Après avoir visité les stands que nous avions repérés sur la liste des exposants, la chose que nous aimons par dessus tout est déambuler sans but dans les allées des salons à la recherche de pépites. Il existe en effet de nombreuses solutions dont personne ne parle, peu connues, mais pourtant très intéressantes. C’est le cas de Yetu, une solution domotique totalement ouverte, développée par une société allemande, que nous avons découverte lors de notre visite de l’IFA.

Au détour d’une allée, nous avons donc aperçu ce petit stand qui ne payait pas de mine:

Découvrez SmartHome Europe !

yetu_1

Quand tout à coup nous avons aperçu des périphériques Fibaro bien connus et une station Netatmo qui nous a interpelés:

yetu_2

Nous nous sommes donc rapprochés pour découvrir cette petite box Yetu:

yetu_6

Cette solution existe en fait depuis un an: elle était avant tout basée sur le suivi de la consommation d’énergie, qui n’utilisait pas de capteurs particuliers à installer, grâce à la technologie de désagrégation de signal (NIALM): un tel système utilise des algorithmes de traitement du signal avancés pour désagréger les courbes de charge en consommations individuelles des appareils reconnus. On obtient ainsi une courbe de charge pour chaque appareil ou groupe d’appareils reconnus, « comme si » un compteur avait été utilisé. Cette méthode est vraiment très pratique pour mesurer la consommation des différents appareils sans lourde installation.

Mais Yetu veut aller plus loin, en proposant une passerelle entre les différents équipements domotiques, objets connectés, et services, utilisable sur n’importe quel terminal (PC, smartphone, TV…). Leur but est d’offrir une passerelle ouverte, utilisant elle même des technologies open sources et accessibles à tous, pour que les développeurs créent des applications.

La box Yetu s’appuie donc sur ces différentes technologies:

open

Niveau hardware, elle se veut relativement complète, puisqu’elle propose:

  • processeur ARM® Cortex® -A9 dual core processor
  • 1 GB SDRAM
  • 1 GB FLASH
  • WLAN 802.11n
  • Z-Wave
  • ZigBee
  • Bluetooth
  • Ethernet 10/100 MBit/s
  • HDMI up to Full HD
  • 1 USB externe
  • en interne: 3x USB, Micro SD, Seriell, GPIO
  • Multicolor LED
  • 12V, 2A external power supply
  • système d’exploitation Linux embedded
  • Télécommande

Tout cela dans un boitier de 175mm x 175mm x 42mm.

Les ports USB internes lui permettront d’accueillir des dongles USB pour y ajouter d’autres technologies si nécessaire, comme par exemple du EnOcean. La box se veut en effet très évolutive, même sur le plan hardware.

De base, elle pourra déjà utiliser des périphériques Z-Wave, ZigBee, Bluetooth, et bien sûr IP, comme des caméras par exemple.

Côté interface, celle ci se présente sous forme de tuiles, à la mode, chaque tuile représentant une application:

8 PC_screen

On peut ainsi avoir une application domotique, une application Netatmo, une application Philips Hue, une application Withings, une application Fitbit, etc… mais également des applications correspondant à des services TV, comme TiVany, Youtube, etc… Cette box disposant d’une sortie HDMI, elle peut en effet être reliée à une TV pour profiter de ses services et son interface:

9 TV_screen

Une petite démo nous a été faite, avec une personne qui sonne à la porte d’entrée pendant qu’on regarde un clip sur Youtube: la vidéo se met en pause et la TV affiche l’image de la caméra:

yetu_5

On peut ainsi être averti sur la TV de n’importe quel évènement, mais également piloter toute sa maison, ou encore consulter des statistiques sur son poids, son activité physique, sa consommation d’énergie, etc…

Toutes les utilisations sont envisageables, la passerelle étant totalement ouverte aux développeurs. Le but de la société n’est d’ailleurs pas de développer toutes ces applications, mais de laisser le champs ouvert aux développeurs qui le souhaitent, et trouver des partenaires pour ajouter des bouquets de services, comme ils viennent de le faire avec Deutsch Telecom par exemple.

Pour l’instant cette solution est destinée au marché allemand, mais une arrivée en France ne sera pas inenvisageable…

Partagez cet article !

A propos de l'auteur

Geek dans l'âme, j'ai découvert la domotique il y a une quinzaine d'années avec les premiers modules X10 et le logiciel Homeseer. Puis arrivèrent les box domotiques, le Z-Wave, et ma construction où j'ai pu installer un système domotique complet moi même: depuis ce domaine est devenu une véritable passion, que je partage chaque jour dans ma vie professionnelle comme dans ma vie personnelle.