Au Sido nous avons eu l’occasion de (re)découvrir deux modèles de serrures connectées. Tout d’abord la serrure The Keys, dont vous pourrez visionner notre interview ici. Mais également le modèle IkiLock, dont je vais vous parler un peu plus ici.

Pour commencer, détail important: Ikilock est un produit francais. Son concepteur a voulu un produit discret et design. Pour la discrétion, il arbore des dimensions plutôt réduites: 180mm x 33mm x 42mm. Quant au design, chaque élément est réalisé en métal brossé, avec une façade en bois. Différentes essences de bois sont disponibles pour personnaliser le système à votre guise. Comme il s’agit uniquement d’essences naturelles, les veines du bois font de chaque élément une pièce unique.

Découvrez SmartHome Europe !

ikilock_1

Sur le fonctionnement, Ikilock est très semblable à ce qu’on connait déjà: la serrure connectée s’installe sur votre porte, à l’intérieur du logement, en remplacement du canon d’origine. L’alimentation se fait à l’aide de piles AA au lithium, qui assurent une autonomie d’un an environ.  En revanche, la partie contrôle se fait via un petit boitier, visible ici à gauche de la serrure, qu’il suffit de brancher dans une prise électrique. La serrure communique par fréquence radio avec ce petit boitier. Ce dernier est en revanche connecté à votre smartphone en bluetooth ou en wifi, permettant de piloter la serrure même à distance.

Tous les échanges, sécurisés, passent par IkiCenter, les serveurs Ikilock. Ils permettent le contrôle distant de façon simple et sécurisée, mais également le partage de clés virtuelles. Si vous souhaitez donner l’accès à votre maison, que ce soit permanent ou temporaire, pas besoin de laisser les clés physiques de votre maison: vous pouvez envoyer des clés virtuelles à qui vous souhaitez, de n’importe où.

L’application permet de conserver une trace de toutes les utilisations, mais également d’être averti, par exemple quand vos enfants rentrent de l’école, puisque chaque clé est personnelle.

Autre originalité: la disponibilité d’un boitier, optionnel, permettant de piloter un contact sec. En pratique, ce boitier est prévu pour ouvrir la porte de votre immeuble, en le raccordant au combiné traditionnel permettant habituellement l’ouverture. En effet, ouvrir la porte de son appartement à l’aide de son smartphone, c’est bien, mais s’il faut sortir ses clés pour ouvrir la porte d’entrée de l’immeuble, cela perd de son intérêt. Ce petit boitier Ikiplug permettra donc d’ouvrir toutes les portes depuis son smartphone. A noter que dans le cadre d’une maison on peut tout à fait imaginer ouvrir son portillon, le contact sec pouvant être utilisé pour bien des choses.

Le kit de démarrage est disponible dès maintenant en précommande au prix de 350€HT. A noter qu’une version adaptée aux serrures de sécurité, nécessitant de lever la poignée, est également à l’étude. Sa sortie dépendra fortement du succès du premier modèle. A suivre, donc.

Partagez cet article !

A propos de l'auteur

Geek dans l'âme, j'ai découvert la domotique il y a une quinzaine d'années avec les premiers modules X10 et le logiciel Homeseer. Puis arrivèrent les box domotiques, le Z-Wave, et ma construction où j'ai pu installer un système domotique complet moi même: depuis ce domaine est devenu une véritable passion, que je partage chaque jour dans ma vie professionnelle comme dans ma vie personnelle.

Laisser une réponse