Alors que l’offre de traqueurs d’activité ne cesse d’augmenter, laissez moi vous faire un rapide retour sur mon usage et ma perception de 3 modèles parmi les plus populaires. Withings Pulse, Jawbone UP, Fitbit One,… lequel choisir ?

Tout d’abord pourquoi limiter la comparaison à ces 3 modèles là ?

1/ Parce qu’ils permettent de mesurer l’activité dans la journée mais aussi le sommeil (ce que ne fait pas le Nike Fuelband par exemple),
2/ Parce qu’à eux trois ils doivent représenter 80% du marché
3/ Parce que cela fait entre 6 et 8 mois que je les utilise et que je commence à avoir un certain recul sur leurs qualités et défauts…

Soyons clair, en terme de promesse, ces 3 traqueurs sont identiques : ils doivent vous permettre de mesurer votre activité physique et la qualité de votre sommeil pour améliorer l’un comme l’autre.

Découvrez SmartHome Europe !

A l’usage, ils font cela très différemment, et c’est l’usage et les fonctions recherchées qui devront guider votre choix.

Withings Pulse, Jawbone UP, Fitbit One,… lequel choisir ?

Le Jawbone Up : toujours avec vous… et avec votre smartphone !

C’est certainement son gros inconvénient, de devoir le brancher à votre téléphone pour exploiter vos données. Même si la nouvelle version (Jawbone Up 24) se connecte maintenant directement en bluetooth, l’absence d’affichage même rudimentaire sur le bracelet est une vraie lacune.

Cela dit il est esthétique, certainement le plus pratique à porter et ses mesures semblent fiables. Côté autonomie, il tient une dizaine de jours sans recharge ce qui le place sur la première marche du podium.

Concernant sa fiabilité, je ne sais pas trop comment le dire, mais c’est déjà mon 3ème en 16 mois… alors certes le SAV de Jawbone est très efficace et habitué au soucis puisqu’ils me l’ont changé sans soucis mais :

1/ lorsque le premier a rendu l’âme au bout de 6 mois (mécanisme du bouton poussoir qui est parti en morceau, après que le bracelet lui même ai aussi « rallongé »…), l’association de mon compte avec le nouveau bracelet n’a pas fonctionné et j’ai perdu tout l’historique de mes mesures…
2/ le second bracelet (bleu cette fois-ci) a tenu 8 mois avant que le vibreur puis l’électronique ne lâchent rendant les synchronisations avec le smartphone très aléatoires…
3/ je ne sais pas combien de temps ce 3ème Up va tenir, mais si j’ai bien compris, je ne pourrais plus bénéficier du SAV…

Il faut espérer que le Up 24 ai bénéficié de fortes améliorations de ce côté là !

Le Fitbit One : pratique et optimiste !

Le Fitbit One est pratique : il se glisse dans une poche, ou se porte à la ceinture dans le support fourni. Par un simple bouton, vous pouvez accéder à l’ensemble des mesures prises : nombre de pas, d’étages gravis, distance, calories, heure, et progression dans la journée sous forme de fleur dont la tige grandit… Autre petit truc sympa, le One vous encourage à chaque fois qu’il « sent » que vous le prenez en main.

Le même soucis de la motivation se retrouve dans l’ensemble des occasions mises en place par Fitbit : que ce soit dans l’application pour smartphone, pour ordinateur (auquel il se synchronise par un dongle fournit) ou encore dans les mails régulièrement envoyés par Fitbit pour vous encourager et vous féliciter des étapes déjà franchies. C’est certainement tout ce dispositif de suivi et de motivation qui différencie le plus le Fitbit One de ses concurrents, à voir donc si pour vous cela est important…

Sur le traqueur, l’accès aux informations se fait par appuis successifs sur le bouton du One. Son boitier est lisse, ce qui a 2 inconvénients majeurs, les traces de doigts et il glisse des poches ! Je l’ai retrouvé plusieurs fois sous le siège de ma voiture et à manquer de marcher dessus en me levant de mon bureau…

Côté mesure d’activité, en comparant ses mesures avec celles des autres traqueurs et de mon smartphone, le One se montre systématiquement TRES optimiste. C’est certainement motivant mais un petit peu dommage vu la finalité recherchée.

Pour la mesure du sommeil, les mesures ont été identiques aux autres. Pour que le One vous accompagne dans les bras de Morphée, il faut le mettre dans le bracelet fourni. Malheureusement, celui-ci est très large et tient très chaud, après quelques essais, cela a été rédhibitoire…

Le One, le Up et le Pulse avec leurs accessoires...

Le One, le Up et le Pulse avec leurs accessoires…

Le Withings Pulse : complet et tactile !

Au delà de mesurer votre activité, et votre sommeil, le pulse permet également de mesurer votre pouls et à terme l’oxygénation de votre peau puisque le capteur intégré le permet (la fonctionnalité n’a par contre pas encore été activée).

La mesure de l’activité dans la journée se fait en portant le Pulse soit dans la poche, soit à la ceinture grâce au support fourni. Pour mesurer votre sommeil, il faudra glisser le Pulse dans le bracelet également fourni. Moins large que celui du Fitbit One, il est moins chaud et est donc tolérable…

L’accès aux informations et le passage en mode « nuit », mesure du rythme cardiaque, se fait grâce à un bouton physique et à l’écran tactile du Pulse. Ce dernier est étonnamment lisible même en plein soleil, et vous permets d’afficher les pas parcourus pendant chacun des 10 derniers jours, les jogging réalisés dans la journée, ainsi que la déclivité parcourue, la distance et le nombre de calories brulées.

Petit plus, le Pulse affiche son niveau de charge et bien sûr l’heure ! On rêverait d’un accessoire (d’origine) permettant de le porter au poignet dans la journée. En rajoutant à cela la possibilité via l’application de configurer les informations et leur ordre d’affichage à l’écran du Pulse, on obtiendrait certainement la solution la plus pratique en la matière combinant montre et traqueur d’activité…

A l’usage (9 mois maintenant), le Pulse vieillit bien, l’écran est toujours aussi réactif et le boîtier, bien qu’ayant passé autant de journées dans mes poches tient le coup. Son revêtement « mat » fait que contrairement au One, il n’est jamais tombé de ma poche.

Enfin le Pulse s’intègre totalement à l’environnement Withings et permet donc de retrouver dans la même application, ses données, celle de votre balance mais aussi vos activités enregistrées via Runkeeper, etc…

Ce sont tous ces petits plus qui font qu’à ce jour le Pulse a ma préférence.

Partagez cet article !

A propos de l'auteur

Un commentaire

Laisser une réponse