Si vous suivez le blog depuis longtemps, CastleOS vous dit peut être quelque chose ? Je vous en avais parlé il y a un peu plus de deux ans: il s’agissait d’un produit destiné à piloter sa maison à la voix, à l’aide d’un Kinect. Le projet a beaucoup muri et revient en force dans une campagne Kickstarter.

A l’origine, CastleOS était donc un logiciel tournant sous Windows permettant de piloter sa maison à la voix, grâce à l’utilisation d’un ou plusieurs Kinects disséminés dans la maison. Seuls les périphériques Insteon, peu répandus chez nous, étaient alors supportés. Une grosse évolution a été faite à ce niveau, puisque CastleOS supporte maintenant de nombreux autres protocoles, dont le Z-Wave:

Découvrez SmartHome Europe !

supportes

Et ce n’est qu’un début, puisque sur la todo liste figurent encore de nombreux autres protocoles, dont par exemple Somfy. Pas encore de EnOcean, mais ce protocole est encore peu répandu aux Etats Unis, pays d’origine de CastleOS.

bientot

Du coup, de nombreux produits sont déjà supportés. Il faut dire que son concepteur veut une solution capable de communiquer avec tous les équipements, ce qui permettra aussi aux équipements de dialoguer entre eux, même s’ils n’étaient pas compatibles à l’origine. Et oui, les problèmes de compatibilité sont les mêmes de l’autre côté de l’océan… Le support ne s’arrête donc pas aux protocoles domotiques, mais empiète également sur le monde des objets connectés, comme on peut le voir dans cette liste (non exhaustive):

sensors

lighting

audio

Cette compatibilité voulue maximale ne s’arrête pas aux protocoles et objets connectés, mais va jusqu’au support de l’ensemble des plateformes pour l’application mobile: iOS, Android, Windows, Blackberry. Où que vous soyez, quelque soit le smartphone que vous possédez, vous pourrez donc piloter votre maison.

favorites_screenshot1

Mais comme le dit si bien son concepteur, Chris Cicchitelli, une maison domotisée, aujourd’hui, n’est pas juste une maison automatisée, qui allume des lampes ou met en route le chauffage selon un scénario prédéfini. Une maison domotisée, aujourd’hui, c’est une maison intelligente, capable d’apprendre des habitudes de ses occupants, et de prendre des décisions en fonctions des données recueillies. CastleOS est donc capable de s’adapter lui même. Bien sûr, vous pourrez toujours créer vos propres scénarios personnalisés si vous le souhaitez, pour gérer la sécurité, le confort, et même les économies d’énergie.

energy_screenshot_deviceUsage

C’est le cas également de la reconnaissance vocale, capable de reconnaitre de nombreuses demandes dites naturellement. Là aussi les ordres vocaux pourront être enrichis pour répondre à vos besoins. Un mot d’ailleurs au sujet de la reconnaissance vocale: celle ci se fait toujours par le Kinect, mais supporte également la nouvelle version de la Xbox One. Enfin, les ordres vocaux pourront être transmis également via l’application Android, mais aussi depuis Android Wear: vous pourrez donc donner un ordre vocal à votre montre pour piloter votre maison, même depuis l’autre bout du monde.

Voici une vidéo de présentation montrant ce qu’il est possible de faire avec CastleOS:

Le logiciel est déjà disponible à l’achat au prix de 199$. Malheureusement la reconnaissance vocale semble n’être disponible qu’en anglais. Il est toutefois possible de tester le logiciel en le téléchargeant ici gratuitement. A noter qu’une application pour Xbox devrait également arriver prochainement, la société ayant eu l’accord de Microsoft, vraiment séduit par le projet !

Mais si CastleOS a lancé un projet Kickstarter, ce n’est pas pour financer son logiciel, qui est aujourd’hui fini. Non, c’est pour financer son CastleHub, une box domotique capable d’accueillir CastleOS, mais également capable de faire office de Media Center, avec Plex, Kodi, Netflix, Hulu, etc… tous pilotables à la voix, bien sûr.

castleos-hub-front

Souhaitant un système capable de répondre aux besoins actuels de CastleOS, mais également des prochaines évolutions, le concepteur s’est orienté sur un mini pc plutot musclé, propulsé par un Intel Celeron 2957U avec 2Go de Ram (extensibles facilement à 16) et un SSD de 30Go (pouvant être accompagné en option d’un disque dur interne). Ethernet Gigabit, Wi-Fi, Bluetooth 4, HDMI et Display Port, 3 ports Usb 2, et 4 ports USB 3. Ces ports USB sont très importants, puisque c’est grâce à eux qu’il sera possible d’ajouter de nouveaux protocoles via l’ajout de dongles Usb.

castleos_hub_rear

CastleOS, capable déjà d’accueillir à lui seul deux Kinects, se veut donc être le cerveau de la maison. Il semblerait que le concept ait beaucoup plus, puisque la société a dépassé ses objectifs dès les deux premiers jours de campagne, avec un prix de lancement démarrant à 349$ contre un prix final estimé à 499$. Un projet vraiment très intéressant, dommage que le francais ne soit pas à l’ordre du jour, le contrôle vocal étant tout de même la grande force de cette solution. En attendant, nous avons toujours le projet SARAH qui a lui aussi beaucoup évolué, ou encore Jeedom qui a également prévu le contrôle vocal…

29a87e1ecd2d32903bbd7f64c68ca85c_original

Partagez cet article !

A propos de l'auteur

Geek dans l'âme, j'ai découvert la domotique il y a une quinzaine d'années avec les premiers modules X10 et le logiciel Homeseer. Puis arrivèrent les box domotiques, le Z-Wave, et ma construction où j'ai pu installer un système domotique complet moi même: depuis ce domaine est devenu une véritable passion, que je partage chaque jour dans ma vie professionnelle comme dans ma vie personnelle.