Samsung SmartThings, la solution domotique grand public ultime ?

SmartThings_Samsung

Le jour où j’ai reçu l’Amazon Echo était également présent dans le carton une autre boîte, carrée, pas très grande, mais qui avait à mes yeux une importance tellement significative que je ne savais pas comment commencer son test… Je parle bien entendu de la solution domotique SmartThings.

Il y a presque 4 ans de cela, j’ai reçu un message d’un ami qui vivait à Dublin et qui me dit « Angelo, ça fait plus d’un an que je vis ici et tu n’es jamais venu me voir une seule fois. La semaine prochaine se déroule le Web Summit et j’ai un plan pour nous y faire participer. » Ah oui ? Et bien devinez quoi ? La semaine d’après je me suis retrouvé au Web Summit à Dublin ! Je vais vous épargner le « plan » qu’il avait concocté afin d’y assister, mais le résultat était que nous y étions !

Web_Summit

Florian et moi (j’étais jeune !) au Web Summit de Dublin

Pourquoi je vous parle de tout cela ? Car parmi les nombreuses personnes présentent et avec qui j’ai pu échanger, il y avait Jeff Hagins (CTO) et Andrew Brooks (COO). Cela ne vous dit peut-être rien, mais j’ai bien sympathisé avec eux ! D’une part, car c’était des passionnés de domotique et d’autre part parce qu’ils venaient de me présenter quelques produits de leur création que je trouvais géniaux : une box et un pack de modules, appelés…SmartThings !

CTO_COO_SmartThings

À la fin du Web Summit, chacun est rentré chez soi, moi avec l’envie d’entreprendre et de me lancer dans la domotique, eux avec quelques contacts et surtout une validation d’un marché qui était en train de se mettre en place. C’est peu de temps après que j’ai vu qu’ils avaient lancé une campagne Kickstarter. Le concept était de créer une gamme de produits domotique accessible financièrement, simple d’installation et compatible avec le maximum d’objets connectés. On était en 2012 et ils ont réussi à mobiliser pas loin de 1 200 000$ !

Avec cet argent ils ont industrialisé la conception d’une box à base de Z-Wave à un prix de 99$ ! Ils ont également créé toute une gamme de modules très simples, mais efficaces, et ont utilisé les premières API disponibles pour réaliser des interconnexions avec des objets connectés tels que Philips Hue ou Sonos. Mais ce qui m’a le plus séduit, c’est leur application : très intuitive et qui permet d’appairer les modules en quelques secondes et de pouvoir immédiatement créer des scénarios personnalisés à partir de « squelettes » que eux ou la communauté fournissent. Pari gagné puisque leur solution prend petit à petit des parts de marché aux US et s’impose comme LA solution la plus simple à mettre en oeuvre tout en ne nécessitant AUCUN travaux pour fonctionner.

Alors oui, il est important de signaler que le marché américain n’est pas comme le nôtre : pas de volets (et oui !) et les interrupteurs ainsi que les systèmes de chauffage/climatisation sont standardisés. Partant de ce constat, on comprend pourquoi leur système ne nécessite pas de travaux pour être installé ! En 2014, une annonce retentit dans l’univers de la Smarthome US : Samsung rachète la totalité de l’entreprise pour 200 millions de dollars.

Je m’étais procuré à l’époque la box V1 via Amazon.com, mais, à part mes Sonos et mes Philips Hue, j’étais limité puisque la box utilisait les fréquences Z-Wave US (très geek, mais pas très smart, je le conçois).

Mais voilà, il y a 6 mois, SmartThings annonce la sortie d’une toute nouvelle box (la V2) et également la mise à jour des modules présents dans leur pack. En ce qui concerne les changements d’ordre technique, cette box est maintenant capable de faire tourner certains processus en local (ce qui n’était pas le cas avec la V1, 100% cloud). Cette annonce scelle également le rapprochement avec Samsung puisque dorénavant, la marque s’appelle Samsung SmartThings. Et ce n’est pas tout, puisque de son côté Samsung annonce que toutes ses nouvelles gammes d’électroménagers seront dorénavant « SmartThings Ready » et interconnectables ! Frigo, lave-linge, four, montre Samsung S2…obtiennent donc en natif le label  « works with SmartThings ».

