Auteur du blog de référence « Maison et Domotique« , Cédric nous apporte ses recommandations à l’heure de rendre notre chauffage connecté afin de choisir la solution la plus adaptée à notre besoin.

1- Quel est l’intérêt de rendre son chauffage connecté ?

Il y a deux intérêts quand on rend son chauffage connecté :

Le principal intérêt, qui motive les gens, est l’économie d’énergie, et donc d’argent. En connectant son chauffage il est en effet possible de le rendre plus intelligent, afin qu’il s’adapte à nos habitudes. Ainsi il fonctionnera quand c’est nécessaire, et sera en mode économique quand on part par exemple, ceci de façon automatique. Ainsi, en ne fonctionnant pas tout le temps inutilement, on fait des économies.

Le second intérêt est le confort apporté. Si on part par exemple une semaine en vacances l’hiver, il est possible de le programmer ou même de le contrôler manuellement à distance, afin que le chauffage se remette en fonctionnement la veille de notre retour, afin de ne pas rentrer dans une maison froide.

2- Combien cela coûte en moyenne ?

Le passage au chauffage connecté passe dans la majorité des cas par l’installation d’un thermostat connecté. On en trouve aujourd’hui de nombreux modèles aux alentours de 200 – 250€.

3- A titre indicatif, quel serait le pourcentage moyen d’économies d’énergie réalisées grâce à l’adoption du chauffage connecté ?

D’après les études qui ont été faites, il est possible de faire 20 à 30% d’économies, ce qui n’est pas négligeable. Généralement le thermostat connecté est rentabilisé en moins de deux ans.

4- Peux-t-on rendre tout type de chauffage connecté ?

Presque ! Même si certains poêles à bois peuvent être pilotés, l’intérêt reste limité, car il faut charger le bois manuellement. La bonne alternative est le poêle à pellet.

Ensuite, sur certaines chaudières modernes, qui disposent elles même d’intelligence, il peut être délicat d’ajouter un thermostat tiers par dessus le système, car on perd l’intelligence de la chaudière. Dans ce cas il faut voir auprès du fabricant de la chaudière s’il a une solution adaptée à son modèle.

5- Est-il nécessaire d’avoir une box domotique ?

Pas obligatoirement. De nombreux objets connectés existent aujourd’hui pour piloter son chauffage, comme par exemple le thermostat Netatmo, ou le module fil pilote Heatzy. Ils sont indépendants de tout autre système.

La box domotique ne sera nécessaire que si on veut intégrer son chauffage dans un système domotique plus global.

6- Pourquoi utiliser, dans certains cas, une box domotique sachant que celle-ci représente probablement un coût supplémentaire ?

La box domotique permet d’apporter une plus grande intelligence au système, via des scénarios et la communication avec d’autres équipements. De plus le système domotique ne se cantonnera pas au chauffage, il pourra gérer l’éclairage, les volets, l’arrosage, etc. Bref, toute la maison.

7- Quels exemples de scénarios conseilles-tu pour optimiser sa consommation ?

On peut imaginer de nombreux scénarios pour optimiser sa consommation d’énergie. Les plus courants :
Couper le chauffage quand on ouvre une fenêtre plus de 5min par exemple
Passer le chauffage en mode éco quand on active l’alarme totale (ce qui signifie que tout le monde est parti)
Dans le même genre passer le chauffage en mode éco quand on passe l’alarme en mode nuit
Allumer le chauffage une demie heure avant de se lever selon notre calendrier Google (pour savoir si on travaille ou non) etc.

8- Actuellement, il existe également des thermostats intelligents qui apprennent de nos habitudes et fonctionnent de façon autonome, peux-tu nous dire l’intérêt ?

Les thermostats (non connectés) existent depuis très longtemps. Ils permettaient déjà d’optimiser sa consommation d’énergie. Mais on s’est rendu compte qu’on les programmait correctement une fois installés, mais qu’on ne remodifiait plus ensuite cette programmation, alors que notre rythme de vie change régulièrement (souvent d’ailleurs parce qu’on ne retrouve plus le manuel…). Ainsi le fonctionnement du chauffage n’était plus adapté au rythme de la journée.

Les thermostats intelligents se règlent eux même. Si on prend le cas du thermostat Nest, par exemple, il a une période d’apprentissage de quelques jours : quand on a froid on augmente manuellement le chauffage, quand on a trop chaud on le baisse, idem quand on part de la maison, etc. Au bout de quelques jours le thermostat connaitra nos habitudes et anticipera automatiquement l’augmentation ou la baisse du chauffage. Si nos habitudes changent, il s’adaptera aussi (si deux jours de suite on modifie la température à 8h, par exemple, le troisième jour il en tiendra compte tout seul). Les thermostats intelligents peuvent également se baser sur la géolocalisation de nos smartphones pour savoir si la maison est occupée ou non.

9- Peux-tu nous décrire la technologie OpenTherm et son intérêt ?

OpenTherm est un langage que les thermostats et les systèmes de chauffage compatibles peuvent utiliser pour communiquer entre eux. Il permet aux thermostats de contrôler les systèmes de chauffage et de production d’eau chaude. L’intérêt est d’avoir un mode de communication normalisé et universel entre les équipements de chauffage, quelque soit le fabricant.

