Innorobo est le salon, pardon, l’évènement (sa créatrice y tient beaucoup) européen consacré à la robotique. Habituellement localisé à Lyon, il sera pour la première année à Paris. Une conférence a eu lieu la semaine dernière pour annoncer son lancement, dans un lieu particulièrement propice, puisque nous étions convié au Carrefour Numérique, à la Cité des Sciences à Paris, dans une salle côtoyant un FabLab dédié aux robots.

Innorobo est un évènement robotique à taille humaine pour stimuler de véritables échanges et aborde la robotique de façon humaine: la robotique vient en complément de l’homme et l’assister, pas pour le remplacer.
Notre mission: Présenter l’état de l’art de la robotique mondiale à une diversité de marchés au travers d’une exposition illustrant la richesse de l’offre robotique, de conférences avec des spécialistes réputés et de nombreux ateliers afin de favoriser l’innovation croisée et d’ouvrir des opportunités de croissance et de diversification aux acteurs de multiples secteurs.

Le ton est donné. D’ailleurs, pour « teaser » un peu cet évènement, quelques sociétés partenaires de l’évènement étaient présentes lors de cette conférence, pour illustrer la thématique. Nous avions par exemple RB3D, spécialisé dans la cobotique (robotique qui aide les humains), dont les recherches se sont orientées vers les exosquelettes, pour finalement en arriver aux prothèses robotiques.

Découvrez SmartHome Europe !

innorobo_2016_1

Nous avons pu voir l’évolution de ces modèles sur les 5 dernières années, alors que les exosquelletes étaient beaucoup trop lourds et donc difficiles à utiliser, les prothèses robotiques sont au final beaucoup plus légères (17kg), beaucoup plus puissantes (capables de soulever 40kg), et avec une autonomie bien meilleure (jusqu’à 4h). Si bien que des projets sont enfin réalisables, comme par exemple avec Colas, l’un des leaders dans les travaux du bâtiment.

Une jeune créatrice, Anouk Wipprecht, a quant à elle réalisé des robes robotisées, conçues avec Audi et Intel, qui s’inspirent de la nature: un modèle rappelant une araignée, avec des crochets qui se déploient quand on s’approche de trop près, ou encore un qui diffuse un nuage de fumée en cas de danger, comme un poulpe.

innorobo_2016_3

innorobo_2016_2

Pour finir, Aldebaran, leader dans le monde de la robotique humanoide, était heureux de nous annoncer l’arrivée de Pepper en Europe, après un test grandeur nature au Japon, où 7000 robots ont été distribués. Plusieurs secteurs sont visés, notamment dans le milieu professionnel, les entreprises, et le secteur des personnes agées.

innorobo_2016_7

Lors du salon, une conférence présentera d’ailleurs les nouveaux partenariats réalisés, avec par exemple Darty, Carrefour, SNCF, Costa, etc…

innorobo_2016_8

Aldebaran n’aura non pas un stand, mais un véritable villagede 300m2, pour présenter ses différentes solutions, ses projets, et le  lancement d’un programme partenaires pour attirer revendeurs et développeurs. Car le but de la société est de créer une plateforme, pour laisser les développeurs créer les applications répondant aux différents besoins, puisqu’il est impossible de tous les maitriser.

innorobo_2016_4

« Innorobo est bien plus qu’un salon. Bien sûr il y aura des stands et des conférences. Mais ce que nous essayons de faire, c’est de réellement réunir tout l’écosystème de ceux qui font la « robolution » et de montrer comment ces technologies vont changer notre quotidien, à l’usine, au bureau ou simplement chez vous » explique Catherine Simon, commissaire du salon.

innorobo_2016_6

Catherine Simon a ainsi commencé à nous faire part des grandes tendances dans le monde de la robotique, tendances que nous pourrons découvrir plus en détail fin mai lors de ce salon. En attendant, un site dédié, collaboratif, a été lancé pour tous ceux qui s’intéressent à la robotique: The Disruptory.

innorobo_2016_5

Rendez vous donc du 24 au 26 Mai à Paris, aux Docks, pour cet évènement passionnant ! Nous y serons bien sûr pour vous faire part des évolutions de ce domaine, puisque robotique et domotique sont deux domaines très proches.

Partagez cet article !

A propos de l'auteur

Geek dans l'âme, j'ai découvert la domotique il y a une quinzaine d'années avec les premiers modules X10 et le logiciel Homeseer. Puis arrivèrent les box domotiques, le Z-Wave, et ma construction où j'ai pu installer un système domotique complet moi même: depuis ce domaine est devenu une véritable passion, que je partage chaque jour dans ma vie professionnelle comme dans ma vie personnelle.

Laisser une réponse