Nous l’avons vu lors du CES, les gros fabricants s’intéressent de plus en plus à la domotique. Samsung a montré sa vision de la domotique avec son système Smart Home, tandis que LG a présenté sa solution HomeChat. Google quand à lui n’y va pas par quatre chemins, puisqu’il vient de racheter la jeune société Nest Labs, bien connue pour son thermostat intelligent et son récent détecteur de fumée Nest Protect.

La société Nest Labs a été lancée en 2010 par deux anciens ingénieurs d’Apple, Matt Rogers et Anthony “Tony” Fadell. Ce dernier est d’ailleurs l’inventeur de l’iPod. En octobre 2011, c’est la sortie du thermostat Nest qui est rapidement devenu un best seller. Plus récemment, le détecteur de fumée Nest Protect a été lancé sur le marché.

Découvrez SmartHome Europe !

nest_thermostat_nest_protect

A peine 4 ans après sa création, Nest Labs est donc racheté pour 3,2 milliards de dollars par Google. Ce rachat permettra vraisemblablement à Nest Labs de développer de nouveaux objets connectés, mais également de commercialiser ses produits dans d’autres pays, car rappelons-le, les produits Nest sont pour l’instant uniquement disponibles aux Etats-Unis.

Nest Labs poursuivra toutefois son activité de manière indépendante, et Tony Fadell en restera le directeur.

Google a déjà tenté une percée dans le marché de la domotique, avec Google PowerMeter, puis Android@Home. La réussite n’a pas été au rendez-vous, puisque le premier a fermé en Septembre 2011, quand au second, nous n’avons aucune nouvelle depuis son annonce en Mai 2011… Mais avec le rachat de Nest Labs, cette fois c’est du concret.

Partagez cet article !

A propos de l'auteur

Passionné par les nouvelles technologies, et après plusieurs années à travailler dans l’industrie, j’ai eu la chance d’intégrer l’équipe Domadoo en 2008 en tant que Responsable Technique. Depuis 2009 je suis également Rédacteur en chef du Blog Domadoo. Toujours à l’affût de nouveaux produits qui pourront améliorer notre quotidien, j’aime partager mes trouvailles avec vous.

Laisser une réponse