Mais qu’en est-il pour nous, européens ? Et bien il y a 3 mois, Samsung a lancé son offre en Angleterre ! Et même si l’Angleterre ne partage pas avec nous la même monnaie, ils partagent les mêmes fréquences Z-Wave ! Ainsi, nous sommes maintenant capables de faire communiquer nos modules Z-Wave (liste des modules compatibles ici) avec leur box et ainsi commencer à utiliser leurs produits ! On en arrive donc à cette petite boîte carrée que je m’apprête à ouvrir…

Unboxed SmartThings

Après avoir enlevé (ou déchiré) la fine couche de carton qui entoure la boîte, on peut l’ouvrir en deux. D’un côté, nous avons le « Hub » et de l’autre, les « Things ». J’aime ce type de packaging, avec une double fonctionnalité : valoriser le produit (oui oui, c’est pas toujours le cas !) et donner des indications pour les étapes d’installations.

Unboxed SmartThings1

Pour débuter, il suffit de connecter la box à une alimentation électrique et de la relier à Internet via un câble réseau RJ45. Ensuite, se rendre sur le Play/App Store pour télécharger l’application SmartThings. Cette application, très simple à prendre en main, vous demande de créer un compte puis, après avoir rempli toutes les informations nécessaires, vous propose de commencer à connecter vos « Things » (oui, pour l’instant tout est en anglais).

Box_SmartThings_V2

Nous vous conseillons dans un premier temps de créer vos pièces dans la partie « My Home » en cliquant sur les 3 petits points en haut à droite puis « Add a Room ». Vous pouvez ainsi donner un nom, mais surtout personnaliser les petits icônes de cette catégorie en prenant des photos de vos pièces, pas mal !

Samsung_SmartThings_App

Dès lors, vous n’avez plus qu’à sortir un par un vos modules de leur boîte, retirer les languettes en plastique (vous savez, celles qui empêchent l’alimentation), vous rendre sur « Marketplace » en bas à droite, puis « Connect New Device ». Vos modules seront alors détectés puis après inclusion automatique, directement utilisables dans votre système. Des vidéos sont même proposées in-app afin de vous guider dans les démarches à suivre, très intuitif !

Detecteur_mouvement_SmartThings

Detecteur_ouverture_SmartThings

Au menu, dans le starter pack : un détecteur de mouvement, un détecteur d’ouverture, une prise connectée et un « Presence Sensor », tout petit, prenant la forme d’un porte-clé. Il utilise la technologie « Beacon BLE » ce qui permet à la box de savoir qui est présent ou absent dans l’habitation et bien entendu, cela pourra être réutilisé dans les scénarios.

Presence_Sensor_SmartThings

Nous pouvons simplement rajouter de nouveaux modules en nous rendant dans « Marketplace » puis « Things », nous avons ici soit la possibilité de rajouter un « Things » issu de chez SmartThings et donc cliquer sur « Connect New Device » ou encore explorer les catégories pour acheter ou trouver un objet connecté compatible.

NotYetConfigured_SmartThings

Passons maintenant à la création de scénarios. SmartThings appelle cela des SmartApps que l’on retrouve en haut à droite sur la page « Marketplace ». Les SmartApps sont organisées par catégorie. Alors, dès la première prise en main, ce n’est pas totalement clair puisqu’il faut aller voir un peu toutes les SmartApps afin de savoir ce qu’elles proposent et ainsi choisir ce qu’on aimerait mettre en place.

Du coup, je tente quelque chose de simple : allumer une lampe sur la prise connectée dès qu’une détection de mouvement est faite via le « motion sensor ». Pour cela, il faut donc aller dans la catégorie « Lights & Switches » et parmi toutes les propositions, sélectionner la première : « Smart Lights ». À partir de là, l’application nous propose de nombreux éléments à compléter, cela ressemble un peu à un puzzle ! On nous demande donc quelles lumières on souhaite contrôler, qu’est-ce qu’on souhaite faire, ici : « Turn on » (il y a bien sûr la possibilité de faire du dimming), mais également quels éléments vont déclencher le scénario puis et enfin quel module doit s’allumer, c’est… ULTRA simple !

SmartApp_TurnOn

Et si l’on souhaite aller plus loin ? Et bien c’est possible également ! Puisque nous pouvons définir des conditions. Ces conditions peuvent être de présence, d’horaires, de jour de la semaine…il y en a une multitude et ce qu’on pensait être un scénario simple au début peut-être agrémenté de complexité et surtout couvrir 95% des scénarios usuels sans avoir à écrire une seule ligne de code !

