La domotique regroupe plusieurs domaines professionnels tels que l’informatique ou l’électricité fortement composés d’hommes. Mais pour qu’une installation domotique soit un succès, les femmes doivent également approuver celle-ci puisque vos dispositifs intelligents peuvent faciliter ou à l’inverse, compliquer le quotidien d’un ménage. En effet, même si il existe de nombreux geeks dans l’âme dans ce milieu, la domotique a pour but final de rendre une vie plus confortable et pratique, raisons pour lesquelles, hommes et femmes doivent y trouver leur compte. Pour ce nouvel épisode de Smarthome Academy intitulé « Les femmes et la domotique » j’ai l’honneur de recevoir Anne, qui est baignée dans ce milieu et va nous apporter sa vision de la domotique pour les femmes, afin que nous puissions tous comprendre les différentes attentes au sujet de l’habitat connecté.

1- Peux-tu nous expliquer qui est Anne et quel est ton background ?

J’ai 35 ans, j’ai grandi à travers le monde, mon père étant militaire, nous avons beaucoup voyagé et c’est ce qui m’a probablement donné mon esprit curieuse et bricoleuse. J’ai toujours été passionnée par les nouvelles technologies.

Petite, je récupérais de l’électroménager cassé de ma mère pour récupérer des moteurs et les détourner de leur utilisation principale. Avec le temps je n’ai jamais perdu cette passion et les nouvelles technologies me l’ont bien rendu avec l’arrivée des smartphones, d’internet et le must du must question high-tech : La domotique devenue petit à petit beaucoup plus abordable

2- Pour quelle raison as-tu décidé d’exercer ton activité dans le milieu de la domotique ?

J’ai une formation de graphiste infographiste et avant de m’orienter professionnellement dans la domotique j’étais photographe Automobile.

Un problème de santé m’a contrainte à devoir me réorienter. À l’époque, je faisais déjà des articles pour le blog Domotique-Info, tenu par Pascal Stephany. Ayant toujours, ou presque, travaillé dans un univers de passion, je tenais à me réorienter vers un métier qui me donnerait le sourire chaque matin au réveil.

C’est Pascal qui m’a suggéré de réfléchir à la branche de la formation. En effet il y a très peu d’éducation autour de la domotique.

Une fois le projet en tête, j’ai d’abord monté une auto entreprise et par la suite, j’ai été contacté par le PDG de Domadoo qui souhaitait s’associer à mon projet et Smarthome Partner a donc vu le jour et j’ai pu vivre ma passion à fond en la partageant autour des formations et même sur chantier en tant que consultante.

3- Considères-tu que la domotique intéresse majoritairement que les hommes ?

Tout à fait, principalement parce que la communication est orientée pour les hommes et leur côté bricoleur geek. On voit rarement une femme en tête de gondole d’un rayon d’automatismes à Leroy Merlin par exemple. Et puis il ne faut pas se voiler la face jusqu’à l’arrivée des objets connectés, la domotique était orientée développeur et électricien et il n’y a que peu de femmes dans ces branches professionnelles.

4- Selon toi, qu’est-ce que les femmes peuvent apporter de différent par rapport aux hommes dans ce milieu ?

Elles peuvent les tempérer. C’est un fait que j’ai constaté depuis bien longtemps, lorsqu’on propose un produit à un homme, il va exploiter les possibilités les plus folles, j’ai vu la mise en place de boucles lumineuses sur une ampoule couleur, quand quelqu’un a sonné à la porte ou alors du TTS notification qui anime la maison à base de « la porte du garage est ouverte ».

Les femmes et la domotique : c’est de l’utilité ! On va aller directement dans le coté pratique : On oublie les boucles de lumière, par contre, pourquoi ne pas utiliser l’ampoule de la salle de bain pour informer par un code couleur de la consommation excessive de l’eau par exemple…

5- Connais-tu dans ton entourage, des femmes utilisant au quotidien de la domotique et quels sont leurs avis ?

