Avec l’arrivée du printemps, vous regardez avec appréhension votre pelouse, à laquelle vous allez bientôt devoir consacrer une bonne partie de votre temps de loisir… L’idée de vous équiper d’un robot de tonte se fait de plus en plus insistante ! Si l’installation d’un tel équipement vous a rebuté jusqu’à maintenant, vous pourriez bien être séduit par la dernière création de la société iRobot, bien connue pour son aspirateur autonome. 

iRobot et la maîtrise de l’automation

La tondeuse Terra vient indéniablement en complément de l’offre de nouvelles technologies domotiques de ses créateurs. Après les robots destinés à l’armée ou la conquête spatiale, iRobot s’est intéressé à la domotique. La plus connue de ses créations est certainement l’aspirateur Roomba. Il vous débarrasse des poussières pendant que vous vous plongez dans un bon bouquin – ou que vous vous affairez aux autres tâches ménagères non encore automatisées… Ensuite, sont arrivés le nettoyeur de sols, puis le nettoyeur de gouttières, et d’autres modèles spécialisés dans les tâches de nettoyage.
Voici venu le temps de la pelouse, votre préoccupation du moment. 

Découvrez SmartHome Europe !

Une approche originale de la délimitation de la pelouse

Si les spécialistes des espaces verts ont conçu leurs robots en fonction des contraintes du terrain, iRobot, lui, se sert de son expertise et réutilise les technologies de pointe développées depuis plus de vingt ans. 
Alors que l’un des inconvénients des tondeuses robots réside dans l’obligation d’installer un câble pour délimiter la zone de tonte, iRobot se contente de vous faire planter des balises, réduisant ainsi par la même occasion, le coût de l’installation. Celles-ci vont délimiter la pelouse et permettre au logiciel Imprint Smart Mapping de cartographier le terrain. Terra assure la tonte sans empiéter sur les plates-bandes et autres zones cultivées. Lors de la première mise en service, vous assurez le « dressage » de votre robot. Grâce à l’application installée sur votre smartphone, vous indiquez au robot les endroits où il doit passer et ceux qu’il doit éviter. Cette même appli vous permet également de définir la hauteur de tonte, les réglages et la fréquence des passages. Seul bémol, cela suppose que vous puissiez capter le wifi dans votre terrain.

Un travail de qualité et une parfaite autonomie

Pour assurer un travail optimisé, iRobot mise sur la technique des bandes parallèles, qui permet à l’engin de ne pas repasser deux fois au même endroit. Là où ses concurrents demandent un terrain parfaitement plane, Terra est capable d’aborder des endroits difficiles ou en pente. Il n’est pas sensible à l’humidité, vous n’avez donc pas à vous préoccuper de la météo pour programmer les tontes. 

Le robot tondeuse iRobot gère tout seul son alimentation et n’a pas besoin de votre intervention pour se recharger. S’il n’a pas terminé la pelouse au bout de son heure d’autonomie, il retourne de lui-même à la borne de recharge. Lorsque la charge est terminée, au bout de deux heures environ, il part reprendre le travail à l’endroit où il l’avait laissé.

Convaincu ? Il ne vous reste plus qu’à attendre la disponibilité de ce petit bijou sur le marché français.

Partagez cet article !

A propos de l'auteur

Passionné depuis toujours par les nouvelles technologies, je passe beaucoup de temps à surfer sur la toile à l'affut des nouveautés, notamment dans le domaine de la domotique et des objets connectés.

Les derniers commentaires sur la communauté à ce sujet

  1. reste toujours pro Husvarna. on voit les limite d’Irobot : wifi, 1heure d’autonomie. le seul problème d’Husvarna est son manque d’API. @Domotifred avait réussi un retro ingéniring qu’il a décidé de garder pour lui tout seul :stuck_out_tongue: et c’est bien dommage. C’est ce qui me manque pour sauter le pas…

Continuer une discussion community.domadoo.com

Participants