SmartApp_TurnOn1

Je rajoute donc mes Philips Hue, mes Sonos et les intègre dans des scénarios. C’est rapide, simple et efficace ! Je peux aussi créer des modes tels que « Présent/Absent », « Nuit/Jour » qui vont avoir des conséquences sur mes plus petits scénarios. Ex : lorsque le mode « Nuit » est activé, alors le détecteur de mouvement ne fonctionnera pas dans la chambre ou encore la lumière dans les toilettes ne s’allumera qu’à 30%.

Mode_SmartThings

Mais là où ça devient très intéressant, c’est lorsque les « Presence Sensor » peuvent automatiser ces modes ! Ainsi, si je pars de chez moi, mon habitation passe en mode « Absent » automatiquement ! Et si ma copine reste, alors la box ne basculera que lorsqu’elle aura détecté que plus aucune personne n’est présente. Génial ! C’est vraiment de l’automatisation telle qu’on l’imagine !

Mais depuis que j’ai l’Echo, j’en veux plus ! Donc oui, vous pouvez bien entendu connecter votre Amazon Echo (ULTRA) simplement en allant dans les « Settings » de l’application Alexa, puis dans « Devices Link » où vous retrouverez une ligne SmartThings. En cliquant dessus, on vous demandera de rentrer l’adresse email et le mot de passe de votre compte SmartThings et….voilà ! C’est tout ! Vous avez maintenant la possibilité de contrôler ce que vous souhaitez par la voix, vous avez dit Plug & Play ?

SmartThings_Echo

Alors quelles sont les limitations par rapport à d’autres systèmes domotiques ? D’une part le nombre de modules compatibles, en effet, venant des US, tous les modules Fibaro (par exemple), ne sont pas encore pris en charge, je ne peux donc pas basculer tout mon appartement (mais vous pouvez retrouvez ici, ici et ici les modules Fibaro pris en charge). Cependant, si vous faites un tour sur leur communauté, vous pourrez voir qu’ils sont en cours d’intégration et même d’autres à venir. D’autre part, la limitation au protocole Z-Wave et ZigBee, adieu donc mes interrupteurs Edisio. Et pour la complexité des scénarios ? Si on veut aller plus loin ? Et bien SmartThings met un outil à disposition pour créer ses propres SmartApps ! Alors oui, ça requiert du code cette fois, mais on peut donc outrepasser le fait de se sentir enfermé dans des scénarios préconfigurés !

CreateSmartApps_SmartThings

Est-ce que cette solution va ravir les geeks, les passionnés et la communauté qui s’y connaît ? Pas forcément (mais peut-être !), car vous êtes déjà sensibilité à l’utilisation d’un système domotique et vous allez déjà très (trop :p) loin dans l’intégration. Par contre, et cela représente donc les 90% de personnes restantes, qui ne connaissent pas (ou peu) la domotique ainsi que toutes les possibilités offertes, SmartThings est une solution définitivement faite pour eux. Elle apporte l’essentielle des fonctionnalités que l’on peut attendre d’une maison connectée tout en ayant une simplicité déconcertante de mise en oeuvre.

Vous allez pouvoir dire à vos amis, votre famille, vos parents : je te conseille SmartThings pour découvrir la domotique et commencer à t’éclater pour un budget serré et sans connaissances particulières. Vous allez même jalouser certaines fonctionnalités comme le « Presence Sensor» que vous avez toujours rêvé d’avoir secrètement ou encore (dès que la fonctionnalité reviendra) de pouvoir faire du TTS via vos Sonos sans avoir à faire tourner un serveur 24/24h rien que pour ça. Et si ils possèdent un tant soit peu une TV ou un frigo Samsung, s’amuseront à vous montrer qu’ils peuvent tout monitorer à partir de ces écrans et même actionner des scénarios par la voix, sans avoir eu à installer un serveur, un micro, Tasker ou toutes autres jovialités que nous aimons tant.

Quand cette solution sera-t-elle disponible ? On a entendu dans les couloirs du Samsung Forum 2016 que ça devrait arriver cet été, et connaissant Samsung, je pense qu’ils ne vont pas lésiner sur le marketing et que vous retrouverez cette box dans tous vos magasins favoris.

Ah et au fait ! J’ai toujours une V1 version US à vendre ! 😉

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestDigg thisBuffer this pageEmail this to someone