Un éclairage qui se contrôle depuis 2 interrupteurs ou plus est généralement câblé en va et vient dans une installation électrique classique. Cela est souvent utilisé pour des pièces avec plusieurs accès comme le salon, les couloirs, les escaliers, … Comment domotiser un éclairage de ce type avec la technologie Z-Wave ? C’est ce que nous allons vous expliquer dans cet article.

Pourquoi domotiser un éclairage ?

Plusieurs raisons peuvent pousser à vouloir domotiser un éclairage. Cela permet de le rendre connecté et donc commandable à distance, et ainsi envisager de nombreux scénarios :

  • Simuler une présence durant son absence (vacances, déplacement professionnel ou autre motif) avec des scénarios permettant d’activer et désactiver un ou plusieurs éclairages en soirée, pour qu’un éventuel cambrioleur de passage imagine qu’une personne est présente chez vous.
  • Faciliter votre vie ou celle de vos proches, notamment des personnes âgées ou à mobilité réduite en pouvant activer ou désactiver un éclairage à partir d’une télécommande, d’un smartphone ou même via la voix.
  • Rendre autonome une pièce. Vous souhaitez passer dans une pièce et souhaitez que l’éclairage s’active automatiquement puis se désactive lorsque vous partez.
  • Gagner en confort pour de nombreuses actions de votre quotidien comme l’extinction automatique de l’éclairage si personne n’est détectée dans une pièce après une certaine durée, lorsque vous lancez un film ou lorsque vous quittez votre domicile.

Précisons que le fait de domotiser ses éclairages ne veut pas dire qu’on retire les interrupteurs. Bien au contraire, la domotique vient s’ajouter sans toucher à l’existant, tout en conservant le contrôle de l’éclairage depuis les interrupteurs. De plus, a tout moment on peut connaître l’état des ses éclairages depuis son smartphone et l’interface de sa box domotique.

Pré-requis

Découvrez SmartHome Europe !

Avant toute chose, vous devez vérifier si vous disposez du fil de neutre (généralement de couleur bleu) derrière vos interrupteurs. Cela déterminera le module à utiliser et le schéma de câblage à appliquer.

De plus l’installation d’un module derrière un interrupteur implique qu’il faut un minimum de place et donc de profondeur. La boite d’encastrement BLM est une bonne solution si vous manquez de place.

Si vous souhaitez faire varier l’éclairage, vous aurez peut être besoin de remplacer votre interrupteur, si celui-ci est à bascule, par un un interrupteur poussoir. De même pour la ou les ampoules, si celles-ci ne sont pas compatibles avec un variateur. Généralement cela est indiqué sur l’emballage de l’ampoule, si il n’y a aucune mention, considérez que l’ampoule n’est pas compatible (non dimmable).

Vérifiez également la puissance totale de votre éclairage qui ne devra pas dépasser la puissance supportée par le module, indiquée dans la notice.

ATTENTION: L’installation de module Z-Wave demande la manipulation du courant fort. Il faut IMPERATIVEMENT couper l’alimentation électrique de votre habitation avant toute manipulation et vérifier l’absence de tension à l’aide d’un testeur avant toute intervention sur le câblage. N’hésitez pas à faire appel à un électricien qualifié si vous n’avez pas les compétences.

Installation sans neutre

C’est généralement le cas derrière la plupart des interrupteurs en France, le fil de neutre (fil bleu) n’est pas présent. Voici le schéma de ce type de câblage :

Le point lumineux ici peut être piloté depuis deux endroits différents grâce aux deux interrupteurs. L’électricité fait la navette entre les 2 fils qui relient les interrupteurs, d’ou le nom de « navette » pour ces fils.

Pour domotiser l’éclairage dans ce cas, la seule solution est l’utilisation d’un module variateur fonctionnant sans neutre. Le module peut être configuré pour faire uniquement de la commutation (ON/OFF) si vous ne souhaitez pas varier la lumière.

Le module le mieux adapté pour répondre à ce besoin est le FGD-212 de Fibaro. Voici le schéma de câblage pour l’utiliser dans ce cas précis.

Si le circuit d’éclairage à commander est d’une puissance inférieure à 25W et/ou est constitué de lampes LED ou Fluocompacte, il est nécessaire d’utiliser un Bypass branché en parallèle d’une lampe du circuit. Ce petit module permet d’éviter les phénomènes de scintillement ou d’ampoules LED restant légèrement allumées après extinction.

