La technologie domotique Zigbee devient incontournable pour avoir un logement connecté avec une installation complète et unifiée composée de dispositifs populaires et économiques. Découvrez les points clés à retenir.

1- Peux-tu nous dire en quoi la technologie domotique Zigbee se distingue du WIFI, Z-Wave et d’autres technologies sans fils?

La technologie domotique ZigBee se distingue car il a su utiliser tous les avantages des technologies radios.

  • Il utilise la fréquence du WiFi 2,4Ghz lui permettant d’être utilisé dans tous les pays du monde.
  • Il utilise le maillage tout comme le Zwave. Ce point donne au ZigBee le pouvoir de s’étendre à volonter et de pouvoir garantir l’intégrité des données au maximum.
  • Il consomme très peu d’énergie, donc parfait pour être utilisé sur pile (ou même sans pile avec le greenpower).
  • Les puces ZigBee ne sont pas soumis à Licence constructeur lui permettant d’être intégré dans des appareils à faible coûts.

2- Zigbee ZLL, Zigbee H.A, Zigbee 3.0, quelles sont les différences?

La technologie domotique ZigBee existe depuis 2004 et a très largement évolué. Le ZigBee a connu son premier essor dans la domotique avec la couche ZLL (Light Link) ZHA (Home automation) et Smart Energy. Il y avait, à l’époque, quelques défauts importants notamment la faible sécurité et interopérabilité. Le ZLL était dédié aux lumières, le ZHA au capteurs et Smart energy aux énergies.

Découvrez SmartHome Europe !

Grâce à la version ZigBee 3.0, l’alliance a su corriger le tir et regrouper toutes les spécificités du protocole. Dorénavant, le protocole est devenu un standard et permet de rendre intéropérable la plupart des marques respectant la norme.

3- Comment m’assurer d’avoir un écosystème de dispositifs Zigbee interopérable?

Alors, le meilleur moyen d’avoir un appareil intéropérable est de vérifier si le logo ZigBee 3.0 apparaît. Cependant, par expérience, la plupart des nouveaux appareils qui sortent en ZigBee respecte à minima la norme car c’est devenu un intérêt de plus en plus qu’important pour les constructeurs.

4- Quel est l’intérêt d’avoir un réseau maillé avec la technologie domotique Zigbee?

L’intérêt du réseau maillé se résume en 2 points :

  • Le plus important est de pouvoir assurer l’intégrité des données. En effet, dans le monde de la radio, il existe des perturbations et/ou interférence… ce qui peut empêcher un message d’arriver à bon port. D’autre part, il faut penser aussi aux pannes éventuelles des appareils. Bref, il est important de pouvoir avoir plusieurs chemins pour que son message puissent arriver sur sa box domotique.
  • Ensuite, le maillage va vous permettre d’étendre le réseau. On sait tous que le gros défaut du ZigBee est sa portée (10-15m en réel). Le maillage donne la possibilité de repousser ces limites

5- Comment constituer ce réseau maillé?

Pour créer un réseau maillé, il est indispensable d’acheter des appareils ZigBee sur secteur.

En règle général (il existe des exceptions), les appareils sur secteur ont la capacité de router les messages.

Plus vous aurez des dispositifs routeurs, plus le maillage sera performant et votre réseau ZigBee sera fiable et étendu. Ampoules, prises connectés, interrupteurs, répéteurs… il existe un panel importants de dispositifs permettant le maillage.

6- Que faire en cas de panne d’un dispositif qui effectuait ce maillage?

Alors, comme dit précédemment, on peut utiliser les routeurs pour étendre le réseau mais il est important qu’il n’y ait pas de maillon faible.

C’est à dire qu’il ne faut pas un routeur unique permettant d’étendre le réseau car s’il tombe en panne, c’est toute la grappe qui en dépend qui sortira du réseau. Il faut donc s’assurer qu’un dispositif sur pile puisse être vu par 2 routeurs minimum (coordinateur compris).

En cas de panne sur un routeur qui est doublé, vous pourrez prendre tout le temps qu’il vous faut pour le remplacer sans faire tomber votre réseau ZigBee.

7- Combien de dispositifs Zigbee peuvent communiquer sur un même réseau?

