Chaque année le fabricant Neato est au rendez vous à Berlin pour l’IFA, et chaque année il nous gratifie de quelques nouveautés très sympa. Après le Botvac Connected et le D5 Connected, cette fois, c’est la sortie de son nouveau robot aspirateur haut de gamme, le Botvac D7 Connected. Comme son nom l’indique, il s’agit encore une fois d’un robot aspirateur connecté (en wifi). Même si de prime abord il peut sembler identique aux précédents modèles, avec sa traditionnelle forme en « D », qui permet un meilleur nettoyage dans les angles, il apporte plusieurs nouveautés qui pourraient bien faire toute la différence.

Tout d’abord, au niveau du design, il arbore maintenant une surface métallique sur le dessus, ce qui lui donne un très bel aspect, en plus de renforcer l’impression de qualité et de solidité de l’ensemble. Les anciens modèles, comme celui à gauche sur la photo ci dessous, étaient en effet tout en plastique, même s’il s’agissait d’un plastique de qualité.

Autre nouveauté visible, cette fois en dessous: la brosse qui évolue. Elle est toujours aussi large, puisqu’elle occupe toute la largeur du robot, elle est toujours torsadée, mais elle alterne maintenant pales en caoutchouc et pales en poils très serrés. Là où certains fabricants comme iRobot sont passés sur une brosse entièrement caoutchouc, Neato a fait un compromis entre les deux. Il faut dire que chaque matière a ses qualités: la brosse en caoutchouc nécessite moins d’entretien, mais les poils peuvent parfois mieux ramasser les saletés.

Les autres nouveautés sont plus d’ordre logiciel. Neato ayant été parmi les premiers fabricants de robots à s’ouvrir à l’extérieur, il est bon de voir qu’il continue sur cette voie. En parallèle de son programme « Developpeur » qui permet à des tiers d’intégrer le robot aspirateur dans leur système, Neato a ajouté deux éléments facilitant encore l’utilisation de son robot. Tout d’abord, la compatibilité avec le  le service IFTTT, qui permet d’interconnecter de nombreux services et objets connectés. On peut ainsi par exemple demander au robot de se mettre au travail quand on s’absente de chez soi en activant l’alarme Somfy Protect, se mettre en pause quand on reçoit un appel, etc… Tout ceci très simplement.

Autre nouveauté: le support de Google Home, qui permet ainsi de piloter son robot à la voix. Google Home avait cette année une place de choix sur tous les stands à l’IFA, suite à sa récente sortie en Europe cet été. Beaucoup de fabricants l’avaient anticipé pour présenter des produits déjà compatibles lors de l’IFA.

Mais LA grosse nouveauté de ce modèle est sans conteste la possibilité d’installer des balises virtuelles. Vous connaissez sans doute le principe des murs virtuels: certains utilisent un petit boitier à mettre devant l’entrée à interdire au robot, d’autres, comme Neato jusqu’à aujourd’hui, utilisent des bandes magnétiques à coller au sol. Dans les deux cas ce n’est pas très pratique, ni très esthétique. Neato a donc créé une nouvelle possibilité: FloorPlanner. Etant donné que le robot est aujourd’hui capable de cartographier la maison grâce à son laser 360°, le fabricant a décidé de rendre exploitable cette information. Beaucoup de fabricants proposent aujourd’hui de visionner la carte de la maison générée par le robot, mais on ne peut que la regarder. Ici il est possible d’y tracer des zones pour interdire certains endroits au robot. Il suffit en effet de tracer des lignes sur la carte de la maison fournie par l’application. On peut installer jusqu’à 30 points pour limiter l’accès et les supprimer ou les déplacer comme on souhaite. Ces balises virtuelles prennent la forme de lignes, horizontales, verticales ou diagonales. Il n’est pas possible de tracer des zones circulaires, mais les zones carrées sont en revanche possibles pour délimiter, par exemple, une zone interdite au milieu d’une pièce (pour isoler la gamelle du chat, ou un vase un peu fragile par exemple).

Bon, on regrettera juste qu’il ne soit pas possible d’aller un peu plus loin, en délimitant des pièces et en les nommant, pour par exemple pouvoir programmer le robot afin que le lundi par exemple il nettoie les chambres, et le mardi le séjour. Certains fabricants comme Ecovacs commencent à proposer ce type de fonctionnalité. Neato nous le promet dans des mises à jour à venir. Une suite logique à ce type d’appareil, maintenant que la cartographie est une technologie maitrisée par beaucoup de concurrents.

Un petit mot pour finir: le Neato D7 a remporté le Prix de l’Innovation dans la catégorie «Smart Home & appareils ménagers» au Showstoppers IFA 2017. Une belle reconnaissance 😉

Le Neato Botvac D7 sera disponible avant la fin de l’année au tarif de 899€.

 

Partagez cet article !

A propos de l'auteur

Geek dans l'âme, j'ai découvert la domotique il y a une quinzaine d'années avec les premiers modules X10 et le logiciel Homeseer. Puis arrivèrent les box domotiques, le Z-Wave, et ma construction où j'ai pu installer un système domotique complet moi même: depuis ce domaine est devenu une véritable passion, que je partage chaque jour dans ma vie professionnelle comme dans ma vie personnelle.

Commencer une discussion community.domadoo.com