Nous vous avons présenté la solution domotique Archos il y a quelques temps. Bien que très intéressante, celle ci restait toutefois relativement fermée en n’utilisant essentiellement que des périphériques Bluetooth Low Energy. Mais Archos a clairement annoncé son désir d’ouverture lors du CES.

Comme vous le savez, de nombreux protocoles domotiques utilisent la fréquence 433MHz pour fonctionner: Chacon, Blyss, DIO, etc… Ainsi, une fois que l’émetteur / récepteur 433MHz existe dans une solution, le reste n’est qu’un problème logiciel pour pouvoir communiquer avec les protocoles utilisant cette fréquence. Bonne nouvelle: la tablette qui sert de centrale domotique à la solution Archos SmartHome embarque justement un émetteur récepteur 433MHz. Quasiment pas utilisé jusqu’ici, Archos a décidé de l’exploiter plus profondément pour proposer une compatibilité avec une large gamme d’accessoires. Pari réussi, puisque la société française a annoncé une compatibilité notamment avec les protocoles Somfy, DI.O Chacon, Blyss, Otio, et Conrad. Et ce n’est visiblement qu’un début. Autant dire qu’avec le support Somfy, Chacon / DIO, et Blyss, la solution d’Archos risque d’intéresser d’un seul coup beaucoup plus de monde !

Découvrez SmartHome Europe !

archos_ces2015_3

S’adressant avant tout au grand public, il sera possible d’ajouter très simplement ces différents périphériques, grâce à la fonctionnalité « Learn & Control » de l’application ARCHOS, directement depuis sa tablette ou son smartphone : volets, portes de garage, prises électriques, lampes, etc. seront accessibles en un seul clic. La gamme d’accessoires disponibles fait d’un seul coup un bon immense. Il sera ainsi possible de trouver un périphérique pour n’importe quel usage, quelque soit son protocole.

Mais le désir d’ouverture ne s’arrête pas là. L’utilisation du 433MHz ouvre certes de nombreuses autres possibilités. Mais c’est également le cas de l’IP, qui ne nécessite aucun matériel supplémentaire. Archos propose ainsi d’intéragir avec d’autres équipements via le service maintenant bien connu IFTTT. De nombreux périphériques et solutions sont déjà compatibles avec ce service: les ampoules Philips Hue, les prises Wemo, le thermostat et détecteur de fumée Nest, les appareils Withings, la solution domotique MyFox, etc… Autant dire que là encore les possibilités sont immenses: on peut imaginer allumer automatiquement le chauffage lorsqu’on rentre chez soi ou déclencher la musique depuis son compte Twitter : avec IFTTT la maison nous obéira au doigt et à l’œil !

IFTTT

Un autre point faible était l’utilisation des caméras. Minuscules, sans fil, Bluetooth, les caméras de la solution Archos sont une petite prouesse technologique. Malheureusement il est impossible de regarder ce qui se passe chez soit en live, puisque ces caméras n’envoient que quelques images qu’elles ont prises lors d’une détection de mouvement. Là encore Archos semble avoir écouté les utilisateurs, en ajoutant le support des caméras Foscam, l’un des leaders de ce marché. Sans compter que de nombreuses caméras sont des « copies » des caméras Foscam, de nombreux modèles devraient donc être facilement compatibles avec la solution Archos. Il sera alors possible d’accéder aux flux vidéo de la caméra IP directement sur son smartphone ou sa tablette, mais également intégrer les fonctionnalités de cette caméra (vidéo HD, vision nocturne infrarouge, détection de mouvements, visualisation à 360 degrés, etc.) dans les scènes créées sur l’application Smart Home: l’ouverture d’une porte pourra déclencher un enregistrement vidéo, qui sera accessible en direct sur son smartphone par exemple.

archos_ces2015_2

Enfin, un point que j’avais justement suggéré lors de mon test: la possibilité pour qui le souhaite d’acheter la tablette seule, sans les périphériques Bluetooth qui l’accompagnent. La conception de cette tablette, tournant sous Android, et qu’on peut poser sur une table, pouvait en effet intéresser même des utilisateurs déjà équipés d’une solution domotique, en y installant par exemple l’excellente application Imperihome. Archos semble avoir pris cette idée en compte, puisque la tablette sera bientôt proposée à la vente toute seule au prix très intéressant de 99€ ! Ne serait ce pas là la centrale domotique la moins chère du marché, d’ailleurs ?

Bref, la solution Smart Home d’Archos suscitait de l’intérêt, mais il semblerait bien qu’en 2015 Archos devienne l’une des solutions phares de la domotique. D’ailleurs, cette solution a été retenue par La Poste pour son Hub Numérique, ainsi que pour le projet TBH (Tableau de Bord de l’Habitat) Alliance, dont je vous parlerai très prochainement.

Partagez cet article !

A propos de l'auteur

Geek dans l'âme, j'ai découvert la domotique il y a une quinzaine d'années avec les premiers modules X10 et le logiciel Homeseer. Puis arrivèrent les box domotiques, le Z-Wave, et ma construction où j'ai pu installer un système domotique complet moi même: depuis ce domaine est devenu une véritable passion, que je partage chaque jour dans ma vie professionnelle comme dans ma vie personnelle.

4 commentaires

  1. ok d’accord, ça semble super bien, mais il me semble que cette tablette a des performances limitées. Qu’en sera-t-il à l’usage.

    Je veux dire : tout ceci est très prometteur, mais ça me rappelle la zipabox et il s’avère qu’au delà des belles fonctionnalités prises unes par unes très alléchantes, le tout manquait un peu de cohérence (au moins il y a encore 8 mois lors de mes derniers tests).
    Honnêtement, j’ai un peu peur des perfs. Bref, on en aura pour notre argent.

  2. Je connais bien le sujet et clairement, le matériel Archos est loin de tenir la route. Ils n’achètent que les composants les moins chers et donc ça ne marche pas.
    Autre chose, la compatibilité Somfy a été hackée. Clairement, aucun accord ne semble avoir été officiellement signé avec Somfy, donc si Somfy réagit, Archos va recevoir une petite lettre d’assignation en justice.

    • Les annonces sont malheureusement rares en ce moment. Nous les rencontrerons la semaine prochaine à l’occasion de l’IFA, nous essaierons d’en apprendre davantage.

Laisser une réponse