Nous l’avons vu l’année dernière déjà, la France n’est pas à la traine en terme d’innovation, et sait se faire remarquer au CES en remportant chaque année plusieurs récompenses. 2014 ne dérogera pas à la règle, avec trois sociétés francaises récompensées.

La première société à avoir été récompensée dans la catégorie  « Home Appliance » (petit électroménager) n’est autre que Netatmo. Déjà récompensée trois fois au CES 2013 pour sa superbe station météo connectée (température, humidité, mais également taux de CO² et sonomètre), Netatmo réitère l’exploit cette année avec son nouveau thermostat connecté designé par Philippe Starck. Sans entrer dans le détail, puisque nous vous l’avons déjà présenté il y a quelques jours sur le blog, ce thermostat connecté, une fois branché sur la chaudière, permet de contrôler son chauffage à distance, et grâce à un suivi détaillé, d’effectuer des économies d’énergies.

Découvrez SmartHome Europe !

« Nous allons donc essayer de continuer à tenir ce rythme!« , a plaisanté Fred Potter, fondateur et PDG de la société. C’est tout le mal qu’on puisse leur souhaiter, leurs produits étant chaque fois un succès.

netatmo01

Dans un article précédent, nous vous expliquions que le CES est un véritable tremplin pour le lancement de tels produits. Nous en avons encore la preuve ici: cette jeune société francaise ne fait que 15% de son chiffre d’affaires en France ! La station météo qui a fait son succès est en effet distribuée dans tous les pays, et son succès a bien évidemment attiré les investisseurs: Netatmo a ainsi levé 4,5 millions d’euros en juin dernier auprès de l’ancien responsable d’Apple en Europe Pascal Cagni, et de deux fonds d’investissement, Iris Capital et le FSN PME ! Du coup, un effectif de 32 personnes qui devrait doubler l’année prochaine. Une bien belle réussite !

Le second lauréat est bien connu des « bidouilleurs » en domotique: Sen.se, avec son service Open Sense. Ce service, créé par le papa du non moins célèbre Nabaztag (le premier lapin communiquant), Rafi Haladjian, a été lancé il y a trois ans dans le but de connecter entre eux données, objets et machines. Beaucoup de passionnés de domotique utilisent aujourd’hui ce service pour y envoyer leurs données (températures, consommations électriques, etc…). Ce projet a abouti sur un nouvel objet connecté dénommé « Mother ». « Votre maman sait tout, Mother aussi » (grâce à l’aggrégation des données d’une multitude de capteurs…). Nous n’en savons malheureusement pas plus pour le moment, si ce n’est que le projet est suffisamment innovant pour avoir mérité une récompense aux CES Awards.

mother

Comment vivre dans un environnement où on va avoir 30, 50 ou 100 objets communications dans la maison? On ne peut pas passer son temps à appuyer sur des boutons ou régler ces appareils un par un », souligne Rafi Haladjian. « Tous ces objets doivent devenir intelligents: le fait d’être connectés ne les rend pas forcément communicants, ils doivent aussi être apprenants et capter des données dans leur environnement pour avoir un comportement plus autonome, anticiper et pas seulement obéir à l’utilisateur », ajoute-t-il.

Il faudra patienter encore quelques jours pour en apprendre davantage, et nous sommes impatients !

Le dernier lauréat francais est la société Medissimo et son « imedipac », un pilulier hebdomadaire, muni d’une puce RFID pour pouvoir s’insérer dans un boîtier « communicant », qui pourra ainsi indiquer au patient via des signaux lumineux ou sonores quel médicament prendre, et à quelle heure.

imedipaq

Nous ne manquerons bien sûr pas de passer les voir au CES à Las Vegas 😉

Partagez cet article !

A propos de l'auteur

Geek dans l'âme, j'ai découvert la domotique il y a une quinzaine d'années avec les premiers modules X10 et le logiciel Homeseer. Puis arrivèrent les box domotiques, le Z-Wave, et ma construction où j'ai pu installer un système domotique complet moi même: depuis ce domaine est devenu une véritable passion, que je partage chaque jour dans ma vie professionnelle comme dans ma vie personnelle.

Laisser une réponse