Mais Opentherm va plus loin, en améliorant le mode de fonctionnement des chaudières. Sur les anciens modèles, les chaudières fonctionnaient simplement en On / Off, c’est d’ailleurs pour cela qu’elles sont si simples à domotiser. Avec Opentherm, c’est le thermostat qui définit à quel moment modifier la température de chauffe de l’eau et quelle température atteindre. La chaudière, à modulation, optimise alors la consommation de combustible de façon à obtenir la température définie par le thermostat. La chauffe peut être plus longue, mais alors avec une température plus basse, ce qui au final ne consomme pas plus de combustible, voire parfois moins. Le thermostat Nest est l’un des rares thermostats compatibles avec Opentherm. Il est particulièrement efficace, car il permet de contrôler la chaudière à modulation en tenant compte de la présence, des conditions météorologiques, de la température ambiante, de la température de consigne, et de bien d’autres facteurs. Par exemple, par temps froid, le thermostat Nest peut allumer le chauffage un peu plus tôt que d’habitude afin que la température de consigne programmée soit atteinte à l’heure voulue.

10- Comment savoir si mon système de chauffage est compatible avec cette technologie ?

Il faut se référer au manuel ou contacter le fabricant de la chaudière, qui sera le plus à même de répondre.

11- En cas d’absence de connexion internet dans notre logement, est-il possible de piloter son chauffage à distance par SMS ?

Il existe diverses solutions pour ce cas. On peut utiliser un routeur GSM, un petit boitier dans lequel on insère une carte Sim, et qui va générer un réseau wifi et ethernet comme n’importe quelle box ADSL. La seule différence c’est qu’on passe par une carte GSM comme on a pour les smartphones. Avec ce système n’importe quel thermostat connecté pourra fonctionner de façon classique.
Sinon, si on a simplement un radiateur électrique qu’on veut pouvoir déclencher à distance avant d’arriver (dans le cas d’une petite résidence secondaire par exemple), on peut utiliser une prise Simpal dans laquelle on met également une carte Sim, type carte Free à 2€. Le radiateur électrique est branché dessus, et on peut le déclencher en envoyant un SMS à la prise.

12- Est-ce nécessaire de faire appel à un électricien pour rendre son chauffage connecté ?

Tout dépend des qualités de bricoleur qu’on possède. On peut domotiser assez facilement un chauffage électrique, ou une chaudière classique, avec quelques notions de base dans le domaine. Pour du matériel plus évolué, je pense notamment aux nouvelles chaudières, je conseillerai de passer par son chauffagiste pour éviter tout problème.

13- Je vais te mentionner plusieurs prénoms de personnes fictives ayant à chaque fois une installation différente. J’aimerais que tu me dise, selon-toi, les dispositifs à mettre en place pour rendre son chauffage connecté.

Difficile de répondre sans avoir le modèle exact du matériel, mais on peut donner des pistes pour démarrer.

  • Yves a du chauffage électrique par fil pilote : s’il dispose d’un système domotique, module fil pilote Qubino, sinon module Wifi Heatzy.
  • Jacques possède une chaudière à gaz naturel : un thermostat connecté ou un micro module contact sec. A voir selon le modèle de chaudière tout de même.
  • Raymond a une chaudière à fioul : idem.
  • Quentin a une chaudière à condensation : à voir auprès du fabricant.
  • Eric a une climatisation réversible : souvent pilotable avec une télécommande infrarouge, on peut imaginer la piloter avec un Orvibo par exemple
  • Estelle possède un chauffe-eau solaire à accumulation : cf fabricant.
  • José a une pompe à chaleur : cf fabricant.
  • Marie dispose d’une poele à bois : on peut sur certains poêles sophistiqués (le mien possède une télécommande qui permet d’ajuster automatiquement les entrées et évacuations d’air pour tenter de réguler la température). Mais l’intérêt reste limité, car à un moment donné il faudra recharger du bois.
  • Bertrand possède un poêle à granulés (pellets) : le poêle à granulés peut être domotisé en général avec simplement un module contact sec

14- As-tu des recommandation particulières pour la mise en place de dispositifs domotiques pour gérer son chauffage ?

Si on se contente d’installer un objet connecté, type thermostat, je conseille de passer par une marque reconnue, type Netatmo, Nest, Honeywell, etc. D’une part les produits sont sérieux, et ne dégraderont pas votre chaudière. D’autre part, comme quasiment tous les produits connectés de ce type, ils reposent sur le cloud, ce qui veut dire qu’en cas de coupure internet, de panne serveur, ou de disparition de la société, votre thermostat deviendra inutilisable. Autant donc partir sur un fabricant sérieux.
L’idéal, si on possède un système domotique, est de partir sur du matériel ouvert et indépendant, comme par exemple des modules Zwave, qui existent aujourd’hui aussi bien pour piloter une chaudière que du radiateur à fil pilote. Internet ou pas, le système continuera de fonctionner, même si le fabricant vient à disparaître.

15- As-tu plus d’informations à nous transmettre si nous décidons de rendre notre chauffage connecté ?

Oui, j’ai écrit un ebook complet dédié à ce sujet, dans lequel j’aborde les différents types de chauffage et la manière de les gérer. Pour les lecteurs de Domadoo je le propose à 5,99€ au lieu de 9,99€ en renseignant le code DOMADOO. Rendez-vous ici !

Partagez cet article !

A propos de l'auteur

Titulaire d'un BTS domotique ainsi que d'une Licence professionnelle en web marketing et communication, mon objectif est de vous partager mon expérience au sujet du logement connecté et ainsi, vous accompagner au mieux dans vos recherches.

Les derniers commentaires sur la communauté à ce sujet

  1. Bonjour,
    Merci pour votre article.
    J’ai une question un peu hors sujet, mais quel est l’appareil en photo au début de l’article ?
    Je recherche quelque chose de similaire pour contrôler la température sur ma domotique (en parallèle des portables, tablettes, …).
    Merci d’avance.

  2. Bonjour,

    En réalité, il s’agit d’une image obtenue par notre graphiste et non d’un produit que nous possédons en catalogue. Si vous désirez en savoir plus sur des produits similaires, nous vous invitons à consulter cet article :

    Cordialement.

Continuer une discussion community.domadoo.com

Participants