Il y a quelques jours Bosch nous a accueilli dans ses locaux afin de nous présenter leurs nouveaux produits: des objets connectés pour la SmartHome. Le but principal: proposer de la sécurité, mais également du confort, voir des économies d’énergie.

Pour beaucoup, Bosch est surtout synonyme d’outillage de qualité, qu’on trouve dans la plupart des grandes surfaces de bricolage. Mais Bosch est beaucoup plus que cela: on pourrait comparer la société à une gigantesque pieuvre qui touche à tous les domaines d’activité. Automobile, sécurité, chauffage, composants de précision pour smartphone, etc… Les domaines d’activité sont gigantesques, et Bosch est leader dans nombre d’entre eux. C’est d’ailleurs ce qui a conduit la société à créer un pôle smarthome: chaque section ayant développé des produits pour leurs besoins spécifiques, il s’est avéré qu’en les regroupant, une solution domotique pouvait prendre tout son intérêt. Une solution que nous avions déjà aperçue en septembre 2016 à l’IFA de Berlin.

Les deux premiers produits marquants de la solution sont deux caméras: l’une pour l’intérieur, l’autre pour l’extérieur.

Découvrez SmartHome Europe !

La caméra intérieure est pour le moins originale: se présentant comme un cylindre, l’objectif de la caméra en sort quand cela est nécessaire. Quand on l’active en partant de chez soi, ou en tapotant deux fois dessus, hop, l’oeil de la caméra sort de sa cachette. Ainsi votre vie privée est totalement préservée quand vous êtes chez vous, puisque l’objectif de la caméra est caché. Et quand bien même il en sortirait (si votre femme veut par exemple vous espionner ;-), un jingle sonore se fera entendre signalant que la caméra se met en route et diffuse sa vidéo.

Autre point fort: l’objectif est capable de pivoter à 360° pour balayer toute une pièce. Un détecteur de mouvement dans sa base lui permettra d’ailleurs de se tourner automatiquement vers la scène à filmer.

La caméra extérieure fera sans doute penser à la Présence de Netatmo: le modèle de Bosch reprend en effet le même principe, puisqu’elle vient se fixer en remplacement d’un éclairage extérieur existant. Il suffit de démonter  l’éclairage existant pour y monter cette caméra à la place. La lumière s’allumera automatiquement en cas de détection de présence. A noter que nous avons là deux éclairages: l’un pour réellement éclairer le passage, l’autre en haut et en bas pour créer un éclairage d’ambiance.

La caméra, elle, connectée en Wifi, et visible sur le bas de la lampe, se chargera de la sécurité.

Ces deux caméras disposent de l’audio bidirectionnel, de la vision nocturne, et d’un objectif HD. Détail important: il est possible via l’application de créer des zones de masquage. Non pas des zones de détection à suivre ou non, mais bien des zones de masquage, illustrées par des rectangles noirs où il est impossible de voir ce qui se passe. Idéal pour masquer la voie publique ou le jardin du voisin, histoire de respecter la loi.

Les enregistrements se font sur le cloud Bosch, afin qu’ils soient en sécurité en cas de cambriolage (si jamais les intrus venaient à emmener la caméra). Jusqu’à 200 enregistrements peuvent ainsi être sauvés, sans aucun abonnement supplémentaire. Bien sûr, une application mobile permet de s’y connecter directement (la même application quelque soit la caméra) pour visualiser ce qui se passe, consulter les enregistrements, et également recevoir des notifications instantanées en cas de détection.

En plus de ces appareils plutôt innovants, Bosch apporte également ici toute son expertise métier: le fabricant dispose en effet d’une section vidéosurveillance professionnelle, qui équipe d’ailleurs la plupart des aéroports dans le monde. Ces deux caméras sont le fruit de cette expertise, mise à la disposition des particuliers.

