En domotique, l’interface principale permettant de piloter ou de contrôler sa Smart Home c’est le smartphone. On retrouve juste ensuite la tablette. Celle si peut sans soucis être la tablette familiale mais également une tablette qui sera dédiée au dialogue avec la maison communicante. Si l’on souhaite installer cette tablette sur le mur il faut alors choisir un support mural et lui apporter le câble permettant de lui fournir l’énergie électrique l’autorisant à fonctionner. Displ’Ever est un écran qui prend à sa charge les fonctions de pilotage / contrôle de la smarthome tout en étant autonome en énergie.

DisplEver_1

Découvrez SmartHome Europe !

Lorsque j’ai croisé du regard Displ’Ever la première fois au CES de Las Vegas j’ai tout de suite vu que quelque chose la distinguait des autre tablettes de contrôle. La principale différence c’est qu’il ne s’agit d’ailleurs pas… d’une tablette. Il s’agit d’un écran à affichage permanent, sans fils et auto alimenté. Il est destiné à l’IoT et à la Smart Home. NanoSense, son concepteur français continue avec elle à explorer les besoins des utilisateurs de la maison connectée en apportant des solutions adaptées aux contraintes d’utilisations rencontrées.

L’écran de contrôle est un besoin important de la Smart Home. Il permet tout simplement de paramétrer, d’agir sur sa smarthome ou tout simplement de prendre connaissance de l’information concernant sa domotique. Que ce soit pour le suivi de la consommation d’énergie, pour le contrôle des ouvrants ou simplement de la qualité de l’air ambiant, l’écran de consultation Displ’Ever est bien pensé pour s’inscrire dans cette lignée. Il peut être le complément de multiples capteurs et ainsi jouer le rôle de la station météo extérieure mais également de la station du bien être intérieur. En standard il est muni de capteurs de température, de qualité de l’air et de lumière ambiante.

displever_1

Comment fait-il pour gérer tout cela? C’est tout simple: il est naturellement communicant et peut aller s’enquérir des données qu’il ne peut pas connaitre tout seul. Il parle en effet couramment Bluetooth Smart, EnOcean, Thread et AllJoyn. Rien que cela… Il est ainsi armé pour être un incontournable allié de la maison communicante. Pour compléter le tableau, je vous dirais simplement qu’il est également entièrement sans fil et il consomme très peu d’énergie.

displever_2

Sa faible consommation d’énergie, il la doit entre autres à son écran e-ink. Il s’agit de la même technologie que celle utilisée par la plupart des liseuses. Sa consommation est tellement basse qu’il ne nécessite d’être branché à aucune prise électrique pour être opérationnel. Il produit tout seul l’électricité nécessaire à son bon fonctionnement en la puisant dans l’éclairage ambiant. Si vous vous rapprochez de lui vous constaterez que la bordure noire qui entoure l’écran e-paper n’est autre qu’un réseau de cellules photovoltaïques délicatement et brillamment intégrées au périphérique.

Pour interagir avec l’écran c’est simple : il est tactile. Pour installer des fonctions sur l’écran il suffira de préparer l’affichage sur un smartphone et de les communiquer au Displ’Ever via NFC.

displever_nfc_app_upload

Il pourra être complété d’une passerelle Enocean / IP. Cela lui permet d’afficher à l’écran autre chose que des informations provenant de périphériques EnOcean. Avec cette passerelle il pourra recevoir les données provenant d’internet: météo, trafic, objets connectés,… Cette passerelle permet également à un écran Displ’Ever d’échanger des informations avec un autre écran. Enfin une plateforme ouverte et un SDK (Java) seront disponibles afin de pouvoir interfacer tout système avec cet écran.

enocean_ip_gateway_displever

Toute cette technologie embarquée ne joue pas sur l’encombrement de l’écran. Vous pourrez constater qu’il conserve une finesse qui lui permet d’être positionné au mur sans que cela ne nuise à l’esthétique de la pièce. Il saura s’intégrer facilement dans les intérieurs et se fondre dans le décor. Un simple double face permettrait de le tenir en place sur le mur!

displever_3

Displ’Ever devrait être disponible dans un premier temps via la plateforme de financement participatif Indiegogo pour 249$ puis au tarif de 299$.

Partagez cet article !

A propos de l'auteur

Ingénieur de formation et blogueur par passion. En quête d’innovations, de concepts, de technologies, de systèmes, d’objets ou de services qui peuvent apporter des solutions concrètes pour résoudre tous ces “petits” tracas de la vie quotidienne…

Un commentaire

  1. ah les campagnes de financements participatifs….
    c’est tout de même un peu la roulette russe, surtout que si le projet ne se concrétise pas, les fonds versés sont définitivement perdus:
    -« Indiegogo, autre géant américain du crowdfunding, affichait, en 2014, un taux de réussite de seulement 12 % de ses projets ».
    -« Quant à Indiegogo, il propose même une option – intitulée “flexible” – permettant de contourner ce principe. En l’activant, l’initiateur de la campagne peut percevoir les financements reçus, même si à la date de clôture, le montant fixé n’est pas atteint ».

    http://www.minimachines.net/actu/financement-participatif-la-poubelle-indiegogo-29874
    http://www.wedemain.fr/5-campagnes-de-crowdfunding-qui-ont-tourne-au-cauchemar_a1130.html

Laisser une réponse