Certains modèles de robots aspirateurs haut de gamme peuvent aujourd’hui être pilotés avec son smartphone. Ce n’est malheureusement pas le cas du Roomba, qui est pourtant le robot aspirateur le plus utilisé au monde. Pour remédier à ce manque, il existe des astuces, comme nous avions vu avec le RooWiFi, qui permet donc d’ajouter le Wi-Fi au Roomba et donc de le piloter via son smartphone, mais également depuis son système domotique. Le RooWiFi est idéal pour les « bidouilleurs », mais il existe aujourd’hui un produit mieux fini pour le grand public: Thinking Cleaner. Nous allons le découvrir aujourd’hui.

1-Présentation

Le Thinking Cleaner est issu d’un projet Kickstarter lancé fin 2014, qui n’a malheureusement pas réussi à atteindre son objectif de 40 000$. Le projet a tout de même vu le jour, et on ne peut que s’en réjouir, tant il est intéressant !

Pour rentrer dans le vif du sujet, le Thinking Cleaner, c’est ca:

thinking_cleaner_101

Ca ressemble beaucoup au dessus du Roomba ? C’est justement fait exprès. Si vous connaissiez le RooWiFi, il s’agissait d’une petite carte électronique à brancher sur la prise DIN du Roomba: cela nécessitait de retirer le dessus du Roomba, ce qui le rendait moins joli, pour laisser apparaitre cette carte électronique dépourvue de boitier. A peu de chose près le Thinking Cleaner fonctionne sur le même principe, si ce n’est qu’il est intégré dans une plaque en plastique reprenant exactement les dimensions du couvercle du Roomba. Pas d’électronique visible, tout est proprement intégré. On ne verra apparaitre que la prise DIN sur le dessous du couvercle:

thinking_cleaner_102

Cette prise sera à connecter à celle présente sur le dessus du Roomba:

thinking_cleaner_105

Ce sera la seule différence avec le couvercle d’origine, ainsi qu’une petite excroissance sur le dessus, affichant le logo Thinking Cleaner, et une toute petite led d’état:

thinking_cleaner_104

Passons sans plus attendre à son installation.

2-Installation

L’installation est enfantine ! Cette petite vidéo montre clairement comment procéder en moins de 30s:

Comme vous l’aurez compris, il vous faudra donc un robot aspirateur Roomba:

thinking_cleaner_24

Attention, série 500 ou 600 uniquement. Les nouvelles séries 700 et 800 disposent d’une prise à un emplacement différent, du coup la société doit refaire un moule pour le couvercle. Bref, ce ne sera pas disponible tout de suite.

On commence donc par retirer le bac à poussière à l’arrière du Roomba:

thinking_cleaner_25

Puis on déclipse le dessus. C’est un peu dur, ca peut « craquer » un peu, mais c’est normal.

thinking_cleaner_26

Une fois le capot retiré on aperçoit donc la prise DIN présente sur le Roomba:

thinking_cleaner_27

Il n’y a plus qu’à y mettre le nouveau capot de Thinking Cleaner, en insérant bien la prise (qui vient se mettre naturellement en position, de toute facon). Au final, voilà notre Roomba.

thinking_cleaner_103

La transformation est très discrète, seule la petite excroissance sur le côté droit avec la petite tête de robot permet de repérer la modification. Juste au dessus de la tête de robot, à l’extrémité de l’antenne dessinée, se trouve une petite led qui clignotera de différentes couleurs pour signaler son état:

thinking_cleaner_29

  • Clignotement rouge: le Thinking Cleaner attend d’être configuré
  • Clignotement vert et orange: en cours de connexion Wi-Fi
  • Clignotement vert: connecté
  • Clignotement rouge (quand le Thinking Cleaner est configuré): mode économie d’énergie, le Thinking Cleaner est déconnecté et attend que le Roomba soit de nouveau rechargé.

Il n’y a plus qu’à configurer le Roomba.