Ces deux caméras, annoncées respectivement au prix de 250€ et 350€, ne sont que deux des périphériques annoncés par Bosch. La solution Smarthome de Bosch se compose en effet de nombreux autres accessoires:

Nous avons ainsi des accessoires avant tout accès sur la sécurité: détecteur incendie, détecteur de mouvement, détecteur d’ouverture de porte et fenêtre.

Mais on peut également compter sur une vanne thermostatique et une prise connectée. La vanne permettra bien évidemment de piloter les radiateurs d’un chauffage central. A noter que celle ci dispose d’un écran et de touches de contrôle, permettant de régler la température directement dessus, sans avoir à recourir obligatoirement à l’application.

La prise, elle, permettra de piloter une lampe ou un appareil branchés dessus. Un petit bouton permet également de piloter la prise localement. En plus du pilotage, cette prise est également capable de suivre la consommation électrique des appareils qu’elle contrôle.

Tous ces appareils communiquent en ZigBee avec une box domotique, qu’on peut voir sur la photo précédente, en bas à gauche. Celle ci, via une application mobile, permet de piloter sa maison, et de créer des scénarios pour automatiser certaines choses dans le logement. Une application qui m’a parue intuitive et agréable à utiliser.

Même si pour le moment les périphériques disponibles peuvent sembler peu nombreux, le catalogue des compatibilités devrait vite s’étendre, que ce soit en interne mais également en externe. En interne, Bosch évoque par exemple le support de l’électroménager Siemens, ou des systèmes de chauffage Bosch. En externe, des partenariats seront conclus, comme c’est déjà le cas avec Philips, ce qui permet à la solution Smarthome de Bosch d’être parfaitement compatible avec le système d’éclairage Philips Hue. Mais ces supports seront faits dans les règles de l’art, ceci afin de proposer un système le plus sécurisé possible. Même si des API publiques sont toujours les bienvenues dans notre domaine pour pouvoir faire interagir différents équipements, ils peuvent également constituer une faille de sécurité dans un système qui est censé sécuriser la maison.

Ces produits seront disponibles sous forme de kit de démarrage: le kit sécurité comprenant un contrôleur, un détecteur de mouvement, un détecteur de fumée et un contact porte/fenêtre est disponible pour 400 € environ. Le kit régulation du chauffage composé d’un contrôleur, de deux thermostats de radiateur et d’un contact porte/fenêtre est proposé à 360 € environ.
Les produits sont également disponibles au détail: le contrôleur est commercialisé à 230 €, 80 € environ pour le détecteur de mouvement ou le détecteur de fumée, 40 € environ pour le contact porte/fenêtre, 60 € pour le thermostat de radiateur ou la prise secteur.

 

Partagez cet article !

A propos de l'auteur

Geek dans l'âme, j'ai découvert la domotique il y a une quinzaine d'années avec les premiers modules X10 et le logiciel Homeseer. Puis arrivèrent les box domotiques, le Z-Wave, et ma construction où j'ai pu installer un système domotique complet moi même: depuis ce domaine est devenu une véritable passion, que je partage chaque jour dans ma vie professionnelle comme dans ma vie personnelle.

Les derniers commentaires sur la communauté à ce sujet

  1. Choix difficile, en effet :stuck_out_tongue: Les deux sont très bien, mais ont quelques avantages / inconvénients:

    • la Bosch possède deux éclairages, dont un d’ambiance qui peut rester allumé toute la nuit par exemple. L’éclairage principal se déclenche sur détection de mouvement
    • la caméra de la Bosch peut être tournée dans la direction qu’on souhaite, indépendamment de l’éclairage
    • perso j’ai une préférence pour le design de la Bosch

    Mais la Netatmo:

    Les Arlo sont également très bien car totalement sans fil, mais par contre totalement fermées (pas de récupération de la vidéo dans autre chose que l’app officielle).

    Bref, tout va dépendre de tes contraintes, si tu as une arrivée électrique à l’extérieur, et si tu veux intégrer la vidéo dans un système extérieur.

Continuer une discussion community.domadoo.com

1 en voir plus répondre

Participants