Au Mondial du Batiment qui s’est tenu au début du mois nous avons eu l’occasion de rencontrer la société MyLight Systems et sa solution pour gagner son indépendance énergétique. Comme vous le savez, la domotique peut permettre de réaliser des économies d’énergie qui ne sont pas négligeables, en coupant automatiquement certains appareils inutiles ou en les mettant en route aux moments appropriés. MyLight Systems a eu l’idée de coupler ces possibilités avec des panneaux photovoltaiques et une solution logicielle étudiée afin de tendre vers l’autoconsommation.

La solution de MyLight Systems s’organise autour d’un boitier, relié aux panneaux photovoltaïques et aux différents équipements de la maison:

Découvrez SmartHome Europe !

mylight_batimat_3

Pour simplifier l’installation par le professionnel, tout a été intégré dans un boitier central, placé près du tableau électrique:

mylight_batimat_2

Une petite présentation en vidéo permet d’en avoir un apercu:

Viennent ensuite divers équipements, une partie issue de la solution domotique Wiser de Schneider Electric, et une autre de MyStrom, des prises CPL dont nous avions déjà parlé sur le blog. Des équipements permettent de suivre précisément la production et la consommation d’électricité, d’autres de piloter des relais depuis le tableau électrique. Ballon d’eau chaude, chauffage, appareils gourmands, tout peut être piloté et contrôlé.

mylight_batimat_1

mylight_batimat_7

mylight_batimat_6

Le matériel a été sélectionné avec minutie, voir même customisé, comme les prises MyStrom par exemple qui ont un firmware modifié pour les besoins de la solution.

Mais tout ce matériel ne servirait à rien sans le logiciel MYL 2.0, qui est véritablement le cerveau du système:

mylight_batimat_5

Il permet d’une part de suivre précisément sa production photovoltaique et sa consommation d’électricité. Mais surtout, c’est lui qui va décider quand mettre en marche les appareils gourmands, comme par exemple le ballon d’eau chaude, afin d’optimiser la consommation d’énergie, en utilisant en priorité celle produite par les panneaux solaires. En effet, dans notre mode de consommation actuel, avec très souvent un abonnement heures pleines/heures creuses, nous avons l’habitude de faire fonctionner les appareils gourmands la nuit: ballon d’eau chaude, machines à laver, etc… Avec ce système, la consommation se fait différemment, en fonction du soleil et de l’énergie produite la journée. Pas de batterie pour stocker l’énergie, ces batteries étant encore très couteuses, on consomme en live. Ainsi on fera tourner le ballon d’eau chaude la journée ainsi que les machines, et le soir seul un peu d’énergie sera nécessaire pour l’éclairage. Le logiciel, sur le Cloud, pourra également se baser sur les prévisions météo et votre mode de vie pour optimiser l’utilisation des appareils: si la journée s’annonce maussade, le ballon d’eau chaude tournera par exemple le soir, sur le réseau général, donc aux périodes moins couteuses. A contrario on profitera d’une belle journée pour faire tourner le maximum d’appareils le jour.

Le but est simple: consommer le moins d’énergie possible venant du réseau électrique général. Selon les régions il ne sera pas toujours facile / possible d’être autonome, mais la facture d’électricité en sera toutefois fortement réduite, entre 30 et 50%. D’autres régions en revanche permettront parfois même d’avoir une maison à énergie positive grâce à ce système.

Une solution innovante, très intelligente, qui redonne un vrai intérêt aux panneaux photovoltaiques, la revente n’étant aujourd’hui plus intéressante du fait des tarifs de rachat qui se sont écroulés. L’heure est donc à l’autoconsommation, mais surtout l’autoconsommation optimisée. Bref, l’idée nous a vraiment séduit !

Partagez cet article !

A propos de l'auteur

Geek dans l'âme, j'ai découvert la domotique il y a une quinzaine d'années avec les premiers modules X10 et le logiciel Homeseer. Puis arrivèrent les box domotiques, le Z-Wave, et ma construction où j'ai pu installer un système domotique complet moi même: depuis ce domaine est devenu une véritable passion, que je partage chaque jour dans ma vie professionnelle comme dans ma vie personnelle.