Nous vous avions présenté le petit robot Buddy il y a un an lors du salon Innorobo. Ce petit robot francais, alors en financement participatif sur Indiegogo, nous avait fait craquer, tout comme beaucoup de monde, puisque la campagne de financement a été un véritable succès. Bien qu’étant en retard sur le planning (livraison prévue à l’origine en décembre), Buddy continue de faire son bout de chemin. Nous avons pu le rencontrer de nouveau au salon Innorobo 2016, qui s’est tenu pour la première fois cette année à Paris.

Nous n’allons pas refaire toute la présentation de Buddy, puisque nous l’avions présenté en détail l’année dernière dans cet article. Nous allons simplement parler des évolutions. En effet, la production de Buddy est en retard par rapport au planning évoqué lors de la campagne Indiegogo, mais c’est le lot de la plupart des projets de ce type. Mais un retard pas forcément négatif, puisque cela a permis aux développeurs de revoir certaines choses, pour corriger ou améliorer certaines fonctions, sur le modèle définitif qui est espéré pour la fin d’année.

Découvrez SmartHome Europe !

buddy_3

Au niveau hardware, on peut notamment noter l’ajout d’une couronne de micros tout autour de la tête, afin d’améliorer la reconnaissance vocale. Pour la vue et le déplacement, une caméra infrarouge et une caméra 3D sont au programme, cette dernière permettant notamment à Buddy de mieux évaluer les distances et les points de passage envisagés. Couplé à un projecteur laser infrarouge, cela lui permet de suivre et d’interpréter les mouvements de la main, du bras et de la tête, mais aussi de faire la distinction entre les objets, les visages, les animaux, les plantes, etc…

SCHEMA_HARDWARE_FR TABLEAU_HARWARE_FR

Depuis le début, de nombreuses fonctionnalités sont prévues:

  • assistant personnel : il a accès à vos contacts, à vos tâches ou encore à votre agenda. Relié à internet il pourra y récupérer la météo, le trafic, les recettes de cuisine,…
  • compagnon d’études et de jeux : doté de capacités ludo-éducatives il saura trouver sa place et être accepté par les enfants
  • compagnon de tous instants : ses moyens de communication lui offrent la possibilité de garder une présence rassurante auprès des personnes ayant un besoin d’assistance à domicile.
  • station multimédia: l’audio et la vidéo sont naturels chez lui. Il pourra à la demande filmer ou photographier des instants particuliers de votre vie. Il pourra également servir de relais de vos messages vocaux ou vidéos
  • assistant domotique : il peut être relié à vos objets connectés pour la maison ou encore à votre système domotique afin de vous aider à piloter ou à contrôler votre maison connectée.

buddy_4

C’est bien sûr cette dernière fonctionnalité qui nous attire beaucoup. De base, il est possible de se connecter à Buddy depuis n’importe où dans le monde, pour garder un oeil sur sa maison. Pratique, on peut se déplacer dans toute la maison. C’est d’ailleurs une fonctionnalité mise en avant par les concepteurs: très prochainement, Buddy sera capable de patrouiller tout seul dans la maison pendant notre absence. Début d’incendie, inondation, cambriolage, etc… ses capteurs lui permettront d’être alerté de tout problème.

Mais cette année, sur le stand, nous pouvions également apercevoir une box Tahoma de Somfy, accompagnée de quelques périphériques. Et ce n’était pas juste décoratif: Buddy est en effet capable d’interagir avec la domotique proposée par Somfy. Ce dernier s’est d’ailleurs montré très intéressé par les possibilités offertes par Buddy, et un partenariat entre les deux sociétés a été réalisé, l’annonce ayant été diffusée officiellement hier par Somfy. Le support de divers objets connectés est également déjà annoncé: Parrot Flower Power, Tensiomètre Withings, Aura Smart Body Analyzer, Thermostat Nest, Station météo Netatmo, Myfox Home Alarm, LIFX light, Holi Sleep Companion, etc…

Un support IFTTT a aussi été évoqué, ce qui pourrait ouvrir bien d’autres possibilités très facilement.

buddy_2

Mais le contrôle de la maison ne s’arrêtera pas là, puisque Blue Frog Robotics va proposer un SDK aux développeurs qui pourront développer toutes les applications qu’ils souhaitent, en domotique ou autre, d’ailleurs. Les concepteurs ont voulu cette plateforme vraiment ouverte. Ainsi, Buddy s’appuie sur des outils de développement très répandus: Arduino, OpenCV et Unity3D. Le SDK devrait proposer tout le nécessaire:

  • Outil de programmation visuelle web C++/Csharp et didacticiels facilitant l’intégration avec les applications (GIThub).
  • Librairie d’animations, de sons et de vocalisations
  • Outil de synthèse vocale
  • Unity3D, un moteur de jeu multiplate-forme développé par Unity Technologies, permettant à tous de travailler en toute facilité avec Buddy, notamment les développeurs de jeux indépendants
  • Simulateur virtuel donnant aux développeurs la possibilité de créer, d’observer des animations, timelines et comportements sans disposer obligatoirement d’un robot

Une API complète sera également disponible.

Mais Buddy est également ouvert au niveau hardware: les développeurs pourront concevoir des solutions matérielles spécialement destinées à interagir avec Buddy, telles que des accessoires à ajouter. Actuellement Buddy ne dispose que de bras classiques ou bras avec pico projecteur (en option), mais d’autres solutions pourraient tout à fait être mises au point par des développeurs tiers.

Enfin, bien que Buddy soit avant tout destiné au grand public, il n’empêche que des sociétés sont fortement intéressées par son potentiel.  Blue Frog Robotics a d’ailleurs signé un autre partenariat avec Hoomano pour les applications destinées aux entreprises. Cela va permettre à Buddy de s’interconnecter avec la plateforme d’applications Robotinretail déjà déployée sur de nombreux autres robots, comme l’a par exemple fait Dartu avec Nao:

Attirer l’attention, accueillir, informer, faire passer des messages promotionnels, etc… sont quelques unes des fonctionnalités envisagées dans des commerces ou des entreprises, comme l’a fait par exemple OnePoint, présent sur le stand Blue Frog. Dans ce projet interne, Buddy aura pour fonction d’indiquer où se trouve tel collègue, faire passer des messages, alerter des responsables bloqués en réunion en cas d’urgence, etc… Même si ces projets ne touchent pas directement le grand public, cela reste une excellente nouvelle, car ce type d’usage permettra le développement et la pérennité de Buddy.

Bref, Buddy a donc un bel avenir prometteur. S’il vous a séduit, il est toujours possible de le précommander sur le site AdoptBuddy.com au prix de 646€.

Partagez cet article !

A propos de l'auteur

Geek dans l'âme, j'ai découvert la domotique il y a une quinzaine d'années avec les premiers modules X10 et le logiciel Homeseer. Puis arrivèrent les box domotiques, le Z-Wave, et ma construction où j'ai pu installer un système domotique complet moi même: depuis ce domaine est devenu une véritable passion, que je partage chaque jour dans ma vie professionnelle comme dans ma vie personnelle.

Laisser une réponse