Aldebaran est maintenant un acteur bien connu du monde de la robotique, tout d’abord avec son petit robot humanoide Nao, qu’on peut voir un peu partout aujourd’hui, puis avec Pepper, présenté pour la première fois l’année dernière lors du salon Innorobo. Cette année encore la société était bien sûr présente à Innorobo, qui s’est tenu la semaine dernière à Paris cette fois. Un « village » complet lui était d’ailleurs réservé, à la hauteur des nombreuses annonces qui devaient être faites cette année…

Pour commencer, Aldebaran a annoncé son changement de nom, pour devenir  SoftBank Robotics. Il ne s’agit là que d’un changement de nom de la marque, puisque Aldebaran, société francaise spécialisée en robotique humanoide, avait déjà été rachetée il y a 2 ans par Softbank Group, une société japonaise mondialement connue. Ce changement a été décidé essentiellement dans le but d’accroître la notoriété et l’activité mondiales du groupe, structurer une entreprise grandissante, unifier les différentes entités et faciliter la collaboration avec les clients et partenaires actuels et futurs.  La marque SoftBank Robotics regroupe ainsi maintenant plus de 500 employés dans des bureaux situés à Paris, Tokyo, San Francisco, Boston et Shanghai.

Découvrez SmartHome Europe !

pepper_innorobo_2016_3

Les autres annonces concernent essentiellement Pepper, qui est actuellement le produit phare de la société. En effet, l’année dernière, lors de son lancement au Japon, les 1000 premières unités avaient été écoulées en moins d’une minute. Les japonais, très en avance dans ce domaine par rapport aux européens, avaient en effet très vite succombé au charme de ce robot humanoide, si bien qu’à ce jour, ce sont plus de 7000 robots qui y sont actifs. La commercialisation était passée par une offre d’abonnement, à l’image des téléphones mobiles: un premier achat de 1600€ environ, suivi de 3 ans d’abonnement. Un robot qui revenait au final à un peu moins de 10 000€.

Le village créé à l’occasion d’Innorobo était avant tout pour présenter les partenariats en place avec d’autres grandes sociétés. En effet, Aldebaran, bien que développant aussi un peu de logiciel, ne se veut pas être un créateur de contenu, mais le créateur d’une plateforme ouverte à tous. Cela passe donc par des partenariats avec d’autres sociétés, qui développent de nouveaux usages pour Pepper. Une vingtaine de sociétés seulement étaient présentes à Innorobo, mais plus d’une centaine de partenariats ont déjà été réalisés à travers le monde.

Visuel_PepperPartnersEurope

Le village était donc l’occasion de découvrir certains usages possibles, en démarrant dès l’accueil, puisque c’est bien entendu Pepper qui accueillait les visiteurs à l’entrée du village.

Parmi les projets présentés, on notera par exemple l’utilisation de Pepper comme agent immobilier: en répondant à quelques questions: budget, lieu de travail, distance acceptée chaque jour sur la route pour aller travailler, nombre de chambres, etc… Pepper est en mesure de vous proposer des biens immobiliers répondant à vos critères.

Mastercard présentait également une solution de paiement mobile passant par Pepper, qui devient « serveur »: Pepper prend la commande, indique le prix, reste à payer via l’application du revendeur ou MasterPass, appairé au robot.  Cette solution sera dans un premier temps disponible dans les Pizza Hut de Singapour.

IBM teste également plusieurs Pepper à l’occasion de Roland Garros: leur rôle est alors d’orienter les spectateurs vers les matchs qui correspondent au mieux à leurs attentes (joueurs préférés, style de jeu,…).

pepper_innorobo_2016_2

Le concepteur francais de logiciels pour la grande distribution, Cylande, émet toutefois quelques réserves sur sa vision de Pepper dans la grande distribution, voyant plutot Pepper dans un rôle d’animation plutot que dans des fonctions à long terme. Le rapport des hommes vis à vis de la robotique n’est pas du tout le même en France qu’au Japon, ils attendent donc de voir comment sera accueilli Pepper dans l’hexagone. Pour cela des tests seront faits rapidement, puisqu’on nous a annoncé la présence de Pepper dans le magasin King Jouet de Lille à partir du 2 juillet.

Outre la partie service et accueil, Pepper trouve également ses fonctions dans le milieu médical et l’accompagnement des personnes. On a ainsi pu voir Pepper devenir secrétaire et assistante: à l’arrivée d’un patient le robot est en effet capable de recueillir les premières données sur le patient, telles que température, tension, etc… permettant ainsi au médecin de se concentrer sur le diagnostic. Pepper est également capable de gérer les rendez vous des patients.

pepper_innorobo_2016_1

Une société japonaise nommée Fubright, qui a remporté le concours de la meilleure application pour le Pepper au Japon, présentait également un jeu de stimulation intellectuelle adressée aux personnes âgées et aux personnes souffrant de troubles mentaux. L’application, d’abord développée sur iOS, a très vite été adaptée pour Pepper, ce dernier apportant un contact émotionnel entre l’homme et la machine, qui a un rôle très important.

D’ailleurs, une autre société francaise, ERM, qui a développé une interface graphique de programmation simplifiée à destination des enseignants, nous confiait que Pepper rencontrait un franc succès dans les écoles spécialisées pour autistes. Cette forme humanoide, et les « sentiments » exprimés par Pepper sont en effet des atouts très importants dans ces domaines.

Bref, comme on le voit de nombreuses applications sont en cours de déploiement autour de Pepper, qu’on devrait rapidement pouvoir croiser un peu partout, puisque des expériences sont menées avec la SNCF, Carrefour, ou encore Corsica.

Mais Aldebaran vise également le grand public. Pas à court terme, puisqu’il faudra réussir à convaincre de l’utilité d’un tel robot aux ménages francais, qui reviendra tout de même à environ 10 000€, ce qui n’est pas une paille, même si ce tarif n’est pas très élevé pour la technologie embarquée. Le représentant d’Aldebaran avec qui nous avons pu discuter estimait une sortie pour le grand public peut être d’ici les deux ans à venir, le temps de créer du contenu adapté. Et pour cela, la société a fait une énième annonce importante: le support du système Android par Pepper.  Les développeurs d’applications Android, très nombreux à travers le monde, seront ainsi en mesure d’utiliser leurs connaissances et les technologies existantes pour développer des « RoboApps » pour Pepper, voyant ainsi le champ des possibilités considérablement augmenté. Le « Pepper SDK for Android Studio », un
kit de développement logiciel qui permet le développement de « RoboApps » sous Android, a donc été mis au point, et est disponible dès maintenant gratuitement pour les développeurs: https://developer.softbankrobotics.com/ Ces derniers pourront également passer commande d’un robot Pepper, les préventes ouvrant dès juillet prochain. Nul doute que nous verrons très vite arriver des applications transformant Pepper en majordome à la maison, capable de gérer toute la maison 😉

Partagez cet article !

A propos de l'auteur

Geek dans l'âme, j'ai découvert la domotique il y a une quinzaine d'années avec les premiers modules X10 et le logiciel Homeseer. Puis arrivèrent les box domotiques, le Z-Wave, et ma construction où j'ai pu installer un système domotique complet moi même: depuis ce domaine est devenu une véritable passion, que je partage chaque jour dans ma vie professionnelle comme dans ma vie personnelle.

Laisser une réponse