Ayant toujours été attiré par les nouvelles technologies, c’est sans surprise que je me suis mis il y a très peu de temps (environ 2 ans) à la domotique. Un projet de construction immobilier m’a permis de sauter le pas et de commencer à réfléchir à ce que je souhaitais réellement. Cela faisait longtemps que j’y songeais, mais étant locataire, j’ai préféré attendre d’être propriétaire pour avoir plus de liberté.

Bien que faire construire ma maison me laissait la possibilité de choisir n’importe quelle technologie, j’ai opté pour une solution évolutive sans fil a base de Z-Wave.

Découvrez SmartHome Europe !

z-wave_logo_new

Je souhaitais à l’époque pouvoir gérer uniquement mes volets (la solution proposée par mon constructeur était très chère et assez peu évolutive), et quelques lumières. Ce n’est que progressivement que mon installation est devenue plus conséquente.

A l’époque, il n’existait pas toutes les box actuelles (comme quoi le monde de la domotique est en pleine expansion). Pour une première tentative, je souhaitais quelque chose de simple à mettre en œuvre, convivial et facile à prendre en main. Mon choix c’est donc tourné vers l’eedomus.

A quelques semaines de la réception de ma maison, j’ai passé ma première commande (la première d’une longue série) sur Domadoo.

La livraison de ma maison faite, j’ai commencé à installer mes modules FIBARO Shutter afin de pouvoir piloter les volets et commencer à créer quelques scénarios basiques.

eedomus-fibaro_FGRM-222

L’installation de ces modules est relativement simple à condition bien sûr de passer sur des boiters d’encastrement de profondeur 50mm sous peine d’avoir beaucoup de mal à tout faire rentrer derrière les boutons d’ouverture et fermeture des volets.

Une fois tous mes volets domotisés, je suis passé à la gestion de la lumière. J’ai commencé par une pièce avec un FIBARO Dimmer puis, rapidement, deux autres pièces via un FIBARO double Switch.

Fibaro-Dimmer-et-double_switch

L’installation de ces modules est encore plus simple que les volets car étant dans une construction neuve, je dispose de plusieurs boîtiers de dérivation où tout est centralisé. Du coup, pas besoin de gaine supplémentaire ou de retirer des câbles, j’ai juste eu à retrouver les bons câbles et tout brancher.

C’est à ce moment que j’ai basculé définitivement dans la domotiquequitte à domotiser la maison, autant le faire correctement !

J’ai donc repassé commande chez Domadoo de quelques FIBARO Dimmer et FIBARO double Switch pour parfaire mon installation. Et de fil en aiguille, je me suis retrouvé à domotiser toutes les lumières de la maison.

Mais vous vous en doutez, je ne me suis pas arrêté là. Maintenant que je peux gérer mes volets et mes lumières pourquoi ne pas essayer de faire de même avec mes radiateurs ?

Et c’est reparti, petite commande de FIBARO double Switch, de diodes de redressement et de gaine thermo (les diodes me permettent de gérer les ordres fils pilotes).

Moyennant quelques heures de travail pour créer les modules FIBARO fil pilote (combinaison de 2 diodes tête bêche et d’un FIBARO double Switch) et pour les installer dans les boites d’encastrements des radiateurs, j’ai intégré la gestion de mes radiateurs électriques à mon installation Z-Wave.

chauffage_fibaro_fil_pilote

Bon je peux gérer mes radiateurs via mon eedomus, c’est bien joli, mais il faudrait au moins savoir quelle température j’ai dans chaque pièce…

Nouvelle commande chez mon fournisseur préféré d’un récepteur RFXCOM USB, de quelques sondes de températures et d’une station météo de chez Netatmo.

RFXtrx433_netatmo

A ce stade, j’ai déjà fait plus que ce que je pensais faire, ce n’est qu’au fur et à mesure que mon installation a évolué, mais il me manque quand même quelque chose, une alarme.

Qu’à cela ne tienne, plutôt que d’investir dans une alarme achetée dans une grande surface de bricolage, pourquoi ne pas essayer de la faire soit même et de la coupler à ma domotique ?

Pour cela il me faut :

Aucun souci sur l’installation de tous ces équipements car une fois encore, en que qui concerne les caméras, j’avais prévu des prises RJ45 dans les coins au niveau du plafond.

C’est à ce moment que j’ai commencé à sentir que l’eedomus n’était peut être pas la box qu’il me fallait. Attention, c’est une très bonne box, facile à prendre en main, avec de nombreuses fonctionnalités, une interface simple et une équipe ultra réactive avec des mise à jour régulières. Malgré cela, certains points commençaient à me faire défaut.

Tout d’abord, et c’est un des points les plus importants, j’ai investi pour piloter toute ma maison facilement dans deux tablettes tactiles. Certes, eedomus propose une application pour tablette, mais je la trouvais très austère et avec très peu de possibilités de customisation.

Ensuite, même si cela est très rare, l’eedomus est basée sur un système de cloud, qui même si au début ne me gênait pas trop, est devenu un problème par la suite. J’aurai aimé être totalement autonome et de ne pas dépendre de serveurs annexes.