3-Configuration

La configuration, tout comme l’utilisation, se fera via l’application mobile Thinking Cleaner, à télécharger pour iOS ou encore Android.

thinking_cleaner_1

Il ne reste plus qu’à lancer l’application et se laisser guider:

thinking_cleaner_3

thinking_cleaner_4

Le Thinking Cleaner va générer son propre réseau Wi-Fi:

thinking_cleaner_5

Il faut alors se rendre dans les paramètres de votre smartphone ou tablette, et sélectionner le réseau du Thinking Cleaner:

thinking_cleaner_6

Une fois cela fait, on revient dans l’application Thinking Cleaner, et on donne un nom à son Roomba:

thinking_cleaner_7

On choisit ensuite le réseau Wi-Fi que doit rejoindre le Thinking Cleaner:

thinking_cleaner_8

Puis on indique sa clé Wi-Fi:

thinking_cleaner_9

La configuration se lance, il suffit de patienter quelques secondes:

thinking_cleaner_10

L’installation est finie !

4-Utilisation

L’utilisation se fera également depuis l’application mobile. Sur l’écran d’accueil, on aperçoit immédiatement le statut du robot et le niveau de sa batterie. En dessous, on retrouve les contrôles habituels du Roomba, qu’on peut lancer directement: Spot, Clean, Dock. La flèche vers le haut, et celles sur le côté permettent de piloter le Roomba comme une voiture télécommandée. Dans ce mode, l’aspiration s’arrête, ce mode permet juste de diriger l’aspirateur où on souhaite. La touche en forme de note de musique permet de faire sonner le Roomba si jamais il s’est bloqué sous un meuble, pour le retrouver facilement.

thinking_cleaner_11

Si on maintient appuyé quelques secondes le bouton Clean, on accède au panneau avancé, permettant de lancer un nettoyage dans x minutes (entre 30 et 240min), ou encore de lancer un nettoyage maximum (le Roomba nettoie jusqu’à ce qu’il n’ait plus de batterie).

thinking_cleaner_204

En bas de l’écran, plusieurs onglets permettent d’accéder à différentes fonctions. Le second onglet, « Programme », permettra de gérer la programmation horaire du Roomba:

thinking_cleaner_12

Petite coquille sur la traduction des jours, qui peut perturber, mais qui n’empêche pas le fonctionnement. Pour créer une programmation, il suffit d’appuyer où on veut sur le calendrier, et de maintenir appuyé quelques secondes. Le menu de programmation apparait, permettant de sélectionner le type de programme à lancer et l’heure: thinking_cleaner_202

Il est même possible d’utiliser la géolocalisation, de facon à ce que le Roomba se lance quand vous quittez la maison ! Il suffit pour cela d’indiquer votre lieu d’habitation, l’application gère le reste.

thinking_cleaner_203

Cette partie est très intéressante car elle permettra de définir des mises en route du Roomba les jours et heures qu’on souhaite. Si votre Roomba gère la programmation horaire, celle ci sera effacée pour ne pas avoir deux calendriers en parallèle. C’est donc la programmation du Thinking Cleaner qui prendra le relai. A noter que si votre Roomba est un entrée de gamme ne supportant pas la programmation horaire, et bien il pourra en hériter grâce au Thinking Cleaner !

Le troisième onglet permet de configurer des notifications Push ou email.

thinking_cleaner_13

Pour pouvoir utiliser les notifications, il faudra par contre se créer un compte auprès de Thinking Cleaner. Vous pourrez le faire directement dans l’application, en allant dans les options (4eme onglet), puis Compte.

thinking_cleaner_14

Indiquez une adresse email, un mot de passe, et vous voilà enregistré (il restera juste à cliquer sur le lien d’activation reçu par mail).

thinking_cleaner_17

A partir de là les notifications se débloquent: vous pourrez recevoir une notification quand votre Roomba démarre son travail, le fini, s’il est en erreur, etc… Pratique quand il est programmé pendant votre absence pour vous assurer que le travail est fait !

