La technologie domotique Zigbee est une référence sur la marché des objets connectés avec de grands acteurs tels que IKEA, Amazon, Xiaomi ou encore Philips Hue. Zigate permet de réunir toute son installation sur une même interface.

Pour débuter, décris-nous qui est Frédéric et quel est ton parcours professionnel ?

Je m’appelle Frédéric Dubois, je suis ingénieur informatique de formation et mon parcours professionnel a fait que je me suis dirigé et spécialisé dans le développement embarqué puis micro-contrôleur, avec petit à petit un glissement vers l’électronique. Tout s’est fait naturellement et surtout en fonction de mes passions.

Pour ceux ne connaissant pas encore la technologie domotique Zigbee, peux-tu décrire brièvement celle-ci ?

Le Zigbee est un protocole radio assez ancien mais qui est de plus en plus actif et répandu. D’ailleurs, il a beaucoup évolué depuis. Sa dernière génération, le Zigbee 3.0 fonctionne sur la bande de fréquence de 2.4 GHz, comme le WIFI, mais avec des canaux intermédiaires. C’est un protocole qui répond à pas mal de normes et qui a atteint une certaine maturité. On le retrouve de plus en plus dans les objets connectés.

Découvrez SmartHome Europe !

Le plus gros atout du Zigbee c’est son maillage. Cette architecture permet 2 choses, premièrement de consolider le transport de données pour limiter les pertes de messages et deuxièmement d’étendre la portée radio. Plus le réseau Zigbee sera maillé, plus il sera fiable.

Peux-tu nous expliquer pourquoi cette technologie domotique Zigbee est si intéressante pour avoir un logement connecté ?

La technologie domotique Zigbee est intéressante pour plusieurs raisons. Tout d’abord, il est très peu gourmand en énergie et permet de rendre communicant des objets sur piles de faibles dimensions.

Ensuite, il utilise une bande de fréquence qui peut être utilisée dans tous les pays du monde. Le protocole n’est pas sous licence donc il permet de produire des objets connectés peu coûteux.

Depuis la dernière version du Zigbee 3.0, l’interopérabilité est plutôt bonne et la diversité des équipements et capteurs est importante ce qui permet de domotiser son logement à faible coût.

Enfin, de plus en plus de grands acteurs utilisent cette technologie, ce qui en fait un protocole assez solide mais aussi d’avenir.

Qu’est-ce que Zigate ?

La Zigate est une passerelle domotique Zigbee qui permet principalement d’interconnecter des objets communicant en Zigbee avec tout type de box domotique.

L’objectif principal de ce produit a été de faire converger toutes les marques qui parlent ce protocole vers un seul point. Il me paraissait absurde de cumuler autant de passerelles ou de ponts que de marques alors que ces objets parlent le même protocole, le même langage et c’est sur ce constat la que la Zigate est née.

Pourquoi proposer plusieurs formats ? 

La Zigate existe sous plusieurs formats dans le but d’ouvrir le produit à toutes les boxs domotiques. C’est ce qui permet aujourd’hui d’avoir la Zigate présente sur la plupart des systèmes domotiques actuels.

On peut donc la retrouver sous format USB, sous format GPIO pour tous les matériels type Raspberry, sous format WIFI pour accéder à distance et sous format DIN pour pouvoir l’intégrer plus facilement dans les tableaux électriques.

Sous quel système domotique conseilles-tu d’utiliser Zigate ? 

La diversité des systèmes domotiques est importante donc c’est difficile de répondre à la question sans connaître les besoins de la personne qui souhaite s’équiper.

La seule chose que je conseille sur les systèmes domotiques c’est de choisir un système ouvert et qui n’est pas sur le cloud.

Quels sont les dispositifs et marques que tu conseilles pour avoir un logement connecté en Zigbee ?

C’est assez complexe de répondre à cette question sans connaître réellement les besoins. Tout va dépendre de si on souhaite du confort, plutôt de l’économie d’énergie ou de la sécurité.

La chance avec la technologie domotique Zigbee, c’est qu’il existe des appareils communiquant avec ce protocole à peu près dans tous les domaines. Donc normalement aujourd’hui on trouvera l’objet connecté Zigbee qui répondra à nos besoins.

