iRobot a organisé un évènement la semaine dernière à Paris afin de présenter aux journalistes son nouveau robot aspirateur, dénommé le Roomba 980. Principales nouveautés: un déplacement intelligent grâce à la cartographie de la pièce, et la connexion à une application smartphone. Pour l’occasion, un appartement près de notre Dame avait été réquisitionné…

roomba_980_1

Découvrez SmartHome Europe !

Ce n’est pas moins que le CEO et fondateur d’iRobot, Colin Angle, accompagné de Christian Cerda, vice président d’iRobot, qui se sont déplacés pour nous présenter leur nouvelle innovation. Il faut dire que la société américaine a vu les choses en grand, en comparant leur système d’exploration de la maison à la découverte de l’Ouest Américain. Rien que cela !

roomba_980_3

roomba_980_4

Les quelques règles de l’exploration ont été rappelées:

roomba_980_2

Les mêmes règles ont en fait été utilisées par le Roomba. Son système iAdapt 1.0 changeait en effet de direction quand il rencontrait un obstacle, pour au final trouver une meilleure route et explorer toute la maison.

roomba_980_5

Mais iRobot a voulu aller plus loin, en optimisant ce déplacement. La technique de cartographie d’un lieu était déjà utilisée par leur système Ava 500, mais celui ci coutait extrêmement cher.

roomba_980_6

Toutefois, avec les progrès de la technologie, la puissance de calcul et la baisse des prix des composants, cette technique de cartographie a pu être mise à disposition sur le nouveau modèle de Roomba:

roomba_980_7

Ce système de cartographie permet ainsi au Roomba de nettoyer de facon méthodique toute la maison, et de passer de pièce en pièce pour traiter toute la maison.

roomba_980_10

Colin Angle nous a ainsi présenté le nouveau Roomba 980, dont nous avons eu une démo en live:

roomba_980_11

roomba_980_17

Le design est très proche des versions précédentes, à ceci près qu’il semble un peu plus large, et qu’il intègre sur le dessus une caméra, chargée de cartographier la pièce pour se repérer.

roomba_980_26

C’est d’ailleurs Christian Cerda qui est intervenu ensuite pour rentrer un peu plus dans les détails techniques:

roomba_980_12

Le nouveau Roomba utilise donc le système de navigation iAdapt 2.0, qui permet au Roomba de se déplacer de facon linéaire, méthodiquement, et de se décaler s’il le faut quand il rencontre un obstacle, tout en revenant sur son tracé une fois l’obstacle dépassé.

roomba_980_13

Pour cela, le Roomba fait plus que détecter simplement un obstacle: sa caméra légèrement inclinée sur le dessus permet de détecter le moindre meuble, chaise, table, et de l’identifier. Il ne fait pas que se dire qu’il y a un obstacle, il sait de quoi il s’agit, et c’est là toute son intelligence.

roomba_980_14

roomba_980_15

Ainsi, le Roomba est capable de nettoyer un appartement de 140m2 en 2h. Son autonomie n’étant que de 90min, le robot retourne à sa station se mettre en charge quand il commence à faiblir, puis retourne travailler une fois rechargé, en reprenant exactement là où il s’est arrêté, grâce à la carte de la maison qu’il a en mémoire. D’ailleurs, quand il doit retourner à sa station de mise en charge, il ne la cherche plus: il sait précisément où elle se situe.

roomba_980_16

Cette cartographie lui permet aussi de se déplacer même dans le noir ou caméra cachée, grâce à la carte déjà en mémoire et à ses détecteurs d’obstacles. Quoiqu’il arrive, il pourra donc continuer ses tâches ménagères.

Autre nouveauté:  la fonction Carpet Boost. L’aspirateur augmente automatiquement la puissance quand il détecte qu’il change de type de surface. Cela s’entend d’ailleurs bien: alors que le robot est très silencieux, on entend clairement l’augmentation de l’aspiration quand il passe sur un tapis.

roomba_980_25

Pour le reste, on retrouve parmi les technologies utilisées:

AeroForce : le système de nettoyage inventé par iRobot qui contient 2 technologies : des extracteurs de débris anti-enchevêtrement et un canal d’aspiration de haute puissance.
Dirt Detect : le robot détecte automatiquement les zones sales, et y passe plusieurs fois afin d’avoir un nettoyage optimal
Design fin : sa hauteur de 9cm lui permet de passer sous la plupart des meubles et lits pour y faire un nettoyage en profondeur

Pour finir, dernière nouveauté de ce Roomba 980: sa connexion à internet, qui permet de le piloter avec son smartphone, où qu’on se trouve.

roomba_980_18

L’application se veut très simple, avec un gros bouton « Clean » en son centre, permettant de lancer directement le nettoyage des sols.

roomba_980_19

Mais depuis cette application, il est également possible de programmer ses heures de passage:

roomba_980_20

Ajuster quelques réglages sur le type de nettoyage:

roomba_980_21

Donner un nom au Roomba: ce qui peut être pratique si on en possède plusieurs, la même application permettant de tous les piloter.

roomba_980_22

Un onglet permet enfin de consulter l’historique de fonctionnement du Roomba:

roomba_980_23

roomba_980_24

Enfin, relevons quelques diapos présentées à cette conférence, qui laissent imaginer des évolutions intéressantes du côté de la robotique chez iRobot, le système de cartographie permettant d’identifier clairement la composition de la maison:

roomba_980_8

Les autres robots tels que le Scooba, qui lave par terre, hériteront sans doute de cette technologie, et pourquoi pas de futurs robots de service…

roomba_980_9

Le Roomba est donc une belle évolution de la gamme existante, apportant intelligence et connectivité. Reste que le prix risque d’en dissuader plus d’un, puisque le Roomba 980 est disponible dès maintenant au prix de 1200€ ! Un prix justifié par la technologie utilisée, mais qui risque de faire défaut à iRobot, dont les clients étaient habitués à des tarifs plus abordables.

Enfin, notons l’absence d’API: nous en avons discuté avec les personnes présentes de chez iRobot, et l’ouverture n’est clairement pas dans leurs projets pour l’instant, malgré quelques exemples d’utilisation que nous leur avons donné avec un système domotique par exemple. Dommage. Les anciennes gammes pouvant fonctionner avec le Thinking Cleaner ont encore de beaux jours devant elles, avec un cout nettement inférieur et la possibilité d’intégrer le Roomba très facilement à son système domotique. Ceux qui recherchent un trajet intelligent pourront y préférer le Neato BotVac Connected, plus abordable que le Roomba 980, mais connecté lui aussi et disposant d’API

Partagez cet article !

A propos de l'auteur

Geek dans l'âme, j'ai découvert la domotique il y a une quinzaine d'années avec les premiers modules X10 et le logiciel Homeseer. Puis arrivèrent les box domotiques, le Z-Wave, et ma construction où j'ai pu installer un système domotique complet moi même: depuis ce domaine est devenu une véritable passion, que je partage chaque jour dans ma vie professionnelle comme dans ma vie personnelle.

Laisser une réponse