Cette année encore Somfy est présent au CES de Las Vegas, pour y présenter ses nouveautés dans le domaine de la maison connectée. L’occasion de remettre en avant sa vaste gamme de produits, tels que les automatismes, systèmes d’alarme, serrure connectée, thermostat intelligent, etc. et de poursuivre son ouverture…

A cette gamme de produits existants et maintenant bien connus, Somfy est venu y ajouter quelques nouveautés. Le fabricant continue en effet son objectif d’ouverture, comme annoncé il y a un an. Beaucoup de travail a en effet déjà été fait avec « So Open »: Zwave, EnOcean, Homekit, IFTTT, Amazon Alexa, Google Assistant, etc.

Découvrez SmartHome Europe !

Mais Somfy ne compte pas s’arrêter là. Cette année, le focus est mis sur l’éclairage, quelqu’il soit. C’est en effet une demande récurrente des utilisateurs, pour automatiser le pilotage de ses lumières en fonction de l’heure de la journée, les gérer en fonction de l’apport de lumière extérieure, vérifier à distance leur état, et créer des scénarios de présence pour protéger son domicile. Ainsi, on peut remarquer l’arrivée de micro modules Izymo, fonctionnant sur le protocole IO, destinés à piloter les éclairages, soit en variation, soit en On/Off:

Très fins, ces micro modules ont été étudiés pour faciliter au maximum leur installation derrière des interrupteurs existants. Pour compléter le tout, un interrupteur sans fil, et un micro module transformant n’importe quel interrupteur classique en interrupteur sans fil, ont été présentés:

Ainsi, n’importe quel éclairage traditionnel pourra être piloté en IO, le protocole natif de la box domotique Tahoma.

Mais pour être le plus exhaustif possible, Somfy a également décidé d’ajouter le support du ZigBee 3, que la plupart des éclairages connectés utilisent aujourd’hui: Philips Hue, Osram, Trust, Innr, Ikea, etc.

Le protocole radio Zigbee 3.0 augmente la flexibilité offerte aux utilisateurs et aux développeurs car il garantit que les produits certifiés fonctionneront tous ensemble grâce une normalisation qui prend en compte tous les maillons de la chaine de fabrication des produits. Ce standard est porté par la zigbee Alliance, forte d’une communauté industrielle de 400 membres, leader incontesté dans le domaine de l’éclairage connecté. Les analystes du secteur prévoient que le protocole Zigbee 3.0 sera intégré dans 3,8 milliards (85%) des 4,5 milliards de produits connectés qui seront commercialisés en 2023.

En supportant nativement le ZigBee 3, les éclairages peuvent être pilotés, sans même avoir besoin de passerelle supplémentaire.

Ce support du ZigBee se traduit par la disponibilité d’un module ZigBee pour la Tahoma Din Rail  (réservée aux professionnels pour les constructions neuves):

La Tahoma Din Rail peut accueillir 4 modules supplémentaires pour ajouter les protocoles nécessaires

La Tahoma traditionnelle, elle, verra l’arrivée du support ZigBee 3 via un dongle Usb courant du second semestre.

Le support du ZigBee 3 permet également le développement d’un autre marché en Amérique du Nord, avec les premiers stores ZigBee, permettant de confirmer le leadership de Somfy dans le domaine des automatismes, intérieurs comme extérieurs.

Une nouvelle Tahoma 3 a ainsi été dévoilée pour le marché américain, avec un design totalement revu, et bien évidemment le protocole ZigBee intégré nativement.

Enfin, dans un autre domaine, nous noterons l’arrivée de vannes thermostatiques, afin d’étendre les possibilités de contrôle du chauffage:

Cette vanne thermostatique connectée permet à l’utilisateur une gestion plus fine de son chauffage, grâce à la gestion de son confort thermique pièce par pièce. Cette vanne profite du savoir faire en matière de régulation, développé sur le thermostat connecté, en offrant une fonction d’auto-apprentissage très appréciée des utilisateurs du thermostat. Cette fonction permet à l’utilisateur d’augmenter ses économies en modulant les périodes de chauffe, par rapport aux caractéristiques techniques de son habitation. Cette vanne s’intègre dans l’écosystème TaHoma.

Deuxième nouveauté pour le chauffage: le thermostat connecté lancé fin 2017 intègre maintenant la compatibilité avec les radiateurs électriques avec fil pilote, qui équipent un tiers des ménages français.

Comme on le voit Somfy n’est donc pas venu les mains dans les poches, et continue son gros travail d’ouverture, qu’on ne pourra que saluer !

Partagez cet article !

A propos de l'auteur

Geek dans l'âme, j'ai découvert la domotique il y a une quinzaine d'années avec les premiers modules X10 et le logiciel Homeseer. Puis arrivèrent les box domotiques, le Z-Wave, et ma construction où j'ai pu installer un système domotique complet moi même: depuis ce domaine est devenu une véritable passion, que je partage chaque jour dans ma vie professionnelle comme dans ma vie personnelle.

3 commentaires

  1. La nouvelle tahoma box est sans IO Controle comme au USA cette frequence n’est disponible pour somfy.
    Il n’y a pas de port RJ45 elle se veut le plus simple possible j’ai l’impression.

  2. Sacrés commerciaux de Somfy, pilier historique de la domotique dédiée… qui nous a fait le coup de la maison communicante, mais uniquement entre eux et Velux avec leur IO-Home.
    En prime architecturé avec les pieds chez Velux sur les filaires: Pas de commande directe volet alimenté en 24V, récepteur avec la carte moteur dans le volet (pour les volets solaires, c’est ainsi fait), ce serait trop simple!
    Car quitte a avoir un fil, autant en profiter pour imposer le transfo 24V qui inclut le récepteur et va commander le moteur par courant porteur: C’est si simple de se complique la vie. Si encore les volets étaient encore commandés par inversion de polarité, cela se comprendrait. Mais non, ce mode « compatibilité » n’est pas celui utilisé en IO!!!
    Des champions pareils, on renvoie le devis et on appelle Fakro qui fait ca beaucoup mieux et en Z-wave, avec des dimensions compatibles!
    IO et somfy, je fais une allergie…

Laisser une réponse