Concernant les marques, c’est un peu pareil, c’est assez difficile de conseiller telle ou telle marque. Je crois que la meilleure solution est de suivre certains blogueurs qui font des tests et des reviews d’appareils Zigbee. En général, il y a de bons conseils et il faut se faire son propre avis.

Comment savoir si mon dispositif domotique Zigbee est compatible avec Zigate ?

Alors c’est assez simple. Pour savoir si son appareil est compatible avec Zigate, il suffit de se rendre sur zigate.fr, puis dans la section « matériels compatibles ». La page est munie d’un moteur de recherches, tous les appareils marqués compatibles sur le site ont été testés avec la Zigate. Alors bien sûr la liste est non exhaustive car on ne peut pas tester tous les produits Zigbee du marché mais il existe cependant, d’autres sites qui référencent des matériels compatibles notamment sur https://zigbee.blakadder.com/ qui référence aussi pas mal d’autres appareils compatibles avec la Zigate mais aussi avec d’autres passerelles Zigbee.

Dans tous les cas, si vous avez un doute, il suffit de nous écrire à contact@zigate.fr.

Penses-tu que le Zigbee deviendra la référence dans le marché de la domotique ces prochaines années ?

Difficile de prévoir l’avenir, mais quand on voit l’évolution des autres protocoles de communication dans la domotique et l’évolution du Zigbee, je pense que le Zigbee va devenir une référence sur le marché de la domotique. Il suffit de regarder les acteurs qui s’y intéressent et les projets qui vont aboutir, notamment le projet CHIP qui est initié par Google, Amazon, Apple et toutes les autres marques bien ancrées dans le Zigbee.

Il est évident que le Zigbee a encore de beaux jours devant lui, va encore évoluer et qui sera un protocole incontournable pour toutes les boxs domotiques.

Quels sont les points faibles à améliorer autour de cette technologie ?

Il existe 2 ou 3 points faibles sur cette technologie.

Le premier est les interférences avec le WIFI. Si il est mal configuré, le WIFI peut écraser les canaux Zigbee et dégrader les performances du protocole.

Ensuite il y a la portée qui est assez limitée puisqu’en pratique, le Zigbee a une portée de 15-20 m maximum. Ce problème est corrigé par le maillage apporté par le Zigbee. Cependant, on aperçoit que les utilisateurs n’ont pas l’habitude de la topologie, de l’architecture Zigbee prenant le maillage et achètent souvent des capteurs sur piles qui eux ne routent pas le signal et on s’aperçoit qu’on est vite limités en distance en utilisant ce principe. D’ailleurs, c’est la qu’on voit l’importance des intégrateurs domotiques car ils conseillent les utilisateurs finaux pour avoir un bon maillage et ne pas avoir de problème de portée Zigbee.

Enfin, le dernier point d’amélioration, serait encore d’augmenter l’interopérabilité du protocole pour permettre d’avoir encore plus de compatibilités entre les marques.

Quels sont tes prochains projets autour du Zigbee ?

Tout d’abord le prochain projet Zigbee reste la Zigate seconde génération. Elle va combler les petits défauts de la première version, elle sera plus simple d’utilisation notamment pour les mises à jour, elle aura un boîtier plus fin et plus joli, mais surtout, son module radio sera plus performant avec beaucoup plus de mémoire.

Pour les projets secondaires Zigbee, il y aura tout un tas de petits projets surtout sur le plan des capteurs, mais vous verrez ça, ce sera une surprise.

Pour finir, as-tu des informations à nous transmettre concernant tes services ? 

Alors globalement, j’étudie et je conçois des objets connectés surtout dans le domaine de la domotique. Cependant, si vous avez des projets particuliers, je suis en mesure de pouvoir y répondre.

Partagez cet article !

A propos de l'auteur

Titulaire d'un BTS domotique ainsi que d'une Licence professionnelle en web marketing et communication, mon objectif est de vous partager mon expérience au sujet du logement connecté et ainsi, vous accompagner au mieux dans vos recherches.