Disposer d’une agriculture connectée permet d’améliorer sa productivité en gérant celle-ci à distance et en recevant des informations utiles en temps réel.

1- Pour débuter ce nouvel épisode, peux-tu nous décrire qui tu es et quel est ton background ?

Découvrez SmartHome Europe !

Je suis ingénieur de formation, passionné par les nouvelles technologies et plus récemment par les innovations liées à l’intelligence artificielle.  J’ai co-fondé en 2013 MAdomotique qui est spécialisée dans la distribution et l’intégration de solutions intelligentes pour l’habitat et plus généralement les solutions personnalisées liée à la gestion technique du bâtiment.

2- Pour quelles raisons avoir réalisé un projet concernant une agriculture connectée ?

L’idée émane initialement d’un client qui a exprimé le besoin de pouvoir contrôler son système d’arrosage à distance. Nous avons opté pour la gamme GCE ELECTRONICS qui est parfaitement adaptée à cet usage. A la base la solution permettait simplement de contrôler l’arrosage a distance, nous l’avons fait évoluer progressivement jusqu’à atteindre un niveau d’automatisation assez avancé.

3- Est-il utile d’avoir une programmation d’arrosage automatique ?

L’intérêt d’automatiser l’arrosage est double. D’abord cela permet d’optimiser la consommation d’eau dans cette région considérée comme aride, ensuite cela limite l’intervention humaine sur des taches redondantes.

L’agriculteur peut toutefois revenir vers un mode forcé c’est-à-dire qu’il contrôle manuellement chaque fonction du système à travers de simples boutons de commandes placés dans le local technique.

4- Reçois-tu une alerte en cas de défaut ?

Tout dépend de la nature du défaut. S’il s’agit d’un problème de réseau, la seule possibilité est de placer un module X-GSM qui permet d’utiliser le réseau cellulaire comme relais de communication et ainsi contourner tout problème lié à la configuration du réseau local. L’un des avantages majeurs du X-GSM est que la communication est bi-directionnelle, c’est-à-dire qu’il est possible non seulement de recevoir les alertes et notifications en rapport avec l’état du système mais également de le contrôler à travers de simples SMS.

Il est également envisageable de maintenir les deux canaux de communication et assurer ainsi une meilleure robustesse.

Ce qui est intéressant également c’est que toute l’intelligence du système est stockée dans la mémoire de l’automate, elle est ainsi indépendante de tout service sur le cloud.

5- Pourquoi avoir mis en place une pompe de remplissage du château d’eau ?

Le but de l’installation est d’automatiser l’arrosage ainsi que l’ensemble des taches annexes pour limiter l’intervention humaine, le démarrage d’un cycle d’arrosage nécessite de disposer d’une quantité minimale d’eau dans le château, d’où la nécessité d’automatiser les 2 taches.

6- Quel est l’intérêt d’avoir des détecteurs de niveau dans ce château d’eau ?

L’idée est de permettre aussi bien à l’utilisateur de s’informer sur le niveau de remplissage du château qu’à l’automate de réguler le stock et s’assurer que le volume d’eau est suffisant avant de lancer un cycle d’arrosage.

7- Pourquoi avoir également installé un détecteur d’inondation et un détecteur de fumée ?

Les détecteurs d’inondation et de fumée ne font pas réellement parti de la solution d’arrosage, ils permettent néanmoins de prévenir certains risques et utilisent l’infrastructure de communication existante.

8- Quelle est l’utilité du compteur d’eau à impulsion ?

Les informations envoyées par le compteur d’eau à impulsions ne sont qu’à titre indicatif, ils n’influent aucunement sur les cycles d’arrosages.

9- Est-il nécessaire d’avoir une agriculture connectée selon-toi ?

Il est vrai qu’une telle solution peut s’apparenter à un luxe dont l’agriculteur peut se passer mais dans l’air de l’internet des objets alors que des objets basiques du quotidien sont connectés, il est parfaitement légitime pour un agriculteur d’intégrer de telles solutions. Il faut savoir que de nombreux agriculteurs sont propriétaires de plusieurs domaines et que cette solution leur permet de rester connectés à leurs champs ou qu’ils soient.

10- Cela représente-t-il un bon investissement ?

Le coût de l’investissement est clairement dérisoire comparé à la plus-value de la solution, d’autant plus qu’il ne nécessite quasiment aucune maintenance. Au Maroc le ministère de l’agriculture fournit une subvention à hauteur de 80% aux agriculteurs pour ce type d’investissements, celle-ci est plafonnée suivant la superficie globale équipée.

11- Comment vois-tu l’agriculture connectée de demain ?

Je pense qu’avec le déploiement de réseaux faibles puissance- longue portée tel que LORAWAN ou SIGFOX, de nouveaux cas d’usage émergeront et notamment certains liés à l’agriculture connectée. Les solutions actuelles couvrent déjà plusieurs aspects du domaine, ca va de l’imagerie par drone ou satellite, au tracking et suivi du cheptel.

12- Pour finir, peux-tu nous transmettre des informations utiles pour retrouver tes services ?

Bien sûr, Nous sommes basés à Casablanca, nous y avons aménagé un espace « expérience center » pour faciliter l’immersion dans le monde de la maison intelligente.

Ci-dessous un lien vers notre site web :

www.madomotique.ma

Partagez cet article !

A propos de l'auteur

Titulaire d'un BTS domotique ainsi que d'une Licence professionnelle en web marketing et communication, mon objectif est de vous partager mon expérience au sujet du logement connecté et ainsi, vous accompagner au mieux dans vos recherches.

Commencer une discussion community.domadoo.com