Le lyonnais Ubiant n’en est pas à son premier coup d’essai au CES. En ce début de janvier 2018, l’entreprise avait fait le déplacement à Las Vegas avec sa plateforme d’intelligence artificielle, qui a pour ambition de replacer l’humain au centre du Smart Building. Le but de la manœuvre? Proposer des services à valeur ajoutée en mode BtoB afin de faciliter le quotidien du Smart Building, celui de ses résidents et celui de ceux qui en ont la maintenance. 

Ubiant annonce avoir à son palmarès quelques 6 000 logements connectés comptabilisant plus de 100 000 objets multi-marques déjà exploités. L’entreprise Lyonnaise propose une solution destinée à tous ceux qui souhaitent industrialiser, sécuriser l’installation et le déploiement d’une solution de pilotage et de contrôle des bâtiments qui soit réellement interopérable et qui puisse lui assurer une réelle évolutivité en tant que smart building.

Au CES 2018, Ubiant avait emporté dans ses valises son offre Hemis enrichie d’une représentation 3D du bâtiment offrant également d’un lien avec le BIM (Building Information Modeling). La solution était accompagnée de « Hemis Assistant ». Il s’agit là d’une fonction permettant le contrôle par la voix du bâtiment. Cela lui ouvre les portes des assistants vocaux que sont Google Home et avec Amazon Alexa (courant 2018).

Pour fonctionner, la solution Hemis s’appuie sur une base d’objets multi-marques et multi-protocoles. Dans cette base ils sont tous référencés, répertoriés, catalogués. Ce référentiel est la plateforme Quickmove. Cette plateforme ouverte est proposée sous licence Opendata. Elle est soutenue aujourd’hui par différents acteurs du marché en tant que promoteurs de l’interopérabilité des systèmes. C’est un pas important vers l’interopérabilité. Tous les objets qui peuvent être utilisés par l’installateur y sont décrits de manière homogène et transparente.

Pour rajouter un objets Quickmove dans Hemis rien de plus simple. La lecture sans contact NFC est utilisée. Hemis reconnaissant l’objet par NFC consulte la base Quickmove et récupère automatiquement tous les services qui lui sont associés. Cela se fait sans aucune programmation ou autre paramétrage. C’est bien pratique pour industrialiser un déploiement à grande échelle de bâtiments connectés.

Cette application peut également être utilisée comme télécommande universelle. Elle regroupe sous sa coupe à la fois des objets connectés issus de l’univers de l’Internet of Things (IoT), ceux du monde professionnel de la domotique et ceux de la GTB (gestion technique du bâtiment). Hemis peut ainsi proposer une large gamme de services: pilotage local ou distant d’un bâtiment, la prédiction d’événements, l’auto-régulation du confort en fonction d’un objectif de consommation d’énergie, la supervision de parc immobilier, etc…

Pour vous permettre de (re)découvrir cette solution dédiée aux Smart Buildings Je vous propose l’interview de Ubiant à l’occasion du CES 2018:

Partagez cet article !

A propos de l'auteur

Ingénieur de formation et blogueur par passion. En quête d’innovations, de concepts, de technologies, de systèmes, d’objets ou de services qui peuvent apporter des solutions concrètes pour résoudre tous ces “petits” tracas de la vie quotidienne…

Join the discussion at community.domadoo.com