Choix de page

Smarthome Academy – Episode 120 : La domotique au service des personnes en perte d’autonomie

Smarthome Academy – Episode 120 : La domotique au service des personnes en perte d’autonomie

Pour répondre aux besoins de personnes en perte d’autonomie, la domotique est une solution très utile au quotidien.

Pour débuter ce nouvel épisode, décris-nous qui est Nicolas et quel est ton parcours professionnel ?

Alors, je m’appelle Nicolas LARROCHE, j’ai 39 ans. J’habite dans l’Oise, j’exerce le métier de formateur en informatique au Centre Suzanne Masson à PARIS.

Je suis administrateur du groupe SOS JEEDOM sur Facebook et l’un des co-gérants de la société HC-Domotique fondé en 2020 avec Fabrice LALLEMAND (Nouvelle Aquitaine) et Brice VINCENT (Grand-Est). Nous avons bien évidemment domotisé entièrement nos maisons, que nous pilotons grâce à JEEDOM et les enceintes connectées, ce qui d’ailleurs en 2017 a attiré les caméras de France 2 chez moi afn de tourner un reportage sur les enceintes connectées.

A la suite de cette émission nous avons été contacté par l’ASSAD de Marmande, spécialisé dans l’assistance à la personne dans le sud-ouest de la France, afn de voir s’il était possible de leur apporter une solution qui pourrait améliorer le confort de vie tout en sécurisant les personnes en perte d’autonomie. Pour répondre à leur besoin, nous avons conçu notre propre box domotique nommé “HC-Box” répondant aux besoins des personnes en perte d’autonomie et aujourd’hui nous avons signé un partenariat avec l’ASSAD.

Ce projet est soutenu par Madame BONNARD, député de l’Oise et va être présenté aux parlementaires du groupe de travail préparant la future loi « Grand âge et autonomie ».

Quelles sont les problématiques des personnes en perte d’autonomie ?

Les personnes en perte d’autonomie souffrent bien souvent du manque d’aide, tant au niveau des tâches du quotidien qu’au niveau de la sécurité et de la surveillance.

Généralement ce sont les proches des personnes en perte d’autonomie qui cherchent à leurs venir en aide. Malheureusement il n’existe pas sur le marché beaucoup de solutions pouvant répondre à leurs besoins.

Au niveau de la sécurité :

Plusieurs facteurs sont propices à des accidents :

  • Un manque d’éclairage
  • Le temps de transmission de l’alerte
  • Le rechargement électrique hebdomadaire des appareils.

Au niveau de la surveillance :

Pour rentrer dans le détail, nous constatons que bien souvent les aidants (enfants, petits-enfants ou tuteurs) sont des personnes comme vous et moi, qui en plus de leurs tâches quotidiennes, doivent avoir un œil sur leurs « ainés ». Et par manque de temps et de moyens il arrive bien souvent qu’ils ne puissent pas se rendre compte de certaines situations à risque.

  • Ne pas s’apercevoir que la personne ne s’est pas levée le matin.
  • Ne pas s’apercevoir que la personne à laisser sa porte d’entrée ouverte ou que celle-ci est sortie de son domicile en pleine nuit.

Alerter :

Il faut aussi noté que bien souvent, suite à un accident, la personne se retrouve en difficulté pour appeler à l’aide.

(Quelques exemples)

  • La personne chute et n’arrive pas se relever et n’a aucun moyen de prévenir quelqu’un car sa montre SOS est en train de recharger.
  • Instinctivement les personnes tentes oralement d’alerter leur entourage oubliant leur badge SOS.

Pourquoi répondre à ces problématiques par la domotique ?

Nous estimons qu’aujourd’hui la domotique est suffisamment mature pour pouvoir répondre à certains besoins des personnes en perte d’autonomie.

On constate que la domotique se démocratise de plus en plus en France et que la plupart des Français sont prêts à l’utiliser dans leur quotidien. De plus, cette problématique est parfaitement indiqué pour être traitée par de la domotique.

En effet, la définition même de ce concept est de rendre un logement intelligent afin de faciliter la vie au quotidien de ses occupants, de le sécuriser et surveiller.

Pour reprendre les problématiques que nous avons cités, grâce à la domotique nous pouvons :

  • Créer un chemin lumineux automatique dans des passages sombres tels que des couloirs.
  • Être alerté et alerter son entourage en cas de danger immédiat ou de suspicions de situation inquiétante : La personne tombe et ne peut se relever, elle a la possibilité d’activer une sirène d’alarme afin d’alerter ses voisins.
  • Grace à des détecteurs de mouvement nous pouvons aussi identifier des situations anormales :
    • La personne se lève à plusieurs reprise la nuit : il y a peut-être un problème.
    • Ou inversement, aucune présence n’a été détecté depuis 24h.
    • A l’aide de capteur de température il est aussi possible de prévenir l’aidant en cas de température trop basse ou trop haute.
  • Grace à l’enceinte connectée nous pouvons prévoir des rappels journaliers ou hebdomadaires.
  • En utilisant des détecteurs d’ouverture on peut aussi savoir si une porte ou une fenêtre est resté ouverte.

