First Alert est une société américaine peu connue par chez nous, mais qui propose pourtant une large gamme de produits connectés aux Etats Unis. Nous avons eu l’occasion de les découvrir au CES à Las Vegas, et il faut bien avouer que leurs produits ne manquent pas d’idées…

Comme son nom le laisse entendre, First Alert se veut être spécialisée dans les produits de premier secours / alerte, et propose donc des produits pour assurer la sécurité des gens. Toute une gamme était présentée au CES, avec des produits très différents, mais destinés pourtant au même but.

Découvrez SmartHome Europe !

DSC_0452

Le premier appareil était un produit dont on entend beaucoup parler en ce moment: le détecteur de fumée. Celui ci est très proche du Protect de Nest, puisqu’il s’agit bien évidemment d’un détecteur de fumée connecté, capable donc de vous avertir sur votre smartphone. En plus de la détection de fumée, il détecte également le monoxyde de carbone, et peut prévenir les habitants d’un danger via des messages vocaux. Petit détail, ce modèle se connecte directement sur une alimentation, afin de ne pas avoir de problème de panne de batterie pendant la nuit…

DSC_0230

Le second périphérique est assez proche du premier, puisque son but sera d’analyser le niveau de monoxyde de carbone présent dans la pièce. Alors que la plupart des détecteurs déclenchent une alerte à des niveaux adaptés aux adultes, rien n’est fait pour les enfants, dont le niveau supportable est bien en deçà. Ce détecteur, lui, sera en mesure d’en tenir compte, ce qui en fait un parfait compagnon de chambre pour les enfants. Connecté en Wi-Fi, il enverra automatiquement le niveau de monoxyde de carbone, mais également la température, et le taux d’humidité sur son application smartphone. Son prix est d’environ 120$.

DSC_0234

Ce petit écran, ressemblant à s’y méprendre à un bête cadre photo numérique, est en fait un thermostat connecté. Classique, connecté à une chaudière, il permet de piloter son chauffage de facon très précise, qu’on soit à la maison ou non, puisqu’il est connecté à internet via Wi-Fi. La programmation, le contrôle de la température, tout se fait depuis son écran tactile, qui peut être personnalisé avec les photos de son choix. Le but est bien entendu de réaliser à terme des économies d’énergie. Comptez 189$ pour ce thermostat connecté.

DSC_0228

Autre périphérique pratique pour la sécurité: une caméra. Rien d’exceptionnel à ce niveau, si ce n’est sa qualité HD 720p, et sa motorisation lui permettant de pivoter sur 355°.

UNE

Enregistrement possible sur carte SD ou un Nas, vision nocturne, connexion Ethernet ou Wi-Fi. Du classique.

DSC_0233

Une montre était également de la partie. Pas d’Android Wear cette fois, mais un système propriétaire. Il ne s’agit en fait pas tout à fait d’une montre connectée comme on en voit déjà plein, mais d’un appareil à mi-chemin entre le bracelet traqueur d’activité et la montre. Mais avec un look de montre.

DSC_0448

Elle pourra bien sûr afficher l’heure, personnalisée via différents cadrans disponibles, avec un très beau rendu sur son écran Oled, protégé par un verre Gorilla.

Différentes notifications pourront s’y afficher: SMS, appels, emails, et calendrier.

DSC_0229

Mais sa fonction première est de vous accompagner toute la journée pour suivre votre activité physique… ou votre sommeil. Capable de détecter automatiquement le type d’activité pratiquée, elle mesurera l’EPOC, le VO2, le taux d’oxygène, le rythme cardiaque, ainsi que les calories brulées.

DSC_0449

Toutes ces informations seront bien sûr consultables sur l’écran, ou sur l’application smartphone associée.

DSC_0227

Comme la plupart des montres connectées, elle est étanche à 1m (IP67). Notons que son bracelet peut être personnalisé pour s’ajuster à n’importe quel style. Vendue prochainement au prix de 199$, ses fonctionnalités pour sportif et son autonomie de 3 jours pourront intéresser du monde. Enfin, une fonction d’alerte d’urgence, propre à la marque, est également intégrée:

De nombreux produits de la marque sont dores et déjà disponibles sur Amazon US. Rien n’est malheureusement prévu pour l’Europe actuellement :/

Partagez cet article !

A propos de l'auteur

Geek dans l'âme, j'ai découvert la domotique il y a une quinzaine d'années avec les premiers modules X10 et le logiciel Homeseer. Puis arrivèrent les box domotiques, le Z-Wave, et ma construction où j'ai pu installer un système domotique complet moi même: depuis ce domaine est devenu une véritable passion, que je partage chaque jour dans ma vie professionnelle comme dans ma vie personnelle.

Laisser une réponse