thinking_cleaner_19

Notons la disponibilité d’une interface web, qui permettra également le pilotage du Roomba depuis son ordinateur ou un mobile n’ayant pas d’application native, comme les Windows Phone par exemple. Il suffira de taper l’adresse IP du Thinking Cleaner dans son navigateur internet habituel. On y retrouve alors exactement les mêmes fonctions que l’application mobile:

thinking01

La programmation:

thinking02

Et quelques options qui peuvent être ajustées:

thinking03

5-Pour aller plus loin

Bonne nouvelle, le Thinking Cleaner dispose d’une API ! Ce qui veut dire que le fonctionnement de votre Roomba pourra être facilement intégré à votre système domotique. L’API est décrite en détails ici. Mais pour résumer, les principales fonctions seront accessibles via de simples requêtes HTTP

  • http://IP_THINKING_CLEANER/full_status.json : récupère toutes les informations du Roomba (état, niveau batterie, etc…)
  • http://IP_THINKING_CLEANER/command.json?command=clean : lance un nettoyage
  • http://IP_THINKING_CLEANER/command.json?command=spot : lance un nettoyage spot
  • http://IP_THINKING_CLEANER/command.json?command=CleanDelay&minutes=60 : lance un nettoyage dans 60min (le délai peut être ajusté)
  • http://IP_THINKING_CLEANER/command.json?command=dock : demande au Roomba de revenir à sa station de charge
  • http://IP_THINKING_CLEANER/command.json?command=find_me : fait sonner le Roomba
  • http://IP_THINKING_CLEANER/command.json?command=poweroff : éteint le Roomba

Certaines box intègrent déjà nativement le Thinking Cleaner, comme par exemple la Homewizard:

thinking_cleaner_205

Pour d’autres, il existe déjà des plugins:

  • Homey (en développement)
  • Thermosmart (en développement)
  • Gira Homeserver (KNX)
  • Fibaro
  • SmartThings
  • Pebble
  • Vera Mios
  • HomeSeer
  • Indigo domotics (en développement)
  • Jeedom (en développement)

Nous verrons ce fonctionnement dans un prochain article. Si vous n’êtes pas patient, vous pouvez déjà obtenir un peu plus d’informations sur la page du fabricant.

6-Conclusion

Le Thinking Cleaner nous a vraiment séduit ! Bien présenté, bien fini, facile à mettre en place, et très simple à utiliser, il fait parfaitement ce qu’on attend de lui pour piloter le Roomba à partir de son smartphone ! La programmation est complète, les notifications Push pratiques, et l’existence d’une API est un vrai plus pour son intégration dans un système domotique. Bref, un excellent produit.

Le Thinking Cleaner est disponible sur notre boutique au prix de 99€.

Partagez cet article !

A propos de l'auteur

Geek dans l'âme, j'ai découvert la domotique il y a une quinzaine d'années avec les premiers modules X10 et le logiciel Homeseer. Puis arrivèrent les box domotiques, le Z-Wave, et ma construction où j'ai pu installer un système domotique complet moi même: depuis ce domaine est devenu une véritable passion, que je partage chaque jour dans ma vie professionnelle comme dans ma vie personnelle.

4 commentaires

  1. ménagère high tech ^^ le

    merci beaucoup pour votre article et pour l’information, je ne connaissais pas du tout ce type d’application et je pense que ça peut m’être très utile. Malheureusement je vois avec déception que ça ne marche pas avec le roomba. Je suis allé voir votre autre article sur roowifi mais ça a l’air moins évident et avec moins d’options. l’article date de l’année dernière et j’ai acheté il y a quelques mois ce modèle http://www.robot-advance.com/art-robot-aspirateur-irobot-roomba-875-1668.htm, il n’est toujours pas compatible ?

    merci !

  2. Bonjour. Une version était à l’étude pour la série Roomba 8xx, mais nous n’avons malheureusement plus aucune nouvelle à ce sujet. Nous n’avons malheureusement pas de solution pour ce modèle.

Laisser une réponse