Tous ces exemples nous prouve que la domotique peut aider, autant pour la personne en perte d’autonomie mais aussi les personnes en charges d’eux à l’aide d’une interface que nous avons mis au points. Il suffit d’un smartphone ou d’une tablette pour pouvoir interagir avec la personne en perte d’autonomie.

Pour quelles raisons utilisez-vous de la domotique sans fil plutôt que du filaire ?

Nous avons opté pour de la domotique sans fil afin de répondre à une installation dite « Plug-and-Play ».

L’objectif est que ça soit le plus simple possible à mettre en place et accessible à tous, sans avoir à faire de travaux particuliers.

Aujourd’hui, la technologiques sans fl à fait d’énorme progrès, que ce soit en termes d’autonomie des batteries, de réseaux (réseaux maillés) et de sécurité.

Nous avons fait le choix d’utiliser principalement que des produits Z-WAVE+, qui pour nous, représente la meilleure solution sans fils existante sur le marché.

Penses-tu que les assistants vocaux sont un vrai plus pour l’expérience des personnes en perte d’autonomie ?

Évidemment, le fait d’avoir intégré les assistants vocaux à notre solution est clairement un plus.

Cela ouvre le champ des possibilités pour les personnes ayant des problèmes moteurs. Plus besoin d’appuyer sur un bouton et de faire une action, il suffit juste de parler.

De plus cela permet de programmer des rappels, voir de faire passer des messages à distance de l’aidant. En effet, dans notre solution l’aidant peut utiliser son interface graphique pour saisir un texte qui sera retranscrit vocalement à la personne en perte d’autonomie.

Quel système domotique proposez-vous pour centraliser l’installation et pourquoi ?

Notre choix s’est arrêté sur JEEDOM pour plusieurs raisons :

  • Jeedom est « multi-protocoles ».
  • C’est un système très ouvert qui nous permets de réaliser et de personnaliser facilement nos projets.
  • Il est Open Source ce qui permet facilement de le personnaliser pour des développeur comme nous et également d’y intégrer d’autres équipements actuellement non prévus pour une domotique “standard” (douche, voiture, alarme connecté via des API constructeurs).
  • Les données sont stockées en local.

Notre HC-Box est composé d’une boîtier fabriqué en France, d’un bouton d’alerte utilisable pour notifer l’aidant d’un problème, d’un ruban de led couleur permettant d’avoir un retour d’information visuel de l’état de la box ou d’un problème grâce à ses codes couleurs.

Quel budget moyen est-il nécessaire pour la mise en place d’une solution domotique adaptée ?

Notre solution se base sur un pack de démarrage comprenant une HCBOX, un thermostat et une enceinte connectée accessible à la location ou à l’achat. Pour la location il faut compter un tarif mensuel à partir de 49.90 € TTC (Inclus service d’assistance 24h/24h 7J/7J).

A l’achat ce même pack est proposé à 749 € TTC.

Comme ce sujet concerne des personnes fragiles il est possible d’obtenir des aides de l’état permettant une réduction d’impôt allant jusqu’à 50%.

Il est bien sur possible d’aller plus loin en ajoutant autant d’équipement que nécessaire (liste disponible sur notre site internet).

Penses-tu que la domotique deviendra incontournable dans le futur pour accompagner le quotidien de personnes ?

J’en suis convaincu et je dirai même plus, il me parait évident que très bientôt tout le monde aura son propre logement domotisé, la domotique apporte confort, économie d’énergie et sécurité, qui sont des sujets très important de nos jours.

On y croit, et on pense fortement que dans les années avenir les domaines de l’assistance feront appel de plus en plus à la domotique.

HC-Domotique a fait ce pari.

Est-il possible de faire évoluer l’installation par vos soins au fil du temps ?

Bien évidemment, c’est d’ailleurs un de nos points fort. On peut mixer les équipements, en ajouter autant que nécessaire, le but étant de répondre au mieux aux besoins de nos clients. Nous faisons autant de la domotique “standard” que “sur-mesure” avec ou non les équipements déjà installés dans le logement.

Pour la sécurité, nous avons la possibilité de créer des système d’alarme connectés, des détecteurs de fumées/inondation avec retour d’information en temps réel et depuis n’importe quel smartphone partout dans le monde. Pour le confort, nous proposons des télécommandes servant à alerter mais aussi pouvant servir à ouvrir le portail, démarrer l’aspirateur, allumer/éteindre la télévision ou toutes autres commandes disponible sur la domotique.

Pour fnir, comment faire appel à vos services ?

Nous avons mis en place un site internet « https://hc-domotique.fr » ou vous retrouverez tout le nécessaire pour nous contacter ou demander un devis en ligne.

À propos de l'auteur

Bruno

Titulaire d'un BTS domotique ainsi que d'une Licence professionnelle en web marketing et communication, mon objectif est de vous partager mon expérience au sujet du logement connecté et ainsi, vous accompagner au mieux dans vos recherches.