move, avantage non négligeable par rapport au Nunchuk filaire. Sa prise en main est bonne, le stick et les touches étant plus agréables que ce dernier.

 
playstationmove02

La présence du PlayStation®Eye ouvre également la possibilité de reconnaissance vocale ou faciale, mais surtout l’utilisation de réalité augmentée, comme c’est le cas pour EyePet, sorti en fin d’année dernière.
 
Le PlayStation®Move dispose de la vibration d’emblée, comme le Dual Shock 3, est sans fil, et possède une batterie rechargeable, contrairement à la Wiimote. Son principal inconvénient pourrait être sa calibration, pour la position des mains, du corps.
 
Un bundle est annoncé sous les 100$ (probablement transformés en 100€ en Europe), contenant le PlayStation®Move, le PlayStation®Eye, ainsi qu’un jeu.
 
 
 
 
Partagez cet article !

A propos de l'auteur

Passionné par les nouvelles technologies, et après plusieurs années à travailler dans l’industrie, j’ai eu la chance d’intégrer l’équipe Domadoo en 2008 en tant que Responsable Technique. Depuis 2009 je suis également Rédacteur en chef du Blog Domadoo. Toujours à l’affût de nouveaux produits qui pourront améliorer notre quotidien, j’aime partager mes trouvailles avec vous.