WigWag est une solution de domotique ouverte. Son créateur n’a jamais trouvé son compte dans les solutions du moment, il a donc décidé d’apporter sa vision à travers un nouveau système. WigWag a été développé dans le cadre d’une campagne KickStarter qui a eu un grand succès. Les kits sont désormais disponibles, il est temps de s’intéresser à cette solution.

J’ai trouvé au CES une équipe WigWag passionnée dans leur domaine. On sent cela à leurs explications, ils donnent tout plein de détails en justifiant leur choix. Ils connaissent le domaine car leur solution intègre déjà les principales technologies du moment. Cela m’a donné envie de les soutenir en écrivant un article. Ici, on ne se le cache pas, la cible des utilisateurs est carrément les bricoleurs (DIY interested). Mais ce n’est pas une solution complexe, l’utilisateur lambda peut aussi s’y intéresser. Un peu comme à l’époque ou nous personnalisions nos installations avec HomeSeer.

Le principe est simple, une box, un capteur unique qui fait tout, un module pour piloter les rubans de LEDs, un badge et une intégration des principaux actionneurs du moment : Wemo, Hue, Sonos, … La force de la solution, c’est de proposer une interface graphique à la IFTTT. Plutot que de faire un langage complexe à expliquer, les concepteurs ont choisi un langage graphique inspiré d’IFTTT. La programmation des règles devient donc universelle. Elle est possible depuis un smartphone ou un tablette.

10-01-2014 02-47-03

10-01-2014 02-47-08

Mais ce n’est pas tout, si une règle ne vous va pas, vous pouvez ouvrir l’action ou la condition et ajouter votre propre développement pour personnaliser votre domotique. Bien sur, ce coté technique n’intéresse pas tout le monde, mais je sais que parmi nos lecteurs certains seront sensibles. La programmation se fait en Javascript à l’aide de DeviceJS.

IMG_2484

IMG_2488

Cette plateforme fonctionne avec iOS et Android. On peut aussi utiliser le navigateur web de son PC pour configurer ou piloter sa domotique.

La solution est basée sur une passerelle (WigWag Control) qui se connecte sur votre box Internet. Elle communique avec tous les modules par radio. La passerelle a des ports USB pour prendre en option d’autres extensions : Zwave, Zigbee, Insteon, …

10-01-2014 08-31-13

La solution utilise un cloud pour lier des services en ligne comme Dropbox, Twitter, … Elle reste autonome en cas de coupure d’Internet. Vous pourrez interagir en local.

10-01-2014 02-48-13

Parmi les modules, le plus important est le WigWag Sensor. C’est un capteur 8-en-1 qui propose aussi le pilotage d’un relai pour actionner un contact. Pourquoi un capteur unique ? en fait, les concepteurs du système ont souhaité faire le système le moins coûteux possible, le développement, la production et la maintenance d’un capteur revient moins cher si on groupe les fonctions. Cela permet donc d’être mieux placé sur le marché.

IMG_2485

Ce WigWag sensor possède les fonctionnalités suivantes :
– Détection des vibrations
– Détection sonore
– Relevé d’humidité
– Détecteur de mouvements (jusqu’à 5-6 mètres)
– Détecteur de luminosité
– Une entrée analogique et une entrée numérique pour mettre vos capteurs personnalisés
– Une sortie relai pour piloter un contact
– Une diode IR pour piloter vos appareils

IMG_2486

Ce capteur prend 4 piles AA, ou peut être alimenté par USB. Pour l’inclure sur le réseau, c’est hyper simple ! Chaque capteur à un QR code. Scannez le avec votre mobile et vous allez pouvoir l’ajouter à votre domotique. Vous pouvez ensuite continuez en le contrôlant et l’incluant dans vos scénarios.

10-01-2014 08-05-21

WigWag possède aussi un contrôleur de ruban LEDs, et un badge. Ils sont à fond dans l’intégration de produits tiers pour agrandir le cercle des utilisateurs. A ce jour, on peut piloter des modules Wemo (prises, …), des ampoules Philips Hue, … N’hésitez pas à leur faire savoir vos besoins, je sais qu’ils parlent aussi d’une distribution pour Arduino et Raspberry !

10-01-2014 02-48-43

10-01-2014 08-32-03

Le premier Kit est à 150 Euros. On peut commander directement sur leur site. Ils servent d’abord le marché le US, mais un des fondateurs est Suisse, il a contribué au développement de l’interface graphique et compte bien distribuer ses produits en Europe.

 

Partagez cet article !

A propos de l'auteur

David G. est généralement plus connu sous le pseudo Domotics. Il habite dans la région Toulousaine. Il est ingénieur en informatique et électronicien amateur. La domotique est pour lui une passion qu'il pratique depuis 1999. En 2003, il décide de partager ses expériences sur le magazine et le forum de touteladomotique.com.

Laisser une réponse