De base le module variateur Fibaro FGD-212 est configuré pour être utilisé avec un interrupteur poussoir afin de régler la luminosité de l’éclairage. Si vous n’avez pas ce type d’interrupteur et que vous ne souhaitez pas faire de variation d’éclairage, vous devez configurer le module en conséquence :

  • Régler le paramètre 20 à la valeur 1 (interrupteur à bascule)
  • Mettre le paramètre 26 à la valeur 1 (va-et-vient activé)
  • Régler le paramètre 32 à la valeur 1 (variation désactivée)

Plus d’information sur les paramètres Z-Wave dans notre article dédié.

Installation avec neutre

Si vous avez le fil de neutre derrière votre interrupteur, ou si vous avez la possibilité d’en ramener un d’une prise par exemple, plus de choix s’offrent à vous. Si vous êtes dans ce cas, voici votre câblage actuel :

Commutation (On/Off)

Pour contrôler un éclairage va et vient en commutation uniquement (On/Off), les modules les mieux adaptés sont le FGS-213 de Fibaro et le ZMNHAD1 de Qubino. Voici les schémas respectifs pour les utiliser dans ce cas précis :

Par défaut ces modules commutateurs sont configurés pour être utilisé avec des interrupteurs à bascule. Vous n’avez donc pas besoin de modifier les paramètres.

Variation

On a vu plus haut le module variateur FGD-212 de Fibaro avec une installation sans neutre. Ici le câblage est légèrement différent.

Schéma de câblage du FGD-212 de Fibaro dans une installation avec neutre

Comme pour le câblage sans Neutre, si le circuit d’éclairage à commander est d’une puissance inférieure à 25W et/ou est constitué de lampes LED ou Fluocompacte, il est nécessaire d’utiliser un Bypass branché en parallèle d’une lampe du circuit. Celui-ci permet d’éviter les phénomènes de scintillement ou d’ampoules LED restant légèrement allumées après extinction.

Schéma de câblage du FGD-212 de Fibaro dans une installation avec neutre avec Bypass

Par défaut le module Fibaro FGD-212 est configuré pour un fonctionnement avec des interrupteurs poussoirs, donc il n’y a pas besoin de modifier le paramètre 20.

Conclusion

La domotisation d’un éclairage va et vient avec des modules Z-Wave offre de nombreux avantages comme le contrôle à distance ou l’automatisation de l’éclairage. Vous avez désormais toutes les informations nécessaires pour réaliser cette installation chez vous.

Partagez cet article !

A propos de l'auteur

Passionné par les nouvelles technologies, et après plusieurs années à travailler dans l’industrie, j’ai eu la chance d’intégrer l’équipe Domadoo en 2008 en tant que Responsable Technique. Depuis 2009 je suis également Rédacteur en chef du Blog Domadoo. Toujours à l’affût de nouveaux produits qui pourront améliorer notre quotidien, j’aime partager mes trouvailles avec vous.

Les derniers commentaires sur la communauté à ce sujet

  1. Bonjour laurent,

    Avec la gamme walli sans neutre , ce n’est pas possible du coup ? Je veut dire avec 2 inter walli

  2. Bonjour @Connexionhouse

    C’est possible de créer un va et vient avec les interrupteurs Walli, mais pas sans neutre malheureusement.

  3. @Connexionhouse plus de détails sur notre article du jour :

  4. Question bête : existe-t-il un interrupteur va&vient type lampe de chevet en domotique ?
    Je vois beaucoup d’interrupteur muraux, des prises connectées etc etc… Mais si on veut remplacer par example l’interrupteur d’une lampe en gardant la possibilité de l’allumer à la main, on fait comment ?
    Sur ma lampe de chevet par example, je n’ai pas envie de rajouter un interrupteur externe pour la commander quand je suis à côté, mais j’aimerai néanmoins pouvoir la commander à distance.
    Une solution avec un truc un minimum esthétique et compact ?
    Il y avait le SwiidInter mais il ne semble plus distribué et j’ai lu un commentaire qui disait que le produit provoquait des grésillements gênant pour la nuit.

  5. J’ai une installation de type “cage d’escalier” composée de 4 interrupteurs va-et-vient sans télérupteur, est-il possible d’y insérer de la domotique sans changer les interrupteurs vers des boutons poussoirs?

    Lors de mes tests, le schéma va-et-vient sans neutre fonctionnait sur 2 interrupteurs mais les deux autres perturbaient le système.

Continuer une discussion community.domadoo.com

2 en voir plus réponses

Participants