En théorie, un noeud ZigBee peut gérer 255 appareils sachant qu’un noeud peut être un coordinateur ou un routeur, il peut y avoir plus de 65000 appareils ZigBee sur un même réseau.

Cependant dans la réalité, Tous les noeuds (surtout les routeurs) par manque de ressources ne peuvent pas tous gérer 255 appareils. D’autres part le coordinateur (cerveau central) ne pourrait pas gérer à lui tout seul les messages des 65000 appareils.

Du coup, en pratique, avec les technologies actuelles, on peut compter 200-250 appareils maximum sur un seul réseau.

8- Quelles sont tes préconisations en cas de problème de portée?

Face aux problèmes de portée, il ya plusieurs solutions :

  • Cela semble évident, mais il est très important de contrôler l’état des piles de l’appareil. Si la batterie est faible la portée risque d’être impactée.
  • Comme dit précédemment, le maillage reste une alternative pour augmenter la portée dans des conditions normales.
  • Si la portée d’un appareil ne semble pas respecter les 10-15 m en champ libre, il faudra chercher du côté des perturbations et interférences. Pour cela, il faudra tenter de changer de canal ZigBee et d’éloigner l’appareil d’éléments perturbateurs comme les moteurs, les alimentations défectueuses, etc.

9- Le Zigbee se caractérise également par la fonction de retour d’état, peux-tu nous en dire plus?

En effet, le ZigBee est un protocole bi-directionnel et permet un échange d’informations entre les dispositifs. Contrairement à certaines technologies comme le 433Mhz (par exemple), le ZigBee permet de connaître l’état de sa transmission afin d’être garanti que le message est bien arrivé à destination.

Ce principe permet d’améliorer et consolider les échanges entre dispositifs.

10- En plus d’un contrôle de l’installation Zigbee sur une box domotique, est-il possible d’associer des dispositifs entre eux?

Oui et c’est assez spécifique à la technologie domotique ZigBee. Il est possible d’associer deux dispositifs entre eux sans passer par le coordinateur.

Cette fonction s’appelle le « TouchLink » et existe depuis la couche ZLL. Ce concept permet principalement d’associer une ampoule ou une prise électrique avec une télécommande.

Plusieurs avantages :

  • L’action est plus rapide puisque la transmission est directe.
  • Permet de garantir le fonctionnement du scénario même si la box domotique est HS.
  • Bien sur, rien n’empêche de faire cohabiter le touchlink et un appairage classique au coordinateur.

11- Peux-tu nous expliquer l’utilité de la fonction Green Power pour la technologie domotique Zigbee?

Alors, le GreenPower est une nouvelle couche du protocole ZigBee qui est, aujourd’hui, principalement réservée aux actionneurs. Son objectif principal est d’être utilisé pour des dispositifs sans piles.

L’énergie est récupérée la plupart du temps grâce à l’action de votre doigt sur un interrupteur (le plus courant actuellement) mais la source d’énergie peut très bien être la lumière, le mouvement, la vibration, la différence de température et d’autres moyens encore.

Son objectif est de pouvoir faire de la domotique dans des environnements particuliers (sans énergie) mais aussi d’être plus vert et vertueux.

12- As-tu d’autres informations utiles à savoir sur le Zigbee?

Je pense qu’on a fait le tour des principales caractéristiques du protocole. Cependant, on peut ajouter que le ZigBee est désormais mature et que le nombre de nouveaux dispositifs ne cessent d’augmenter.

Avec l’Alliance et les différents acteurs très importants dans le domaine, on devrait prochainement voir pas mal d’évolutions.

13- Pour finir, comment débuter avec de la technologie domotique Zigbee?

Pour commencer avec le ZigBee, on peut dire qu’il y en a pour tous les goûts. En effet, grâce à ZiGate et ses différents formats, on a la possibilité d’ajouter facilement le protocole ZigBee à sa domotique.

Il suffit juste de choisir la ZiGate qui convient, USB, WiFi, sur Raspberry Pi ou directement dans un tableau électrique pour passer au ZigBee très simplement.

Partagez cet article !

A propos de l'auteur

Titulaire d'un BTS domotique ainsi que d'une Licence professionnelle en web marketing et communication, mon objectif est de vous partager mon expérience au sujet du logement connecté et ainsi, vous accompagner au mieux dans vos recherches.