Choix de page

SMARTHOME ACADEMY – EPISODE 136 : La domotique au service du maintien à domicile

SMARTHOME ACADEMY – EPISODE 136 : La domotique au service du maintien à domicile

Découvrez les bénéfices de la domotique au service du maintien à domicile pour personnes en perte d’autonomie.

Peux-tu nous décrire qui tu es et quel est ton background ?

Je m’appelle Claire Viel et je travaille pour le portail Bonjoursenior.fr depuis 2019. Après un cursus dans les sciences sociales, j’ai travaillé plusieurs années dans la communication et le e-commerce avant de devenir Responsable éditoriale de cette plateforme dédiée aux seniors et aux aidants.

Quelles sont les problématiques liées au maintien à domicile ?

Chaque année, le nombre de personnes âgées au sein de la population française augmente. Or, une majorité d’entre elles souhaite vieillir à domicile. Pour que cela soit possible, il est primordial de soutenir les services à la personne et d’adapter les logements au vieillissement.

Il apparait donc nécessaire de repenser les politiques publiques et les aides financières en matière de maintien à domicile, mais aussi de coordonner les différents acteurs qui interviennent au quotidien auprès des personnes âgées.

Comment est évaluée la perte d’autonomie et dans quel but ?

La perte d’autonomie est évaluée grâce à un outil national, la grille AGGIR, qui permet d’attribuer un niveau d’autonomie dans les gestes et actes essentiels du quotidien (on parle de GIR). Cette évaluation peut être réalisée par les services du département ou les équipes médico-sociales d’une structure d’hébergement.

Nous travaillons avec de nombreux seniors en perte d’autonomie et nous les informons sur les aides dont ils peuvent bénéficier dans ce cadre.

Quel est l’intérêt d’adapter son logement pour une personne senior ?

Afin de bien vieillir chez soi, il est important d’anticiper une éventuelle perte d’autonomie et de limiter les risques d’accident, en particulier les chutes, fréquentes chez les seniors. Un escalier peut vite devenir un obstacle, une baignoire dangereuse à enjamber, des volets en bois difficiles à manœuvrer…

C’est pourquoi il est important de repenser son aménagement intérieur et d’adapter son logement si nécessaire et ce, avant même la retraite si possible, car les ressources ont tendance à diminuer par la suite.

Quels les objets connectés susceptibles de faciliter la vie des personnes âgées ou en situation de fragilité ? 

De nombreuses personnes vulnérables vivant à domicile font appel à un service de téléassistance. Ce système permet de signaler ou de détecter une chute ou de se géolocaliser lors de ses sorties. Il s’agit d’un dispositif sécurisant tant pour le senior que pour son entourage.

Outre les outils de domotique qui facilitent la vie domestique (volets roulants, éclairage intelligent, gestion d’énergie…), de nombreux objets connectés ont également fait leur apparition dans le quotidien des seniors : les verres ou bouteilles connectés pour penser à bien s’hydrater, le pilulier intelligent pour ne pas oublier la prise de médicaments, les montres et tensiomètres connectés pour surveiller ses constantes vitales…

De nombreuses applications sur smartphones et tablettes permettent également de stimuler l’activité cérébrale et physique des seniors.

Ces dispositifs sont-ils appréciés par les personnes âgées ?

Il est important de distinguer le 3e et le 4e âge. Les premiers ont adopté facilement les usages du numérique et sont enclins à y avoir recours.

Les derniers ne sont pas toujours bien familiarisés avec ces outils et sont plus frappés par la « fracture numérique ». Il est important d’assurer une médiation via un professionnel ou un proche afin de leur présenter l’outil et de leur expliquer son fonctionnement afin qu’il soit bien pris en main.

Quelles sont les aides financières pour le maintien à domicile disponibles et sous quelles conditions ?

Tout comme les services à la personne, l’adaptation du logement pour les personnes âgées ou handicapées bénéficie d’un crédit d’impôt de 25 %. En fonction du type d’équipement que l’on installe, les conditions d’éligibilité sont susceptibles de varier.

Les personnes présentant une perte d’autonomie évaluée peuvent prétendre à l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie). Les personnes en situation de handicap peuvent quant à elles bénéficier de la PCH (Prestation de Compensation du Handicap).

Chargée de rénover le parc de logements privés, l’Anah (Agence nationale de l’habitat) offre une prise en charge de 35 à 50 % du montant de travaux permettant d’améliorer l’accessibilité d’une résidence principale, sous réserve qu’elle ait été construite il y a plus de 15 ans. Des critères de ressources modestes sont nécessaire pour y avoir droit.

Les caisses de retraite et les mutuelles proposent également des subventions pour bien vieillir chez soi. Les dispositifs et conditions varient en fonction des organismes.

Quelles sont les évolutions à prévoir pour améliorer la vie des personnes âgées selon-toi ?

Il est nécessaire de mettre en place une vraie politique d’adaptation du logement en mobilisant des crédits conséquents, de simplifier l’accès aux aides et démarches avec la création d’un guichet unique pour prétendre à des aides financières, d’améliorer la formation et les salaires des métiers du grand âge (service à la personne, EHPAD) et de développer les alternatives à l’EHPAD (accueil familial, habitat inclusif, résidences services…)

Pour finir, avez-vous des informations utiles à nous transmettre concernant vos services ?

Notre portail Bonjour Senior propose une offre complète de solutions pour bien vieillir (adaptation du logement, services à la personne, téléassistance, hébergement spécialisé…).

Outre son objectif d’informer et d’orienter les seniors et les aidants sur les aides et dispositifs existants, notre plateforme permet de comparer un panel de produits et des services à l’aide de devis gratuits afin de faire le bon choix.

À propos de l'auteur

Bruno

Titulaire d'un BTS domotique ainsi que d'une Licence professionnelle en web marketing et communication, mon objectif est de vous partager mon expérience au sujet du logement connecté et ainsi, vous accompagner au mieux dans vos recherches.