Depuis le 1er Janvier 2013, toute nouvelle construction de bâtiment doit respecter une nouvelle Réglementation Thermique, la RT 2012, qui vise à réduire la consommation d’énergie des bâtiments. Quelle est la place de la domotique dans tout ça ?

 

Découvrez SmartHome Europe !

grenelle environnement rt2012

Cette nouvelle Réglementation Thermique a pour objectif, tout comme les précédentes Réglementations Thermiques, de limiter les consommations énergétiques des bâtiments neufs qu’ils soient pour de l’habitation (résidentiel) ou pour tout autre usage (tertiaire).

L’objectif de cette Réglementation Thermique est défini par la loi sur la mise en œuvre du Grenelle de l’Environnement. Cet objectif reprend le niveau de performance énergétique défini par le label BBC-Effinergie, soit une consommation d’énergie primaire (avant transformation et transport) inférieure à 50 kWh/m²/an.

Par rapport à la précédente RT 2005, la consommation d’énergie primaire doit donc être divisée par trois, passant de 150 kWh/m²/an à moins de 50 kWh/m²/an.

 

schema conso rt2012

 

Pour atteindre les objectifs qu’elle s’est fixée en termes de réduction des consommations d’énergie, la RT 2012 instaure de nouvelles exigences de résultats et de moyens. Celles-ci doivent être prises en compte par l’ensemble des acteurs de la construction, dès l’esquisse du projet.

Les exigences globales de résultats

Pour garantir la performance globale du bâtiment, la RT 2012 comporte 3 exigences de résultats : une exigence climatique (Bbio), une exigence de consommation d’énergie primaire (Cep) et une exigence de confort d’été (Tic).

    • Le besoin bioclimatique (Bbio) : Grande nouveauté de la RT 2012, cet indicateur permet d’optimiser la conception du bâtiment en définissant la limite maximale des besoins énergétiques en chauffage, en refroidissement et en éclairage, indépendamment des systèmes ultérieurement mis en œuvre. Ces besoins sont fonction de la forme, de l’orientation, de l’environnement du bâtiment, bref, de sa conception climatique.
      • La consommation d’énergie primaire (Cep) : Cette exigence limite les consommations de 5 usages, à savoir le chauffage, le refroidissement, l’éclairage, la production d’eau chaude sanitaire et les auxiliaires (pompes et ventilateurs) à environ 50 kWh/m2/an.
      • Le confort d’été (Tic) : Les bâtiments qui n’ont pas besoin d’être climatisés et ceux dont la climatisation est autorisée doivent garantir une température intérieure de 26°C à ne pas dépasser, même après une séquence de cinq jours très chauds.

       

      rt2012 schema

       

        Les exigences de moyens

          Pour une meilleure maîtrise de la consommation énergétique du logement, la RT 2012 instaure de nouvelles obligations en termes de performance thermique des éléments de construction, d’étanchéité à l’air et de recours aux énergies renouvelables.

          • Les rupteurs de ponts thermiques sont désormais incontournables pour renforcer l’isolation du bâtiment. Mis en œuvre en about de dalle, ils peuvent réduire de 70 % la fuite thermique du plancher et permettre 7 % d’économie de chauffage.
          • La RT 2012 rend obligatoire le traitement de l’étanchéité à l’air de l’enveloppe des maisons individuelles ou mitoyennes ainsi que pour les bâtiments collectifs d’habitation.
          • En résidentiel, les surfaces vitrées devront atteindre au moins 1/6e de la surface habitable afin de favoriser l’éclairage naturel. Comme dans la RT 2005, 30 % des vitrages doivent être composés de baies ouvrantes pour assurer la ventilation naturelle.
          • Le chauffage de l’air neuf doit obligatoirement être optimisé au global soit par des débits variables (VMC hygroréglable B), soit par récupération d’énergie avec une VMC double flux.
          • En maison individuelle, le concepteur doit recourir aux énergies renouvelables ou à des systèmes très performants pour la production d’eau chaude sanitaire : CESI (Chauffe Eau Solaire Individuel)  ou réseau de chaleur alimenté par de l’énergie renouvelable ou de récupération.

           

          Autant dire qu’avec le durcissement de la Réglementation Thermique, la domotique peut apporter une aide considérable pour mieux maîtriser les consommations énergétiques. Que ce soit au niveau de l’éclairage, du chauffage ou de la gestion des ouvrants pour l’apport de chaleur en hiver, la domotique a entièrement sa place dans cette RT 2012.

          De plus, l’article 23 de la RT 2012 préconise l’installation d’appareils de mesure avec affichage :
          « Les maisons individuelles accolées ou les logements collectifs d’habitation doivent être équipés d’appareils permettant de mesurer ou d’estimer, par poste, la consommation d’énergie de chaque logement. Ces systèmes permettent d’informer les occupants, à minima mensuellement, de leur consommation d’énergie suivant la répartition suivante : chauffage, refroidissement, production d’eau chaude sanitaire, prises, autre… »

          La RT 2012 sera-t-elle un tremplin pour la domotique ?

           

          Sources : Grenelle de l’environnement, Batiactu, GDF Suez – Cegibat

          Partagez cet article !

          A propos de l'auteur

          Passionné par les nouvelles technologies, et après plusieurs années à travailler dans l’industrie, j’ai eu la chance d’intégrer l’équipe Domadoo en 2008 en tant que Responsable Technique. Depuis 2009 je suis également Rédacteur en chef du Blog Domadoo. Toujours à l’affût de nouveaux produits qui pourront améliorer notre quotidien, j’aime partager mes trouvailles avec vous.