Les femmes et la domotique ne sont pas incompatibles. J’ai de plus en plus d’amies et de connaissances qui s’y mettent, principalement après être passées chez moi. Beaucoup sont également curieuses de savoir exactement en quoi consiste mon métier et changent leur vision des choses voyant que la domotique est bien plus qu’un simple gadget et que après tout, si une de leur amie s’y est mise, pourquoi pas elle. Et assez fréquemment maintenant, je les conseille pour agrandir leur installation.

6- Pour la majorité du public féminin, quel doit être le rôle de la domotique dans un logement ?

Pour reprendre ce que je disais précédemment, je pense que le rôle est sensiblement identique à celui des hommes. Il est simplement expliqué différemment.

Pour une majorité des femmes, la domotique doit être pratique et économique, avant d’être confortable. D’ailleurs quand je parle domotique avec un couple j’explique les choses différemment suivant si je parle à monsieur ou à madame.

7- Les personnes célibataires et sans enfants et les personnes en couple ayant des enfants à charge ont-elles les mêmes besoins ?

Les besoins je pense que oui, l’utilisation par contre doit être différent. Les célibataires sans enfants vont chercher à automatiser les tâches quotidiennes de la maison, ouverture des volets, simulation de présence, gestion des thermostats… et comme ils ont un planning régulier et qu’ils sont seuls à avoir une interaction permanente avec la maison, on part directement à l’essentiel. Plus on est de personnes dans un logement (mari, femme et enfants…) et plus les scénarios deviennent nombreux et complexes mais la j’ai envie de dire, homme ou femme, même combat.

8- Quels exemples d’usages conseilles-tu et inversement concernant les aspects suivants :

  • Eclairage :

J’adore la partie gestion d’éclairage, pour moi ça a plusieurs impacts dans une maison. Le principal impact reste l’apport de lumière bien entendu, intense en fin de journée pour finir très faible en pleine nuit. Ensuite, suivant leur intensité, leur chaleur et leur teinte, elle apporte une atmosphère et une ambiance différente dans une maison. Elle peut servir aussi de chemin, en pleine nuit pour se rendre aux toilettes par exemple. Et concernant la sécurité, elles ont également leur place par la simulation de présence qu’elles peuvent créer.

Par contre s’il vous plait messieurs, arrêter avec les boucles de couleurs, ou les variations de l’extrême…

  • Chauffage :

Je pense qu’au delà du confort que procure un chauffage connecté à notre logement, le gros point positif du pôle thermostat est les économies. J’ai pu le constater dans mon précédent logement où je suis passé de 8 heures de chauffe par jour à 4 ou 5 heures pour un confort plus agréable.

  • Ouvrants :

Contrôler les ouvrants c’est un peu comme pour l’éclairage, ça entraîne différents impacts. Sécurité bien entendu, lorsque je suis absente de chez moi les volets se ferment seuls quoi qu’il arrive. Mais aussi simulation de présence, économie d’énergie en fermant les volets lorsque je ne suis pas présente afin de permettre une certaine isolation à la chaleur ou au froid. Et enfin un confort de vie, je regarde la télé, la luminosité est importante, les volets du salon se baissent seuls au 3/4 afin de limiter les reflets sur mon écran.

  • Multimédia :

Alors pour moi c’est 100% confort. Quel plaisir de se réveiller en musique, de se laver avec sa radio préférée, d’avoir la maison qui réagit lorsqu’on allume la télé ou qu’on lance le vidéoprojecteur. Quel pied de mettre pause à notre film préféré et de reprendre la lecture dans la chambre. Et pour les heureux parents, de pouvoir contrôler et limiter les heures de télévision par exemple.