Autre point, étant un développeur dans l’âme, je n’avais pas la possibilité de « développer » des choses complémentaires à eedomus qui me faisait défaut. J’étais dépendant de la réactivité (assez importante je dois l’avouer) de l’équipe d’eedomus.

Dernier point, au vu de mon installation conséquente, de la multitude de scénarios et des nombreuses autres fonctions que j’utilisais sur ma box, il m’arrivait parfois d’arriver aux limites de celle-ci. En effet, de temps en temps (assez rarement, mais suffisamment souvent pour que je m’en aperçoive), il fallait attendre presque 15 secondes pour voir le résultat d’un ordre lancé.

C’est suite à toute ces constatations, que je me suis mis à la recherche d’une solution de substitution.

C’est à ce moment que je suis tombé sur Jeedom. Le projet est jeune, mais sur le papier les capacités sont prometteuses.

jeedom-logo

Petit tour d’horizon des possibilités du système, et bonne surprise je pense que cela devrait pouvoir remplacer mon eedomus.

Allez je passe le cap, et je commande un Cubieboard et une carte RaZberry.

Cubieboard-razberry

Une petite semaine plus tard, je reçois ma commande, je télécharge Jeedom (et oui aussi puissant soit il, Jeedom est …. Open Source, une aubaine) et commence l’installation.

Cette dernière se fait sans encombre (moyennant quelques connaissances en Linux quand même).

Remarque : Depuis ma première installation, l’équipe de Jeedom a beaucoup bossé, et dispose maintenant de plusieurs box. Une Mini, pour les petites configuration, une Center pour les configurations plus importantes, et une Pro qui porte bien son nom …

La mini est déjà disponible sur Domadoo. La Center et la Pro devraient sortir d’ici quelques mois.

De plus maintenant, plus d’installation, les box sont pré-installés par le fournisseur.

La prise en main est assez déroutante après l’utilisation d’une eedomus. En effet, les deux box n’ont pas du tout la même approche de la domotisation. Eedomus est ultra simple à prendre en main au détriment peut être des fonctionnalités. Jeedom quant à lui, permet de faire beaucoup de choses tout en ayant en permanence la main sur le système, mais cela au détriment de l’ergonomie et de la prise en main….

Bref ce n’est pas grave, je me suis fait la main sur eedomus, j’ai compris les grands principes du Z-Wave, et je souhaite aller plus loin dans la configuration de mon installation. Jeedom semble donc être fait pour moi.

Avant de basculer toute ma maison sur Jeedom, je vais quand même regarder si je ne risque pas de perdre des fonctionnalités par rapport à eedomus et surtout, si je pourrai répondre à mes nouvelles exigences (création d’interface, évolutivité et endurance).

Je décide donc de passer quelques modules sur Jeedom. Un module volet roulant, un dimmer et un fibaro fil pilote devraient faire l’affaire et être suffisant pour mes premiers tests.

L’inclusion (et au préalable l’exclusion) d’un module est très simple. J’ai beaucoup apprécié le fait de pouvoir avoir une vision sur la file d’attente des ordres Z-Wave, très pratique pour voir ce qui se passe réellement et si les ordres sont bien transmis.

Maintenant que j’ai quelques modules, voyons comment ça marche. Tout d’abord, il faut vraiment comprendre la philosophie de Jeedom, et c’est même parfois un peu dur. Certains points d’ergonomie sont très déroutants, et il est parfois difficile de comprendre comment faire telle ou telle chose. Je vous rassure, cela ne dure jamais bien longtemps car dire que l’équipe de Jeedom est ultra-réactive est un euphémisme. A peine un bug ou une incompréhension est signalée qu’une mise à jour fait son apparition.

Je fais le tour de Jeedom en quelques jours et je me rends compte que si je bascule en « full » Jeedom, ça sera en isofonctionnalités par rapport à eedomus. Tout ce que je pouvais faire sur eedomus est disponible sous Jeedom. Certes parfois sous une forme différente ou de manière plus ou moins compliquée, mais tout est faisable.

Mais qu’en est-il de mes nouvelles demandes ?

Concernant le développement de plugins additionnels, aucun problème. En effet, l’équipe de Jeedom a mis en place un système de market (à la sauce Android ou Apple) permettant de créer des plugins et de les partager par la suite avec les autres utilisateurs de la communauté.

Jeedom-Market

A peine mis en place que déjà fleurissent une multitude de plugins. Bonne nouvelle, c’est du langage web, je vais pouvoir me faire plaisir avec du javascript, Html 5 et autre.

Autre point concernant la puissance de calcul de Jeedom. Malheureusement, je ne pourrai me faire une idée qu’après avoir basculé sur Jeedom toutes les installations de ma maison, et en éprouvant un peu le système…..

Dernier point, Jeedom possède bien une interface personnalisable façon Windows 8 et ses briques de couleur et taille différentes, mais pas d’éditeur comme je le souhaitais.

Jeedom-UI

Pas de panique, je vais soumettre l’idée sur le nouveau forum que l’équipe de Jeedom vient de mettre en place pour voir si c’est faisable.

