Samedi matin dernier, direction le quartier industriel aux abords du Parc des Expositions d’Angers. A ceux qui aurait besoin de situer la ville, sur l’axe Nantes-Paris à mi chemin entre Nantes et Le Mans. Après une inauguration de la cité de l’objet connecté par le Président Hollande la veille, le staff, GIGN et politiques ont laissés la place au public pour découvrir ce nouvel incubateur. Assez peu enthousiaste je m’y rend parce que bon, laisser passer l’occasion ca serait rater quelque chose.

Angevin depuis toujours pour ainsi dire, avant de venir je me demandais pourquoi Angers ? Mais après tout, historiquement Angers c’est Bull par exemple dans ses années de gloire où il représentait encore des milliers d’emplois. Aujourd’hui c’est encore 300 emplois sous Atos. C’était aussi Thomson et Technicolor.

Découvrez SmartHome Europe !

Si l’on ne veut pas faire dans le nostalgique, c’est Eolane ou encore Qowisio qui a fait parler de lui en dernier pour avoir lever 10M d’euros pour l’internet des objets connectés. Ou encore Yadom, qui commercialise des extensions pour le Pi par exemple.

Mais ca reste une volonté politique que d’afficher le « French Tech » mais après tout, pourquoi pas et il faut bien que ca s’installe quelque part.

Donc direction le grand hangar pour voir ce qu’il y a dedans.

Juste pour information, la cité a pour vocation d’être un incubateur pour favoriser la création d’objets. Elle met donc à disposition du matériel de fabrication pour les élaborations et un espace de travail en coworking, favorisant le mélange des créateurs. Mais elle accueillera également des cycles de conférence, à direction d’entreprises ou du public (éthique de l’object connecté, objet connecté et médical …).

cite_objet_connecte_angers_entree-002

Déjà, à l’entrée, bon point le lieu est ouvert jusqu’à 21h, un signe dans le bon sens que la cité est à l’écoute des besoins des entrepreneurs, il peut être intéressant de se laisser un créneau « après le travail » pour ceux qui veulent démarrer en sécurité avec leur emploi actuel, ou simplement faire de grosses journées de sacrifices pour arriver au but au plus vite.

cite_objet_connecte_angers_espace_coworking-003

A l’entrée, je rejoins un groupe qui commence la visite de la partie « fablab ». Visite guidée par Philippe Ménard le directeur de la cité. Et là, comment dire, la vue de cet espace de fabrication fait vraiment envie. Une belle salle de jeux à tous les amateurs de DIY (Do It Yourself) ce qui est mon cas.

04-etablis

03-imprimante-3D-pilotage-laser

On commence donc par une micro-imprimante 3D par guidage laser. Impressionnante de précision et dans la finesse, elle peut donc faire des décors sur une voiture miniature par exemple.

05-postes-soudure

Un peu plus loin c’est la partie premier prototype, « là vous allez pouvoir fabriquer tranquillement vos quelques pièces que vous emmener ensuite à vos investisseurs pour qu’ils vous permettent de lancer les premières production sur la chaine derrière ». L’espace est constitué de postes de travail ainsi que de postes de soudures, espace toujours à faire rêver l’amateur.

Suivant notre guide, on aborde la chaine « premières séries » pouvant permettre de produire quelques dizaines, voire centaines de cartes pour tester le produit par exemple auprès des « geeks et early adopters » (le directeur maitrise bien le vocabulaire). La chaine est constituée d’automates de production de cartes qui permettent de disposer tout type de composants CMS sur les cartes voulues avec engravure et création des pistes, fours pour la soudure, machines d’engravure.

06-cms1

06-cms2

06-cms3

06-cms4

06-cms5

06-cms6

07-four

08-carte-imprimée

Comme ceux qui ont pu s’essayer avec de l’Arduino ou autres DIY, concevoir la carte est une chose, l’emballage en est une autre, boitier plastique ou autre format, c’est souvent un frein. Là on atteint la dernière partie de la salle mais qui constitue la moitié de la surface.

Surface accueillant toutes les machines nécessaires pour réaliser la partie extérieure des objets connectés : fonderie pour le métal, imprimante 3D y compris résine, gravure laser, usinage.

09-gravure-laser

10-usinage

11-fonderie

12-imprimantes-3D

La visite se finit dans une salle dédiée aux conférences, destinées aux présentations de produits au cours du cycle de création mais également de cycles de conférences à venir.

13-bureaux

14-salle-de-presentation

Une zone d’exposition avec les écoles angevines et la présence de la SNOC (Société Nationale des Objets Connectés) et on a fait le tour.

15-showroom

16-stand-1

16-stand-2

16-stand-3

16-stand-4

16-stand-5

Mais un tour qui valait le déplacement, un espace effectivement intéressant pour les start-ups et créateurs en devenir. Espérons que ca foisonne et qu’on retrouve bien dans les bonnes boutiques des objets created in Angers et si vous avez une vocation de créateur, vous avez un nid prêt pour couver.

 

Un grand merci à Cédric (Lunarok), bêta tester de Jeedom, pour cet article !

Partagez cet article !

A propos de l'auteur

Passionné par les nouvelles technologies, et après plusieurs années à travailler dans l’industrie, j’ai eu la chance d’intégrer l’équipe Domadoo en 2008 en tant que Responsable Technique. Depuis 2009 je suis également Rédacteur en chef du Blog Domadoo. Toujours à l’affût de nouveaux produits qui pourront améliorer notre quotidien, j’aime partager mes trouvailles avec vous.

Laisser une réponse