  • Sécurité :

J’ai toujours appuyé l’attrait de la domotique pour la sécurité, mais pas pour y apporter ce qu’une alarme fait déjà très bien. Un bon scénario de simulation de présence déjà peut éloigner un éventuel voleur. Une interaction lorsque que l’alarme se met en route peut également faire fuir. Ce que j’apprécie aussi lorsqu’on a une alarme est que l’on peut récupérer son statut, afin de s’en servir pour lancer des modes de présence. lorsque l’alarme est activée, c’est que personne n’est là, donc la maison peut s’éteindre. À contrario, lorsqu’elle est désarmée, c’est qu’une personne vient de rentrer, donc un scénario d’accueil peut être lancé etc. Conseil principal : ne pas faire de votre domotique une alarme.

9- Les femmes et la domotique : Quels sont les dispositifs ou solutions dont lesquelles vous êtes nombreuses à vous y opposer ?

La domotique bidouille ou extrême qui ne servira qu’une fois… Mais je pense que les femmes sont surtout contre certaines dérives, certaines avec qui je parle de domotique au sens large me disent : bientôt on va être pucée… Les femmes sont par nature plus peureuses des dérives qu’un homme, donc vont être réfractaires à tous ce qui met en péril leur sécurité ou leur vie privé. Pour la majorité elles y mettront leur veto. D’ailleurs beaucoup d’entre nous n’aime pas mettre des caméras dans la maison.

10- Estimes-tu que la domotique apporte un véritable confort au quotidien ?

Oh oui, et c’est aussi ce qui me plait car ça n’a pas de fin. Et que ce soit en sécurité, en économie d’énergie ou même gestion du chauffage, toutes ces catégories vont effectivement apporter du confort. Je parlais du thermostat connecté qui permet d’avoir une maison bien chauffée ou de rentrer chez nous dans un logement déjà chaud, mais les lumières qui s’éteignent seules, qui varie automatiquement la luminosité en fonction de l’heure et de la luminosité c’est également un gros confort non négligeable. A ça on ajoute les scénarios qui vont anticiper nos envies (rien que de se réveiller avec l’odeur du café et un petit rayon de lumière que les volets laissent passer, c’est le début du bonheur).

11- Les femmes et la domotique : quel est selon-toi, le top 5 des produits les plus plébiscités par le public féminin et pourquoi ?

Mon top 5 concernant les femmes et la domotique en terme de produits est, d’après ce que j’ai pu voir :

  • 5ème : Un Eco Device pour controler les depenses.

Les femmes et la Domotique en termes de produit : l'Eco-Devices, dans le top 5 !

Les femmes et la domotique : 5 ème produit le plus sollicité selon Anne. Plus d’informations au sujet de l’Eco-Devices RT2 en cliquant ici !

  • 4ème : Je dirais un robot aspirateur parce qu’il ne faut pas se voiler la face.
  • 3ème : La gestion des ouvrants.
  • 2ème : Un thermostat connecté.
  • 1er : Les ampoules connectés car c’est vraiment avec la gestion de la lumière que certaines se laissent tenter.

12- Penses-tu qu’avec l’arrivée des assistants vocaux de Google, Amazon ou encore Apple, les femmes pourront s’intéresser davantage à la domotique ?

J’en suis sure et ça m’a beaucoup surpris. les femmes qui jusqu’à lors étaient contre les « gadgets », je pensais qu’elles n’allaient y voir que ça. J’ai chez moi une google home et combien de femmes m’interrogent dessus en me demandant si ça sert vraiment, qu’est que ça fait… et beaucoup cherchent à comprendre comment « OK Google » peut allumer et éteindre les lumières et la logique fait qu’après on ouvre, sur la partie domotique

Les femmes et la domotique : Toujours plus d'intérêt avec l'arrivée des assistants vocaux !

Les femmes et la domotique : Toujours plus d’intérêt avec l’arrivée des assistants vocaux !

13- Peux-tu nous décrire ton installation domotique ?

Je viens de rentrer dans un nouveau logement, donc j’ai dû revoir toutes mes logiques de scénarios, ayant en plus un manque d’autonomie j’ai pu développer ce point afin de me simplifier la vie.