Et bien le lendemain, une solution d’éditeur d’interface (design sur Jeedom) est en ligne. Certes, il manque encore pas mal de choses pour que cette solution soit complète, mais beaucoup de versions sortiront par la suite pour en arriver à ce que l’on connaît actuellement, c’est à dire un vrai éditeur d’interface permettant de faire quasiment tout ce qui nous passe par la tête. Après pas mal de temps passé sur cet éditeur, j’ai finalement réussi à faire ce que je souhaitais.

  • Interface principale :

Jeedom_interface_principale

  • Gestion des volets :

Jeedom_interface_volets

  • Gestion des lumières :

Jeedom_interface_lumieres

  • Gestion de la température :

Jeedom_interface_temperature

Petite précision quand même, il a tout de même été nécessaire pour réaliser ces différents design de jouer un peu avec un éditeur de photo genre Photoshop ou Gimp.

Bon, tout ce dont j’ai besoin est bien présent sur Jeedom, maintenant il ne reste plus qu’à se retrousser les manches et à basculer toute mon architecture dessus.

L’exclusion / inclusion de mes modules a été un peu longue car il y en avait beaucoup, mais au bout de deux semaines, tout est sur Jeedom.

Premier point, je vérifie la réactivité. Et bien je suis super content, au maximum, les ordres mettent 2 secondes pour être exécutés. Le système est super réactif.

Deuxième point, j’ai essayé de tester un peu plus en profondeur ce qu’il était possible de faire et de ne pas faire sous Jeedom. Et bien la réponse a été très simple, il est possible de quasiment tout faire sous Jeedom. Ce qui ne l’est pas (car Loïc, le concepteur, n’y a pas encore pensé) le devient après l’envoi d’un message sur le forum ou via la gestion des tickets d’incident qui déclenche la création d’une nouvelle mise à jour.

Je façonne petit à petit ma box pour qu’elle réponde exactement à ce que je souhaite, les possibilités sont immenses, et la réactivité de l’équipe impressionnante.

De plus la communauté de Jeedomiens grandit de jour en jour de manière impressionnante. Pour preuve, voici quelques statistiques provenant directement du site jeedom.fr.

En moins d’un an, plus de 1300 membres, 76 plugins développés, 74000 téléchargements !

Jeedom_stat_26-11-2014

Bref, je ne suis franchement pas déçu par ma décision de passer sous Jeedom. Mon installation est maintenant en constante évolution au fur et à mesure que je me rends compte des possibilités offertes. A l’heure actuelle, mon installation est constituée de :

  • 12 Fibaro Dimmer
  • 6 Fibaro Double Switch
  • 10 Fibaro Shutter
  • 14 Fibaro fil pilote (Fibaro Double Switch + 2 diodes)
  • 10 détecteurs d’ouverture
  • 2 détecteurs d’ouverture de porte de garage
  • 5 caméras IP
  • 2 sirènes d’intérieur Z-Wave
  • 1 sirène d’éxtérieur Z-Wave
  • 1 station météo Netamo
  • 1 module RFXCOM USB
  • 7 sondes de température Oregon Scientific
  • Jeedom sur un cubieboard
  • 1 Raspberry + 1 RaZberry pour le Z-Wave (et oui, Jeedom permet aussi de faire du mode déporté)
  • Une clé GSM (permettant à Jeedom d’envoyer / recevoir des SMS)

Pour un total de …. non je ne préfère rien dire de peur que ma femme ne tombe sur cet article, mais il y en a pour plus de 4000 euros.

Ainsi, grâce à ces équipements et aux nombreux plugins que possède Jeedom, les possibilités sont infinies:

Je peux par exemple, gérer mon alarme. Cette dernière possède deux zones distinctes, aux comportements différents, et me permet par exemple, de fermer mes volets, alerter via les sirènes ou par SMS, éteindre mes lumières , lancer l’enregistrement des caméras en cas d’intrusion. Ce ne sont que des exemples, libre à chacun de faire ce qu’il souhaite.

Je peux aussi ouvrir mes volets 30 mn après le lever du soleil et ce uniquement lorsque je ne travaille pas, ou que les enfants sont en vacances…

J’aime beaucoup le fait de n’être limité que par mes idées. Prochainement, je vais m’attaquer à la consommation électrique de ma maison. En effet, il existe un plugin permettant de « surveiller » la consommation électrique. Ce plugin est en cours de refonte afin de répondre au mieux aux souhaits des utilisateurs. Article à suivre!

N’hésitez pas à me poser des question sur le forum de Jeedom, j’y suis assez souvent.

 

Merci à Christophe (alias Stouille) pour le partage de son expérience avec JEEDOM !

Partagez cet article !

A propos de l'auteur

Passionné par les nouvelles technologies, et après plusieurs années à travailler dans l’industrie, j’ai eu la chance d’intégrer l’équipe Domadoo en 2008 en tant que Responsable Technique. Depuis 2009 je suis également Rédacteur en chef du Blog Domadoo. Toujours à l’affût de nouveaux produits qui pourront améliorer notre quotidien, j’aime partager mes trouvailles avec vous.