La ZigBee Alliance, un écosystème mondial d’entreprises créant des solutions sans fil à l’intention de la gestion énergétique et des applications commerciales et de grande consommation, a annoncé la semaine dernière la disponibilité publique de sa troisième spécification, ZigBee IP.

ZigBee IP est la première norme ouverte pour une solution de réseau maillé sans fil basé sur IPv6 permettant d’établir des connexions Internet transparentes avec les dispositifs à faible puissance et faible coût.

 

 

La spécification ZigBee IP enrichit la norme IEEE 802.15.4 en ajoutant des couches de réseau et de sécurité ainsi qu’un cadre d’application. ZigBee IP consiste en une architecture extensible avec un réseautage IPv6 de bout en bout posant les fondations d’un Internet des objets sans avoir besoin de recourir à des passerelles intermédiaires. Cette spécification permet d’obtenir un réseau maillé sans fil économique d’un point de vue financier et énergétique et basé sur des protocoles Internet standard tels que 6LoWPAN, IPv6, PANA, RPL, TCP, TLS et UDP.


Elle offre également une sécurité de bout en bout éprouvée grâce au protocole TLS1.2, une sécurité de la couche liaison basée sur l’algorithme AES-128-CCM et la compatibilité avec les infrastructures publiques clés grâce aux certificats X.509 v3 standard et la suite de chiffrement ECC-256.

La topologie d’un réseau ZigBee IP
Les réseaux ZigBee IP sont composés de plusieurs types d’appareils : Coordinateur ZigBee IP, routeurs ZigBee IP et hôtes ZigBee IP. Les coordonnateurs contrôlent la formation et la sécurité des réseaux. Les routeurs étendent la portée des réseaux. Les hôtes assurent la mesure ou des fonctions spécifiques de contrôle.


 

Ce graphique illustre un exemple de topologie d’un réseau ZigBee IP, qui comprend un coordonnateur, un routeur frontière pour contrôler l’accès à Internet, quatre dispositifs de routage et, deux équipements finaux créant ainsi un réseau de contrôle. Un exemple de réseau dans une maison intelligente, le coordonnateur peut être un thermostat programmable, et les dispositifs, des prises intelligentes qui pourraient être également configurées comme des périphériques de routage. Les dispositifs simples tels que des capteurs de température pourraient être des dispositifs finaux.

Exegin, Silicon Labs et Texas Instruments ont d’ores et déjà fourni des « Golden Units », dispositifs qui permettront de tester et de certifier les futurs produits ZigBee compatibles ZigBee IP. La conformité ZigBee IP a d’ailleurs déjà été attribuée aux plates-formes logicielles des sociétés Grid2Home et Sensinode.

Partagez cet article !

A propos de l'auteur

Passionné par les nouvelles technologies, et après plusieurs années à travailler dans l’industrie, j’ai eut la chance d’intégrer l’équipe Domadoo en 2008 en tant que Responsable Technique. Depuis 2009 je suis également Rédacteur en chef du Blog Domadoo. Toujours à l’affût de nouveaux produits qui pourront améliorer notre quotidien, j’aime partager mes trouvailles avec vous.

Laisser une réponse