Le concours Lépine présent à la Foire de Paris est l’occasion chaque année de découvrir de nombreuses innovations. Depuis quelques années une section « univers connecté » y présente même les inventions dans le domaine des technologies. Cette année nous avons pu y découvrir la solution Inoshell, qui se présente comme un majordome connecté.

A l’heure où les assistants vocaux de Google, Amazon, et Apple ont déjà bien envahi les foyers, on pourrait être surpris de voir débarquer une nouvelle solution de ce type. Pourtant, INO, c’est son petit nom, propose des arguments très intéressants.

Thomas et Mickael, ses concepteurs, ont tout d’abord misé sur la protection des données. Ainsi, INO est un assistant vocal qui fonctionne en local, sans avoir besoin d’aucune connexion internet, et totalement en accord avec la RGPD. Contrairement aux solutions des GAFA, aucune donnée ne transite donc sur internet.

Découvrez SmartHome Europe !

Mais INO est beaucoup plus qu’un simple assistant vocal: c’est une surcouche domotique et informatique, qui propose 7 modes d’interaction:

  • via la reconnaissance vocale, bien sûr
  • à l’aide d’interrupteurs connectés
  • via l’application mobile
  • via une reconnaissance gestuelle
  • à l’aide de télécommandes
  • en se déplaçant simplement de pièces en pièces
  • via des scénarios, déclenchés à des heures programmées ou sur demande d’autres objets connectés

La force de ce système est de pouvoir venir se greffer derrière n’importe quel système domotique déjà en place, quelque soit la marque et le protocole. Nous pouvions ainsi voir sur le stand l’utilisation d’un automate, de modules KNX, d’interrupteurs EnOcean, etc.

Le but n’est donc pas de recréer un énième système domotique, comme nous en connaissons déjà beaucoup via nos box domotiques, mais bien de venir s’appuyer dessus pour y ajouter de nouveaux moyens d’interaction, et surtout les possibilités du majordome virtuel. Ainsi, par exemple, en rentrant chez soi, un appui sur le bouton « retour » peut ouvrir les volets ou allumer la lumière en fonction du moment de la journée, vous rappeler de prendre vos médicaments, de rappeler le médecin, etc. Le matin, un simple « bonjour » peut faire en sorte de lancer votre playlist musicale et d’afficher votre planning de la journée sur la TV. L’assistant a d’ailleurs beaucoup d’interactions avec celle ci, un petit boitier connecté à la TV permettant de la piloter.

La solution d’adresse pour le moment surtout aux professionnels, comme par exemple les ergothérapeutes, pour ajuster le système en fonction des besoins des patients. Une interface unique de centralisation permet de modifier très facilement une interaction, s’il y a un changement d’habitude, ou une évolution du traitement médical par exemple. Une interaction prévue pour être lancée depuis un interrupteur peut alors très facilement être déclenchée à la voix si le patient doit rester alité et ne peut donc plus se rendre à l’interrupteur.

Dans le cadre de maladie type polyhandicap évolutifs, il peut s’avérer utile pour les ergothérapeutes et domoticiens de disposer d’un système évolutif en fonction des capacités d’interaction d’une personne. Nous travaillons sur ce sujet avec l’aide de l’association ÉTAPE à Lattes (centre d’information et de conseils sur les aides techniques).

La solution est encore en développement, mais s’avère prometteuse !

Partagez cet article !

A propos de l'auteur

Geek dans l'âme, j'ai découvert la domotique il y a une quinzaine d'années avec les premiers modules X10 et le logiciel Homeseer. Puis arrivèrent les box domotiques, le Z-Wave, et ma construction où j'ai pu installer un système domotique complet moi même: depuis ce domaine est devenu une véritable passion, que je partage chaque jour dans ma vie professionnelle comme dans ma vie personnelle.

Commencer une discussion community.domadoo.com