Concernant les boxs domotiques j’ai eu la chance d’en tester beaucoup et j’ai fini par m’orienter sur 2 boxs, la principale étant la Lifedomus, j’y mets dessus tous mes périphériques (alors moi personnellement j’utilise principalement les protocoles X3D et EnOcean pour leur fiabilité), j’y mets également certains de mes objets connectés (comme mes Sonos, mes Hues et mes téléviseurs), mais j’aime particulièrement son IHM personnalisable à souhait.

Malheureusement elle n’évolue plus comme il y a quelques mois et pour palier à ce manque, j’ai ajouté une Jeedom mini. Je m’en sers de passerelle principalement pour y associer de nombreux objets connectés (comme par exemple ma télécommande Harmony et ma cafetière Smarter) mais aussi pour les multiples informations qu’elle peut faire remonter par exemple : les week-ends, les jours feriés, les temps de trajet et j’en passe.

Les femmes et la Domotique : Utilisation de la box Jeedom pour Anne

Les femmes et la Domotique : Utilisation de la box Jeedom pour Anne.

J’en ai fait également une passerelle entre la Lifedomus et Google Home.

Quand j’ai aménagé, la première chose que j’ai domotisé a été mes ouvrants. C’est bien évidemment la base quand on arrive dans une maison avec des volets roulants électriques. Ensuite bien entendu, tout mon éclairage, la partie audio et vidéo est également gérée par ma domotique, j’ai un serveur qui renferme mes musiques, mes vidéos, mes photos et qui diffuse donc le tout sur mes android TV depuis mon IHM, sur mes sonos et mes chromecast.

Point de vue chauffage, j’ai un thermostat Nest qui gère les périodes de mise en route de mes planchers chauffants en fonction de mes présences.

Niveau sécurité j’ai une alarme myfox (maintenant racheté par Somfy), plusieurs detecteurs de présence et d’ouverture. J’ai également une camera Nest et plusieurs FOSCAM C1 et 2 FOSCAM Exterieur.

Question scénarios, j’ai 2 automates journaliers principaux : un premier pour une journée de présence lambda et l’autre lorsque je suis en vacances ou en longue absence. Ensuite ce sont des scénarios qui me simplifient la vie, scénario de réveil ou de coucher, de départ pour un court moment, lorsque je regarde la télé, lorsque je lance mon vidéo projecteur, j’en ai crée également pour lancer mes machines en heure creuse, et pour passer l’aspirateur… Et j’ai bien entendu installé l’inévitable Eco-device pour mes remontées de consommation.

14- Quels conseils donnerais-tu à toutes les femmes souhaitant débuter dans cet univers du logement connecté ?

Les femmes et la domotique ne font pas 2. Je leur dirai de ne pas hésiter à se jeter à l’eau, même si elles rencontrent des soucis et qu’elles ont des inquiétudes, maintenant il y a beaucoup de communautés qui soutiennent et aident les domoticiens en herbes. La seule chose qu’il faut pour se lancer c’est l’envie, le reste suivra. J’ai des amies, même en couple, qui n’hésitent pas à faire venir leur électricien quand il faut commencer à toucher en 220 Volts.

15- Peux-tu nous décrire tes prochains projets professionnels ? As-tu un blog, chaîne Youtube ou autre plateforme à nous partager ?

Pour le moment je me remets d’une maladie qui m’a retiré toute possibilité d’exercer sur le terrain ou de me déplacer mais je suis en train de créer une chaîne Youtube pour partager mes tests, mes astuces et continuer de partager mes connaissances et d’apporter ma vision de la domotique.

Si vous avez aimé ce nouvel épisode de Smarthome Academy « Les femmes et la domotique », n’hésitez pas à suivre toute la série en vous abonnant directement sur notre chaîne Soundcloud en cliquant ici.

Partagez cet article !

A propos de l'auteur

Passionné par la domotique, j'ai pu intégrer l'équipe Domadoo suite à l'obtention de mon BTS domotique, ce qui me permet ainsi de partager avec vous, chaque jour, mes connaissances et toutes les nouveautés sur ce domaine.

Commencer une discussion community.domadoo.com