L’Agglomération Royan Atlantique (CARA), située en Charente-Maritime, est un Etablissement Public de Coopération Intercommunal (EPCI) qui regroupe 34 communes pour environ 80000 habitants. La Direction des Systèmes d’Information (DSI) gère plusieurs salles informatiques. Afin de garantir un niveau de service acceptable, l’ensemble des équipements sont surveillés de façon automatique.

 

 

Afin de mettre en place cette supervision, la DSI a décidé d’utiliser un outil libre NAGIOS couplé à une interface web conviviale CENTREON. Cette solution permet de surveiller à intervalle régulier différents paramètres (taux d’utilisation du réseau, espace disque consommé, taux d’utilisation des processeurs serveur…). Aujourd’hui, près de 300 paramètres sont surveillés avec ces outils.

La DSI disposait d’une solution propriétaire permettant de surveiller l’environnement des salles (température et humidité). Mais cette solution s’est avérée peu performante et difficilement intégrable dans cet outil. Le directeur des systèmes d’information, Mr Pinet, ayant quelques connaissances en domotique à titre personnel, a décidé d’utiliser ce type de matériel dans ce système afin d’évaluer cette possibilité. Le coût de ce type de matériel est nettement inférieur à la solution utilisée auparavant.

Le matériel  utilisé est une VeraLite, un récepteur RFXCOM RFXTrx USB et des sondes Oregon Scientific.

Pourquoi ce choix ?
La VeraLite est autonome, elle ne nécessite pas de connexion internet pour fonctionner et être configurée. Cela simplifie la partie sécurité réseau. Le récepteur RFXCOM a été choisi pour ses excellentes qualités de réception et son faible coût. Les sondes Oregon Scientific permettent des mesures régulières avec une durée de vie des piles correcte (environ 1 an).

Mise en oeuvre :
L’ensemble de la documentation est disponible sur internet, notamment sur le site de Maison et Domotique. Il suffit d’installer le plugin pour le RFXtrx dans la VeraLite et c’est tout. Plus simple, il n’y a pas.

Intégration dans NAGIOS :
Il suffit de déclarer un service à surveiller et de récupérer automatiquement la valeur de la température et de l’humidité via des requêtes http de la forme :

http://IP_VERA:3480/data_request?id=status&output_format=xml&UDN=uuid:4d494342-5342

A partir de là, il est possible de définir des alertes en fonction des températures relevées.

Par exemple sur le graphique suivant nous avons deux seuils d’alerte de température (définie à 30°C, le trait jaune et 35°C le trait rouge). Nous avons donc eu droit à une alerte le dimanche vers 13H00 suite à une défaillance de la climatisation.

 

 

Les alertes, en fonction de la catégorie de gravité, sont envoyées par mail ou SMS pendant les heures de travail ou 24/24H 7/7J.

Au final, ce système est en place depuis presque 1 an et a donné entière satisfaction. Cette méthode a d’ailleurs été généralisée pour l’ensemble des salles à surveiller.

Partagez cet article !

A propos de l'auteur

Passionné par les nouvelles technologies, et après plusieurs années à travailler dans l’industrie, j’ai eut la chance d’intégrer l’équipe Domadoo en 2008 en tant que Responsable Technique. Depuis 2009 je suis également Rédacteur en chef du Blog Domadoo. Toujours à l’affût de nouveaux produits qui pourront améliorer notre quotidien, j’aime partager mes trouvailles avec vous.

Laisser une réponse