Lors du salon Virtuality qui s’est tenu il y a quelques semaines à Paris, nous vous avions fait un petit état des lieux de ce qu’il était possible de faire avec la réalité virtuelle, ou encore la réalité mixte, cette dernière ayant la particularité de venir ajouter des éléments virtuels par dessus la réalité. Suite à cet évènement, la société ActImage, spécialisée dans ce dernier domaine, nous a invité à une démonstration privée afin de découvrir plus en détail le casque Hololens de Microsoft, et ses applications possibles.

ActImage est une société créée en 1995, qui est spécialisée dans la conception de projets digitaux : applications mobiles, data intelligence, services Cloud, stratégie digitale, objets intelligents, etc… sont quelques uns des domaines dans lesquels ActImage est capable d’accompagner les sociétés dans leurs projets. Elle emploie aujourd’hui 160 personnes, réparties dans 4 pays au travers de 9 Business Units. Avec un chiffre d’affaires de 15 millions d’euros en 2016, on peut dire que ce secteur est plutôt prolifique.

Bien sûr, dans ce domaine, on se doit d’être prêt pour les nouvelles technologies. C’est pourquoi ActImage travaille beaucoup depuis quelque temps avec l’Hololens de Microsoft, qui n’est donc pas un casque de réalité virtuelle, mais de réalité mixe. La société est d’ailleurs tellement compétente dans ce domaine qu’elle est Microsoft Gold Partner, un titre que peu peuvent se vanter d’avoir.

L’Hololens est donc un casque de réalité mixte, capable d’afficher du contenu 2D, et 3D dans le monde réel. Pour positionner les éléments virtuels dans la réalité, plusieurs caméras sont intégrées au casque, du même genre que celles équipant le Kinect de la console Xbox de Microsoft. Son autre originalité est d’être totalement autonome : il intègre en effet un ordinateur tournant sous Windows 10. Une batterie permet de l’alimenter afin de pouvoir se déplacer avec sans problème durant 2 à 3h. L’Hololens intègre un écran placé devant les yeux, qui permet de superposer des éléments virtuels à la réalité, qu’on voit par transparence. L’un des gros projets d’Actimage avec l’Hololens est un configurateur pour les voitures Bentley :

En portant le casque Hololens, le client peut voir une voiture Bentley apparaitre devant lui, dans la pièce où il se trouve. Il peut alors tourner tout autour, pour la voir dans les moindres détails, mais également modifier la couleur, les jantes, l’habillage intérieur, etc… Les modifications sont appliquées en temps réel, ce qui permet au client de voir sa future voiture, telle qu’elle sera, en taille réelle.

Mieux, il est même possible d’entrer dans cette voiture virtuelle, pour en apprécier tout l’équipement intérieur, et bien sûr l’esthétique, encore une fois personnalisable.

Pour l’avoir essayée, je dois avouer que la réalisation est assez bluffante. Le fait de pouvoir tourner autour du véhicule, et même d’entrer dedans, comme si nous avions réellement une Bentley devant nous, alors qu’elle est totalement virtuelle, est assez impressionnant.

Dans le même genre, il est tout à fait possible d’équiper un bureau ou une maison avec du mobilier ou des éléments de décoration. On choisit alors du mobilier dans un catalogue virtuel, nos doigts servant de curseur (une manette peut également être utilisée, ou encore la reconnaissance vocale), puis on les positionne dans la pièce. Une fois mis en place, il est possible de naviguer tout autour, pour vérifier que l’ensemble colle bien à ce qu’on souhaite faire.

On pourrait tout à fait imaginer meubler virtuellement une maison entière de cette façon, afin que des clients potentiels puissent se projeter plus facilement lors de l’achat d’un bien immobilier. Le fait que l’Hololens se souvienne exactement du positionnement de chaque élément virtuel dans la réalité est technologiquement assez impressionnant.

L’Hololens est particulièrement utile également pour présenter des projets, que ce soit immobiliers, mais également dans l’industrie par exemple.  Le cas de la présentation d’un train d’atterrissage pour avion est par exemple un cas concret sur lequel a travaillé ActImage pour Safran Landing Systems: un tel élément est gigantesque et difficilement transportable pour en faire une présentation. Avec l’Hololens, cette pièce importante de l’avion peut être présentée virtuellement, les personnes pouvant l’étudier en détail, tourner autour, et même en avoir une vue de coupe s’ils le souhaitent.

L’Hololens peut également être d’une aide précieuse pour le travail assisté. Un concept qui avait déjà été mis en avant avec les Google Glass ou encore les lunettes connectées Epson : un chirurgien, ou encore un mécanicien, peuvent tout à fait effectuer des manœuvres sensibles en ayant à la fois des indications sur la marche à suivre, ainsi que le suivi des signes vitaux du patient par exemple, s’affichant par-dessus la réalité.

Le domaine des musées est également très intéressé par cette technologie, qui permet d’ajouter des informations virtuelles par-dessus des éléments de musée réels, afin de remettre certaines pièces en situation ou encore d’indiquer des informations supplémentaires.

Enfin, autre domaine important: l’éducation. Seul ou à plusieurs, il est possible d’étudier de nombreuses choses à taille réelle, comme par exemple l’anatomie humaine. Plusieurs casques peuvent en effet être synchronisés afin que chacun voie la même chose et puisse interagir avec les éléments virtuels.

Un projet est actuellement en cours autour de l’autisme, en collaboration avec Microsoft et l’hôpital St Jacques de Dieuze (57) afin d’immerger les personnes dans cette réalité mixte et ainsi leur apprendre les codes sociaux, utiliser des objets du quotidien, ou encore s’occuper d’un compagnon virtuel.

Comme on le voit les domaines d’application sont très nombreux. L’immobilier, domaine qui nous touche directement, n’est qu’un domaine parmi d’autres. Même si la réalité virtuelle nous permet de nous projeter dans un univers virtuel pour y découvrir diverses choses, comme un appartement qui n’est pas encore construit par exemple, la réalité mixte est vraiment un cran au dessus en étant capable de superposer des éléments virtuels par dessus la réalité, en les intégrant parfaitement et en les rendant presque réels. Enfin, jusqu’à ce qu’on enlève le casque 😉

Cette technologie demande bien sûr encore à évoluer. La version actuelle de l’Hololens propose un écran de 20° seulement, qui s’apparente à voir les éléments virtuels au travers d’une fenêtre, l’affichage n’exploitant pas tout notre champ de vision. Cela n’est toutefois pas gênant longtemps, puisqu’on s’y habitue assez vite après quelques minutes d’utilisation. L’autre point bloquant est un tarif à plus de 3000 €, qui réserve pour le moment l’Hololens à des projets professionnels. Il faudra patienter encore un peu le temps que la technologie se démocratise un peu plus. Qui sait, cela arrivera peut être avec la prochaine console de Microsoft ?

Partagez cet article !

A propos de l'auteur

Geek dans l'âme, j'ai découvert la domotique il y a une quinzaine d'années avec les premiers modules X10 et le logiciel Homeseer. Puis arrivèrent les box domotiques, le Z-Wave, et ma construction où j'ai pu installer un système domotique complet moi même: depuis ce domaine est devenu une véritable passion, que je partage chaque jour dans ma vie professionnelle comme dans ma vie personnelle.

Commencer une discussion community.domadoo.com